Analyse de l'environnement - Saskatchewan : Printemps 2019

Une fois par année, Service Canada prépare une analyse économique et environnementale donnant une vue d'ensemble des conditions et des tendances du marché du travail ainsi que des conditions et des tendances démographiques et économiques. Ces analyses pourraient aussi intéresser ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur la condition de l'économie ou du marché du travail d'une province ou d'une région donnée. Les faits et statistiques présentés dans ce document reflètent l'information qui était accessible en date d'avril 2019.

Table des matières

Points saillants

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Afficher le graphique en texte clair
  • Les faibles prix des matières premières limitent la croissance
  • Le taux de chômage provincial dépasse la moyenne nationale pour la première fois
  • Les exportations augmentent de plus de 11 % en 2018
  • Les problèmes commerciaux pourraient affecter la croissance économique en 2019
  • L'incertitude entourant l'industrie pétrolière et gazière et un marché de l'uranium saturé ont limité la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de la Saskatchewan à un niveau prévu de 1,1 % en 2018.
  • Le nombre d'emplois à l'échelle provinciale a augmenté de 2 400 en 2018, grâce aux gains généralisés dans le secteur des services.
  • Le taux de chômage de la région de Yorkton-Melville a bondi à 6,3 % en 2018, une hausse de 1,1 point de pourcentage par rapport à l'année précédente. Les plus importantes pertes d'emploi ont été enregistrées dans les industries de la construction et des services d'hébergement et de restauration de la région au cours de cette période.
  • La situation économique de la Saskatchewan devrait s'améliorer cette année puisque plusieurs entreprises de potasse et sociétés pétrolières investissent dans l'expansion de leurs activités. Cependant, les problèmes commerciaux actuels avec les États-Unis et la Chine pourraient nuire à plusieurs industries dans la province.

Contexte économique

Perspectives mondiales : l'incertitude entraîne un ralentissement

Après une reprise cyclique d'envergure qui a duré presque deux ans, l'expansion économique mondiale a ralenti à la deuxième moitié de 2018. L'escalade des tensions commerciales a fait baisser la confiance des entreprises, le dynamisme économique de la zone euro a été moins important que prévu, les politiques de crédit chinoises se sont resserrées et des politiques monétaires au sein de grandes économies avancées ont été normalisées. Ces facteurs ont contribué au ralentissement de la croissance mondiale qui devrait continuer en 2019. À court terme, l'incertitude domine.

Le Fonds monétaire international estime qu'environ les deux tiers de l'affaiblissement de la croissance mondiale prévu cette année sera attribuable au ralentissement des économies avancées[1]. Bien que l'économie des États-Unis soit restée robuste l'an dernier, jouissant d'un marché du travail serré et d'une forte croissance de la consommation, les investissements commerciaux ont diminué. L'essor économique temporaire provenant des mesures d'incitations financières américaines à l'échelle locale et sur ses partenaires commerciaux devrait reculer. Dans la zone euro, les préoccupations grandissantes au sujet d'un Brexit sans accord modèrent les dépenses d'investissement. Néanmoins, la croissance mondiale devrait s'améliorer vers la fin de 2019 et au début de 2020[2]. Plusieurs des grandes banques centrales mondiales sont de plus en plus favorables à une détente monétaire et les conditions difficiles des économies émergentes se stabilisent progressivement. De plus, la Chine renforce ses mesures d'incitations financières et monétaires pour contrebalancer les répercussions négatives des tarifs douaniers.

Les questions controversées toujours sans réponse, comme le différend commercial entre les États-Unis et la Chine, mettent en péril la croissance prévue. D'autres enjeux incluent les négociations du Brexit, les différends au sein de l'Union européenne concernant le budget de l'Italie, ainsi que la nouvelle direction politique du Mexique depuis le changement de gouvernement. Du côté positif, une résolution des tensions commerciales pourrait faire remonter la confiance des entreprises et des investisseurs.

