Analyse de l'environnement - Terre-Neuve-et-Labrador : 2022

 

Données démographiques

En 2021,

521 000

personnes vivaient à Terre-Neuve-et-Labrador , soit une augmentation de -0,2 % de 2020 à 2021. Terre-Neuve-et-Labrador représente 1,4 % de la population totale du Canada.

  • Selon les prévisions, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus devrait s’accroître pour passer de 23,1 % en 2021 à 30,1 % en 2031.
  • En 2021, les personnes âgées de 55 ans et plus représentaient 45,4 % de la population en âge de travailler. En 2031, cette proportion pourrait dépasser les 50 %.


L’âge moyen de la population non autochtone de Terre-Neuve-et-Labrador est de 43,8 ans contre 37,0 ans pour la population autochtone (recensement de 2016).



  • La proportion de jeunes (15 à 24 ans) devrait diminuer de 10,6 % en 2021 à 9,9 % en 2031.
  • La majorité des jeunes travaillent dans des milieux où il est impossible de travailler à distance, puisqu¿ils occupent des emplois principalement dans les industries de commerce de détail et des services d¿hébergement et de restauration. Près de la moitié des jeunes (48 % en 2021) occupaient un poste à temps partiel.


  • En 2021, la population active autochtone était composée de 23 900 personnes, dont 19 700 occupaient un emploi. Le taux de chômage est particulièrement élevé chez les Autochtones par rapport à la population générale.
  • Une proportion de 99,4 % des Terre-Neuviens et Labradoriens a identifié l’anglais comme langue maternelle (recensement de 2016), alors que le français était la langue maternelle de 0,4 % de la population. Seulement 0,1 % des personnes ont répondu que leur langue maternelle n’était ni le français ni l’anglais.
  • En 2020-2021, 900 nouveaux arrivants se sont installés à Terre-Neuve-et-Labrador, en plus de 3 400 étudiants étrangers. La taille de la population active provinciale composée de nouveaux arrivants était de 2 700 en 2021, et 2 400 d’entre eux occupaient un emploi. Le taux d’activité sur le marché du travail et le taux d’emploi des immigrants récents sont nettement plus élevés que chez l’ensemble de la population.
  • En 2017, la population active de Terre-Neuve-et-Labrador comportait 33 600 personnes handicapées âgées de 25 à 64 ans. Les personnes handicapées de la province étaient moins susceptibles d’être actives sur le marché du travail comparativement à l’ensemble du pays. Plus du tiers des participants au sondage ayant un problème de santé chronique ou une incapacité de longue durée ont affirmé avoir subi une perte d’emploi temporaire ou permanente au cours de la pandémie, ou encore d’avoir subi une réduction de leurs heures de travail.

Conditions du marché du travail

En 2021...

l’emploi est remonté de façon remarquable (+2,9 %) le chômage a diminué considérablement (-6,9 %) le taux d’activité a augmenté de façon substantielle (55,9 % à 56,7 %) le taux d’emploi s’est rétabli (48,0 % à 49,4 %)

 

Montrer le tableau de données: Terre-Neuve-et-Labrador, taux de chômage 
Terre-Neuve-et-Labrador,   taux de chômage
Taux de chômage (%)
2000 16,6
2001 16,0
2002 16,7
2003 16,5
2004 15,6
2005 15,2
2006 14,8
2007 13,5
2008 13,4
2009 15,7
2010 14,9
2011 12,8
2012 12,5
2013 11,9
2014 12,2
2015 13,1
2016 14,0
2017 15,1
2018 14,1
2019 12,3
2020 14,1
2021 12,9

Source: Statistique Canada : Enquête sur la population active


  • En 2020, le taux de chômage a grimpé jusqu’à 14,1 % en raison des répercussions qu’a eu la COVID-19 sur l’économie. L’emploi a diminué de 13 000 postes en 2020, les pertes s’étant pratiquement toutes produites dans les emplois à temps plein. Les hommes représentaient 80 % de cette diminution..
  • L’année 2021 a amené des signes de relance, puisque l’on comptait 6 100 emplois de plus que l’année précédente et une diminution du taux de chômage. Les gains d’emplois se sont produits dans les emplois à temps plein. Les restrictions de santé publique sont demeurées en place tout au long de l’année, ce qui a freiné la relance des industries les plus durement touchées, comme les services d’hébergement et de restauration.

Conditions économiques

Facteurs économiques de Terre-Neuve-et-Labrador en 2021

les dépenses de consommation un regain des investissements non résidentiels l’essor des prix des produits de base

 

Montrer le tableau de données: Taux de croissance du PIB
Terre-Neuve-et-Labrador : Taux de croissance du PIB 
Taux de croissance du PIB
2018 -2,6%
2019 3,3%
2020 -5,4%

 


Revue de 2021...

  • Le Conference Board du Canada rapporte que le PIB réel de la province a augmenté de 3,1 % en 2021, ce qui ne compense pas entièrement les pertes massives de 2020 causées par la pandémie de COVID-19 et les faibles prix du pétrole.
  • Les dépenses de consommation et les investissements non résidentiels étaient supérieurs à ce qu’ils étaient en 2020. En outre, la hausse des prix du crabe, du pétrole et des minéraux a été un facteur clé de la croissance économique. Toutefois, la diminution de la production pétrolière et les nombreuses vagues de COVID-19 ont offert un contexte défavorable au rétablissement complet de l’économie à la suite du ralentissement de 2020.
  • Des restrictions de la santé publique ont été en vigueur, à différents degrés, tout au long de 2021, freinant les activités dans les domaines du tourisme, de la restauration, des services personnels et de plusieurs autres industries. Au cours de l’année, une vaste campagne de vaccination contre la COVID-19 a fait en sorte que la province avait l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde.

