Analyse de l'environnement - Colombie Britannique

Conditions économiques

Transcription de l'infographie

Conditions économiques

La population active de la Colombie-Britannique a légèrement augmenté en 2021, malgré les effets persistants de la pandémie de COVID-19. À la fin de 2021, la reprise était vigoureuse dans la plupart des industries. En effet, l'emploi dans la province a augmenté de 2,1 % de février 2020 à décembre 2021. Alors que la Colombie-Britannique entame sa transition vers la levée des restrictions de santé publique visant à limiter la propagation du virus, elle devrait connaître une croissance robuste de son PIB à court terme.

Graphique : Produit intérieur brut par province, 2021 à 2023 taux de croissance annuel moyen de trois ans

Tableau de données :

Région Taux de croissance, 2021 à 2023
Canada 3,9 %
Yukon 6,7 %
Territoires du Nord-Ouest 4,1 %
Nunavut 5,5 %
Colombie-Britannique 3,7 %
Alberta 5,1 %
Saskatchewan 4,1 %
Manitoba 3,5 %
Ontario 3,8 %
Québec 3,7 %
Terre-Neuve-et-Labrador 2,8 %
Nouveau-Brunswick 2,7 %
Île-du-Prince-Édouard 3,9 %
Nouvelle-Écosse 2,9 %

Commerce

Transcription de l'infographie

Commerce

L'économie diversifiée de la Colombie-Britannique a contribué à protéger la province des effets négatifs de la pandémie mondiale sur le commerce international. Celle-ci a toutefois paralysé les chaînes d'approvisionnement mondiales et les exportations de la Colombie-Britannique ont diminué d'environ 8,3 % en 2020. Les exportations de la province ont rebondi en 2021, ses exportations internationales de marchandises ayant augmenté de 34 %. L'amélioration de la balance commerciale de la province est largement attribuée à une augmentation de la valeur des exportations de produits énergétiques, notamment le charbon et le gaz naturel. Entre-temps, les relations commerciales du Canada avec les États‑Unis se sont quelque peu améliorées alors que ces derniers ont annoncé une réduction des taux de droits compensateurs et antidumping sur le bois d'œuvre canadien. Les nouveaux taux seront fixés à 11,6 % pour la majorité des producteurs canadiens, en baisse par rapport au taux précédent de 17,9 %.

Graphique : Les 10 principaux marchés d'exportation de la C.-B. La C.-B. a exporté des biens d'une valeur de 54,8 G$ vers 203 pays en 2021.

Tableau de données :

Pays Part en pourcentage des exportations
États-Unis 54,8 %
Chine 17,9 %
Japon 8,7 %
Corée du Sud 4,2 %
Taïwan 2,2 %
Inde 1,4 %
Suisse 0,9 %
Allemagne 0,9 %
Philippines 0,8 %
Royaume-Uni 0,8 %
Autres 7,5 %

Conditions du marché du travail

Transcription de l'infographie

Conditions du marché du travail

Les répercussions de la COVID-19 sur le marché du travail de la Colombie-Britannique ont continué à se faire sentir en 2021, et de nombreux Britanno-Colombiens demeurent sans emploi en raison de l'incertitude que la pandémie a créée dans certaines industries. Néanmoins, le taux de chômage de la province s'est amélioré de 1,8 point de pourcentage par rapport aux niveaux de 2020, pour atteindre 6,5 % en 2021.

En effet, l'emploi dans la plupart des industries s'est redressé avec l'augmentation du taux de vaccination et l'assouplissement des règlements provinciaux à l'automne 2021. Toutefois, le taux d'activité de la province n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant la pandémie, enregistrant une baisse de 0,7 point de pourcentage en 2021.

Graphique :

  • Taux de chômage en 2021 : 6,5 %; +1,8 points de pourcentage par rapport à 2019
  • Taux d'emploi en 2021 : 61,1 %; -1,8 points de pourcentage par rapport à 2019
  • Taux d'activité en 2021 : 65,3 %; -0,7 points de pourcentage par rapport à 2019

Tendances de l'industrie

Transcription de l'infographie

Tendances de l'industrie

  • La COVID-19 a continué d'avoir des répercussions sur l'ensemble du secteur de la production de biens de la province, l'emploi ne s'étant pas encore remis des premiers effets de la pandémie. Toutefois, l'emploi dans le secteur des services de la Colombie-Britannique a augmenté de 8,1 % en 2021.
  • L'industrie de la construction ne s'est pas encore complètement remise de la pandémie, le nombre de travailleurs ayant diminué d'environ 5 800 en 2021 par rapport à l'année précédente. Dans l'ensemble, l'emploi dans l'industrie de la construction est en baisse de près de 14 % par rapport aux niveaux enregistrés avant la pandémie.
  • Malgré l'amélioration des niveaux d'emploi dans le secteur des services, la pandémie a eu de graves répercussions sur les industries qui embauchent principalement des personnes en vue d'exercer des professions nécessitant un contact avec le public. Par exemple, l'industrie des services d'hébergement et de restauration, après avoir été forcée de mettre à pied une grande partie de sa main-d'œuvre, connaît maintenant une pénurie de travailleurs. Cette situation est due en partie au fait que les gens souhaitent éviter l'incertitude et trouver du travail dans d'autres industries.