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Fonds monétaire international, Perspective de l'économie mondiale avril 2019

Afficher le graphique en texte clair
Prévisions économiques
2018 2019P 2020P
Monde 3,6 % 3,3 % 3,6 %
Économies
avancées

2,2 %

1,8 %

1,7 %
Marchés émergents
et économies en
développement


4,5 %


4,4 %


4,8 %


Croissance prévue du PIB réel
2018 2019P 2020P
Zone Euro 1,8 % 1,3 % 1,5 %
Royaume-Uni 1,4 % 1,2 % 1,4 %
Japon 0,8 % 1,0 % 0,5 %
Chine 6,6 % 6,3 % 6,1 %
Canada 1,8 % 1,5 % 1,9 %
États-Unis 2,9 % 2,3 % 1,9 %


Taux de chômage prévus en 2019
2019
Japon 2,4 %
Chine 3,8 %
États-Unis 3,8 %
Royaume-Uni 4,2 %
Canada 5,9 %
Zone Euro 8,0 %

Portrait national : de meilleurs lendemains

Comme la croissance mondiale, l'économie canadienne a progressé en 2017 et à la première moitié de 2018 avant de s'affaiblir durant la deuxième moitié de l'année. La montée du protectionnisme commercial des États-Unis, les défis liés au secteur du pétrole et la chute de la demande mondiale et domestique ont nui aux dépenses d'investissement. La consommation des particuliers a aussi baissé, puisque l'augmentation des dettes a continué de surpasser celle des revenus. Le PIB réel du Canada devrait ralentir à 1,4 % de croissance cette année, encore affaibli par certaines des difficultés économiques survenues à la fin de 2018, avant de rebondir au cours de l'année pour augmenter à 2,0 % en 2020[3].

Au premier trimestre de 2019, l'indice de la confiance des entreprises du Conference Board du Canada a atteint son point le plus bas en trois ans à 84,3[4]. Bien qu'un nouvel accord commercial avec les États-Unis et le Mexique ait été conclu l'an dernier, cet accord n'a pas encore été ratifié. Cependant, cela pourrait se faire plus facilement maintenant que les tarifs sur l'acier et l'aluminium ont été éliminés. Les droits américains sur le bois d'œuvre canadien, en plus de la chute du prix du bois d'œuvre et de la pénurie de bois, ont limité la production et ont mené à la fermeture de scieries. Le secteur de l'énergie continue d'être restreint par d'importantes contraintes liées au transport. Les coupes dans la production de pétrole de l'Alberta ont fait augmenter les prix du pétrole canadien, qui étaient à leur plus bas l'an dernier. Par contre, retarder d'un an le remplacement de la canalisation 3 d'Enbridge a créé une nouvelle vague d'incertitudes quant aux échéanciers des projets et aux décisions d'investissement. Toutefois, les dépenses d'investissement du secteur de l'énergie canadien devraient remonter en 2020 grâce au développement de projets d'envergure, comme celui de LNG Canada en Colombie-Britannique. Le nouveau gouvernement albertain prévoit également de réduire progressivement les impôts des entreprises, de 12 % à 8 % sur les quatre prochaines années, pour attirer de nouveaux investissements.

En dehors du secteur de l'énergie, les entreprises, particulièrement celles dans le secteur des services, ont revu leurs prévisions à la hausse et devraient augmenter leurs dépenses en capital et leurs nombres de travailleurs pour répondre à une demande soutenue[5]. Les mesures de dépréciation accélérée qui ont été instaurées lors de l'énoncé économique de l'automne 2018 par le gouvernement fédéral ont probablement contribué à la hausse des dépenses prévues. En parallèle, les investissements résidentiels devraient baisser alors que le marché immobilier ralentit encore en raison des mesures gouvernementales visant à affaiblir la demande ainsi que les cinq hausses des taux d'intérêt depuis la moitié de 2017 par la Banque du Canada.

Les ménages commencent à subir les effets des taux d'intérêt plus élevés, et la dette des ménages est maintenant à un record de 1,79 $ pour chaque dollar de revenu disponible[6]. Cependant, le bas taux de chômage canadien[7] et le taux élevé de postes vacants[8] montrent que les conditions serrées du marché du travail se poursuivent, ce qui encourage la hausse des salaires[9] et pourrait éventuellement alléger l'endettement des ménages. La progression des revenus personnels disponibles réels devrait surpasser celle de l'inflation à court terme et faire donc augmenter les revenus réels[10]. De plus, 222 000 emplois ont été créés au Canada entre janvier et avril de cette année, représentant la plus grande proportion d'emploi total pour cette période quadrimestrielle depuis 2002, et la majorité de ces emplois était à temps plein[11]. La solidité du marché du travail et l'augmentation des revenus devraient soutenir la consommation des particuliers pour les prochains mois.