Risques pour l’économie de Terre-Neuve-et-Labrador en 2022

  • Même si la reprise économique s’est amorcée dans la province à la suite de la pandémie, il y a toujours le risque qu’une future vague de COVID-19 nuise à la croissance et affecte particulièrement les entreprises qui dépendent des voyages et du tourisme, des restaurants, des arts et du divertissement.
  • Les prix des produits énergétiques, en hausse depuis le début de 2022, se sont traduits par une augmentation du prix des aliments et d’autres articles, ce qui restreint considérablement les dépenses des consommateurs au-delà des produits de première nécessité et qui freinera la croissance si la situation persiste.
  • On s’attend fortement à ce que les taux d’intérêt augmentent tout au long de 2022 dans le but de contrôler l’inflation. Des taux plus élevés pourraient avoir des répercussions négatives dans la province pour les personnes ayant une dette de ménage élevée. Toute augmentation des taux entraîne des paiements hypothécaires plus élevés et d’autres pressions financières qui pourraient se traduire par une hausse des faillites personnelles et commerciales.

Enjeux provinciaux

  • Terre-Neuve-et-Labrador a la population la plus âgée au pays et celle-ci vieillit plus vite que dans toute autre province. De plus, l’émigration des groupes de jeunes est un enjeu de longue date, en particulier dans les régions rurales. Les niveaux croissants d’immigration sont devenus une priorité, mais ces niveaux doivent encore augmenter considérablement.
  • La question du changement climatique est devenue une préoccupation majeure dans le monde. Pour cette province, la question est de savoir comment effectuer une transition entre une économie dépendante du pétrole vers une économie qui mise sur les possibilités écologiques. Il faudra accorder une importance considérable à la transition équitable de la main-d’œuvre vers les nouveaux emplois et secteurs d’activité écologiques.
  • Malgré la réduction du déficit prévu de 351 millions de dollars dans le budget provincial de 2022-2023, les difficultés financières demeurent très importantes. En pourcentage du PIB, la dette nette de la province reste la plus élevée au pays.
  • Des déficits sont prévus jusqu’en 2026. Le financement de la dette absorbe une grande partie des dépenses provinciales, ce qui rend plus difficile de satisfaire à la demande en matière de soins de santé, d’éducation et d’autres besoins essentiels.

Tendances de l’industrie

Montrer le tableau de données: Terre-Neuve-et-Labrador, variation de l’emploi par industrie (000)
Terre-Neuve-et-Labrador, variation de l’emploi par industrie (000)
Industie (SCIAN) Variation de l’emploi (000)
Soin de santé et assistance sociale 3,6
Administrations publiques 2,7
Commerce de gros et de détail 2,0
Fabrication 1,9
Services professionels 1,1
Information, culture et loisir 1,0
Foresterie 0,9
Services d’enseignement 0,6
Services aux entreprises 0,4
Construction 0,2
Agriculture 0,0
Finance -0,6
Services publics -0,7
Transport et entreposage -1,2
Autres services (sauf les administrations publiques ) -2,2
Services d’hébergement et de restauration -3,8

 

  • L’industrie des soins de santé et de l’assistance sociale a atteint un sommet record de l’emploi en 2021. Le vieillissement de la population a été un facteur clé dans la hausse des demandes en soins de santé.
  • Après un ralentissement en 2020 en raison des fermetures causées par la COVID-19, l’emploi dans le commerce de gros et de détail s’est redressé en 2021, aidé par la demande refoulée des consommateurs et la hausse du revenu disponible.
  • Malgré une croissance considérable en 2021 par rapport à l’année précédente, les indicateurs clés du tourisme, comme les taux d’occupation et les visites de non-résidents, révèlent une industrie qui est restée bien en deçà des conditions qui prévalaient avant la COVID. Si les efforts déployés pour inciter les résidents à passer leurs vacances à Terre-Neuve-et-Labrador ont permis de faire face aux conditions difficiles, ils n’ont pas suffi à contrer le faible nombre de visiteurs non-résidents découlant des restrictions sanitaires. Cette situation a particulièrement affecté l’emploi dans les services d’hébergement et de restauration, ainsi que dans les transports.

Conditions économiques régionales

  • Toutes les régions économiques de la province ont enregistré des gains d’emploi par rapport à 2020, principalement dans les postes à temps plein. Cependant, aucune région économique n’a retrouvé les niveaux observés en 2019, avant la pandémie.

  • La croissance de l’emploi dans la région d’Avalon Peninsula a été stimulée par de forts gains dans les administrations publiques, alors que les services d’hébergement et de restauration comptaient 3 400 emplois de moins qu’en 2019.

  • Malgré la croissance de l’emploi dans la région de Côte-sud–Burin Peninsula et Notre-Dame–Central Bonavista Bay, l’industrie du transport et de l’entreposage a atteint son plus bas niveau d’emploi depuis 2006.

  • En dépit d¿une hausse de l’emploi, la région de Côte-ouest–Northern Peninsula–Labrador a été la seule à voir son taux de chômage augmenter en 2021. Cela s’explique par le fait que la population active a augmenté à un rythme plus rapide que l’emploi.
Montrer le tableau de données: Terre-Neuve-et-Labrador variation d’emploi par région économiques en 2021   
Terre-Neuve-et-Labrador : Variation de l’emploi (000)
  Variation de l’emploi (000)
Terre-Neuve-et-Labrador 6,1
Avalon Peninsula 2,6
South Coast-Burin Peninsula and Notre Dame-Central Bonavista Bay 1,9
West Coast-Northern Peninsula-Labrador 1,6

 

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d’autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l’économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d’Emploi et Développement social Canada.

Preparé par: Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l’équipe de l’IMT.
Pour de l’information sur l’Enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada.

Date de modification :