Graphique : Gains et pertes d'emploi, 2019 à 2021

Tableau de données :

Industrie Gains et pertes d'emploi, 2019 à 2021
Soins de santé et assistance sociale +25 200
Services professionnels, scientifiques et techniques +24 000
Administrations publiques +17 700
Fabrication +6 900
Services d'enseignement +5 400
Services publics +5 300
Commerce de gros et de détail +4 000
Finance, assurances, services immobiliers et de location +2 600
Foresterie, pêche, mines, et extraction de pétrole et de gaz +1 100
Information, culture et loisirs -6 300
Agriculture -6 300
Transport et entreposage -7 700
Services aux entreprises, aux bâtiments et autres de soutien -8 100
Autres services (sauf les administrations publiques) -14 300
Services d'hébergement et de restauration -26 200
Construction -33 800

Conditions économiques régionales

Transcription de l'infographie

Conditions économiques régionales

  • L'emploi a augmenté dans toutes les régions économiques en 2021, tout en restant inférieur aux niveaux enregistrés avant la pandémie dans la plupart des régions. En effet, la baisse des infections par la COVID-19 et l'assouplissement des restrictions ont progressivement contribué à la relance économique de la province. Cependant, le variant Omicron de la COVID-19 demeure une préoccupation.
  • La région du Lower Mainland–Sud-ouest a le plus contribué à la relance de la province, l'emploi ayant augmenté de 8,3 % (+130 600) en 2021. L'emploi pourrait être affecté à court terme par les inondations dans la vallée du Fraser, qui ont causé des dommages importants à plusieurs communautés et corridors de transport.
  • L'emploi dans la région de Thompson–Okanagan s'est amélioré en 2021 (+6 400) et le taux de chômage est tombé à 5,9 %. Cependant, la saison touristique estivale de la région a été entravée par la pandémie et les nombreux feux de forêt qui ont ravagé la vallée de l'Okanagan.

Graphique : Croissance de l'emploi, 2019 à 2021

Tableau de données :

Région économique Croissance de l'emploi, 2019 à 2021
Île de Vancouver et la côte +0,0 %
Lower Mainland-Southwest -0,1 %
Colombie-Britannique -0,4 %
Kootenay -0,9 %
Cariboo -1,0 %
Thompson-Okanagan -1,7 %
Nord-est -2,1 %
Côte-nord et Nechako -3,1 %

Données démographiques

Transcription de l'infographie

Données démographiques

La migration interprovinciale vers la Colombie-Britannique a connu une hausse tout au long de la pandémie. Le nombre de personnes qui ont déménagé d'autres régions du pays a augmenté de près de 17 % en 2020-2021 par rapport à 2019-2020.

La population estimée de la Colombie-Britannique a dépassé les 5,2 millions d'habitants le 1 er juillet 2021, soit une augmentation d'environ 56 000 personnes en glissement annuel. L'immigration en Colombie‑Britannique a diminué (-23,3 % ou -10 420), les effets négatifs de la pandémie à l'échelle mondiale ayant continué à se faire sentir en 2021.

Graphique :

Migration interprovinciale de 2016-2017 à 2020-2021, période où 297 384 personnes se sont installées en Colombie-Britannique, et 199 960 l'ont quittée

Graphique : Estimations de la population

  • Population de la Colombie-Britannique en 2020 : 5 158 728
  • Projections démographiques pour 2040 : 6 469 700

Tableau de données :

Groupe d'âge Part en pourcentage
de la population, 2020
Part en pourcentage
de la population, 2040
65 ans et plus 19 % 25 %
55 à 64 ans 14 % 12 %
25 à 54 ans 41 % 38 %
15 à 24 ans 12 % 11 %
0 à 14 ans 14 % 13 %

Peuples autochtones et immigrants

Transcription de l'infographie

Peuples autochtones

L'héritage des pensionnats canadiens a contribué aux écarts historiques sur le plan de l'emploi entre les Autochtones et les non-Autochtones en Colombie-Britannique. Ces écarts se sont aggravés au début de la pandémie de COVID-19, mais ont montré des signes d'amélioration au dernier trimestre de 2021. L'emploi chez les Autochtones a augmenté de 12,8 % sur une base annuelle en 2021 et a terminé l'année 1,8 % au-dessus des niveaux enregistrés en 2019, soit avant la pandémie. Le taux d'activité des Autochtones s'est également amélioré, l'assouplissement des restrictions de santé publique dans diverses industries ayant encouragé de nombreuses personnes à intégrer le marché du travail.