Produit intérieur brut par province, 2018-2020
Taux de croissance annuel moyen de trois ans
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Sources : Canada et territoires : Conference Board du Canada
Provinces : Moyenne des cinq grandes banques à charte

Afficher le graphique en texte clair
Colombie-Britannique 2,1 %
Alberta 1,8 %
Ontario 1,8 %
Québec 1,8 %
Canada 1,7 %
Manitoba 1,6 %
Île-du-Prince-Édouard 1,5 %
Saskatchewan 1,3 %
Nouvelle-Écosse 1,0 %
Nouveau-Brunswick 0,8 %
Terre-Neuve-et-Labrador 0,3 %
Nunavut* 8,9 %
Yukon* 5,0 %
Territoires du Nord-Ouest* 2,3 %

*Le PIB (Le produit intérieur brut) pour les territoires est lié spécifiquement aux projets de ressource



Résultats de l'Enquête sur la population active du Canada : 2018 par rapport à 2017
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada
Voir les Definitions pour l'activité, l'emploi et le chômage

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 65,4 % ; -0,4 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 61,6 % ; +/-0,0 points de pourcentage
  • Taux de chômage : 5,8 % ; -0,5 points de pourcentage

Perspectives de la Saskatchewan

L'économie de la Saskatchewan a fait face à des difficultés sur plusieurs fronts en 2018. L'incertitude entourant l'industrie pétrolière et gazière et un marché de l'uranium saturé ont limité la croissance économique de la province. L'économie de la Saskatchewan n'a augmenté que d'un petit pourcentage estimé à 1,1 % en 2018, après avoir connu une croissance de 2,3 % en 2017 [12] .

La rémunération hebdomadaire moyenne en Saskatchewan a augmenté de 0,5 % en 2018, et est maintenant établie à 1 014,16 $. Malgré cette légère augmentation de salaire, le niveau de vie a diminué dans la province puisque l'inflation a augmenté plus rapidement que les salaires. Selon les résultats les plus récents de l'enquête sur l'indice des prix à la consommation de Statistique Canada, l'indice des prix à la consommation (IPC) de la province a augmenté de 3,1 % en 2018, un pourcentage légèrement plus élevé que le taux national de 3,0 % [13] . Dans l'ensemble, les Saskatchewanais vont probablement diminuer leurs dépenses cette année en raison de la croissance limitée de l'emploi dans la province.

L'investissement de capitaux en Saskatchewan s'élevait à 15,4 milliards de dollars en 2018, représentant une baisse de presque 2 % par rapport à l'année précédente. Cette dernière suit deux années consécutives de croissance de l'investissement. La plus importante diminution de l'investissement en glissement annuel a été enregistrée dans les industries de l'exploitation minière, de l'exploitation en carrière et de l'extraction de pétrole et de gaz de la province (-908,6 M$ ou -14 %). À l'avenir, les investissements devraient encore diminuer de 561 millions de dollars en 2019, en grande partie en raison d'une baisse des dépenses dans le transport et l'entreposage [14] .

Entre-temps, le gouvernement de la Saskatchewan prévoit un excédent de 34,4 millions de dollars dans son budget de 2019-2020. Il s'agit là du premier budget équilibré de la province depuis que les prix du pétrole ont chuté en 2014-2015. Le budget de cette année comprend un financement de 5,89 milliards de dollars pour l'industrie des soins de santé. De ce montant, 402 millions de dollars serviront aux services de santé mentale et de toxicomanie. Le budget comprend également de l'argent pour prévoir la création de nouveaux hôpitaux à Prince Albert et Weyburn, ainsi qu'un nouvel établissement de soins prolongés à Meadow Lake. Pour ce qui est de l'éducation, le gouvernement provincial dépensera 3,28 milliards de dollars au cours de cet exercice financier, une somme qui comprend du financement pour la planification et la conception de trois nouvelles écoles [15] . De plus, 2,7 milliards de dollars ont été consacrés à l'infrastructure urbaine et rurale, comprenant des réfections pour près de 1 000 km d'autoroutes [16] .