Graphique : Taux de chômage et le taux d'activité (2021)

Tableau de données :

Identité Taux de chômage Taux d'activité
Autochtones 11,7 % 66,9 %
non Autochtones 6,4 % 65,2 %

Immigrants

La pandémie de COVID-19 a considérablement affecté l'emploi des nouveaux arrivants (immigrants reçus cinq ans ou moins auparavant) en Colombie-Britannique. Ces derniers ont représenté un nombre important de pertes d'emplois dans la province. Par rapport à 2019, ce sont environ 5 400 nouveaux arrivants de moins (-4,3 %) qui travaillaient dans la province en 2021.

Au cours des deux dernières années, les principaux employeurs d'immigrants dans les industries du commerce de détail, de la fabrication et des services d'hébergement et de restauration faisaient partie de ceux qui ont été durement touchés par la pandémie.

Graphique : Taux de chômage des immigrants admis selon le temps passé en Colombie-Britannique (2021)

Tableau de données :

Le temps vécu Taux de chômage
0 à 5 ans 6,2 %
5 à 10 ans 9,4 %
10 ans et plus 6,6 %

Jeunes et travailleurs âgés

Transcription de l'infographie

Jeunes

Les mesures de santé publique destinées à prévenir la propagation de la COVID-19 ont eu une incidence disproportionnée sur le marché du travail des jeunes. Entre février et avril 2020, l'emploi des jeunes a connu une chute vertigineuse de 36,3 % (-126 400 emplois). Les possibilités d'emploi se sont depuis améliorées avec l'augmentation du taux de vaccination, tandis que le taux de chômage des jeunes pour décembre 2021 a chuté de 2,9 points de pourcentage par rapport à ce qu'il était il y a un an, un plus grand nombre de jeunes ayant été en mesure de trouver un emploi (+38 700).

Graphique : Taux de chômage (2021)

Tableau de données :

Groupe d'âge Taux de chômage
15 à 19 ans 14,2 %
20 à 24 ans 11,1 %
25 à 29 ans 6,9 %
Moyenne de 15 ans et plus 6,5 %

Travailleurs âgés

Les pertes d'emplois enregistrées chez les travailleurs âgés pendant la pandémie ont été moins importantes que dans les autres groupes d'âge. Cela est dû au fait que les travailleurs âgés représentaient une très faible proportion de l'emploi dans les industries les plus touchées par les restrictions de santé publique et les fermetures. L'emploi est revenu à son niveau d'avant la pandémie et, en décembre 2021, le taux de chômage se chiffrait à 5,9 %.

Graphique : Taux de chômage (2021)

Tableau de données :

Groupe d'âge Taux de chômage
55 à 59 ans 6,8 %
60 à 64 ans 7,3 %
65 ans et plus 6,7 %
15 ans et plus 6,5 %

PANDC et personnes handicapées

Transcription de l'infographie

PANDC

Les personnes autochtones, noires et de couleur représentent 36,2 % de la population de la Colombie‑Britannique, soit près de dix points de pourcentage de plus que la moyenne nationale (27,1 %). Les Chinois constituent le plus grand groupe de Canadiens racialisés de la province, représentant 11,2 % de la population totale. La Colombie-Britannique compte également une proportion beaucoup plus importante de résidents sud-asiatiques (8,0 %) que la moyenne nationale (5,6 %). Les Autochtones constituent le troisième groupe ethnique en importance, représentant 5,9 % de la population totale de la Colombie-Britannique.

Graphique : Proportion de la population totale (Recensement de 2016)

Tableau de données :

Groupe ethnique Colombie-Britannique Canada
Chinois 11,2 % 4,6 %
Sud-Asiatique 8,0 % 5,6 %

Personnes handicapées

Selon l'Enquête canadienne sur l'incapacité de 2017, près de 25 % des Britanno-Colombiens de plus de 15 ans s'identifient en tant que personne en situation de handicap, une proportion plus élevée que la moyenne nationale (22,3 %). Les personnes handicapées représentent également une part importante du bassin de main-d'œuvre disponible de la Colombie-Britannique. En 2017, les personnes handicapées constituaient plus de 18 % de la main-d'œuvre provinciale âgée de 25 à 64 ans. En outre, les personnes handicapées de la Colombie-Britannique ont un taux de chômage nettement plus élevé que celles non handicapées.

Graphique : Taux de chômage et le taux d'emploi (Enquête canadienne sur l'incapacité de 2017)

Tableau de données :

Taux de chômage Taux d'emploi
Personnes handicapées 8,4 % 60,4 %
Personnes non handicapées 4,5 % 80,3 %


Préparé par : Direction de l'information sur le marché du travail, Service Canada, Région de l'Ouest du Canada et des Territoires

Pour de l'information, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Date de modification :