Dans l'ensemble, les industries de la potasse et du pétrole devraient donner des lueurs d'espoir à la province en 2019. Un certain nombre d'entreprises de potasse et de sociétés pétrolières accroissent leur capacité de production. Husky Energy, par exemple, compte cinq projets thermiques en cours d'élaboration en Saskatchewan, soit à Dee Valley, Westhazel, Edam Central, Spruce Lake North et Spruce Lake Central [17] . L'entreprise prévoit également de développer un nouveau projet de drainage par gravité au moyen de vapeur pour la région de Lloydminster et un autre projet thermique de 10 000 barils par jour à Spruce Lake East. De plus, plusieurs projets de potasse en sont à la phase d'évaluation ou de construction, y compris la mine K3 de Mosaic et la mine Jansen de BHP Billiton.

Les prévisions du PIB
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Sources : 2015 2017, Statistique Canada, tableaux 36-10-0434-01, 36-10-0402-01; prévisions pour 2018-2020 : Canada: Conference Board du Canada; Provinces : Moyenne des cinq grandes banques à charte

Montrer le tableau de données
Taux de croissance du PIB
Année Canada Saskatchewan
2015 0,8 % -0,8 %
2016 1,1 % -0,3 %
2017 3,2 % 2,3 %
2018p 1,8 % 1,1 %
2019p 1,4 % 1,2 %
2020p 2,0 % 1,5 %

Commerce

Entre 2017 et 2018, la valeur des exportations de la Saskatchewan a augmenté de plus de 11 %. Au cours de cette période, les trois plus importantes exportations étaient le pétrole et le gaz (7,6 milliards de dollars), les autres minéraux non métalliques (6,4 milliards de dollars) et le blé (3,6 milliards de dollars).

Les relations géopolitiques et commerciales entre le Canada et certains de ses importants partenaires commerciaux, dont les États-Unis et la Chine, sont en train de changer.

  • Plus de la moitié des exportations de la Saskatchewan sont allées aux États-Unis en 2018, ce qui représente un total de plus de 22 milliards de dollars. Malgré l'incertitude créée par les renégociations de l'ALENA, la valeur des exportations provinciales vers les États-Unis a augmenté de près de 15 % par rapport aux niveaux de l'année précédente. Le pétrole brut et la potasse représentaient la plus grande proportion des gains d'exportation, alors que les exportations de tubes et de tuyaux en fer et en acier ont également augmenté de plus de 255 millions de dollars.

    Les renégociations de l'ALENA, qui ont commencé en 2017, ont créé des difficultés pour un bon nombre d'industries canadiennes en 2018. Un nouvel accord trilatéral a été conclu entre le Canada, les États-Unis et le Mexique à l'automne 2018. Cependant, l'incertitude commerciale persiste puisque le nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique doit être ratifié dans les trois pays [18] .

  • Les exportations vers la Chine ont été évaluées à plus de 4,6 milliards de dollars en 2018, faisant du pays la deuxième plus importante destination pour les produits de la Saskatchewan. Entre 2017 et 2018, les exportations provinciales vers la Chine ont augmenté de 31,1 %, principalement en raison d'une hausse de la valeur de la potasse et des produits agroalimentaires comme le blé et le soja. Dans l'ensemble, plus d'un tiers des exportations provinciales vers la Chine était des oléagineux.

    En mars 2019, le Conseil canadien du canola a annoncé que les entreprises chinoises avaient arrêté d'acheter des graines de canola des producteurs canadiens. La Chine cite l'infestation d'insectes comme la raison de la révocation des permis d'exportation de deux des plus grandes entreprises de canola du Canada : Richardson International de Winnipeg et Viterra Inc. de Regina.

  • La valeur des exportations de la Saskatchewan vers l'Inde a baissé de plus de 46 % en 2018. L'Inde était la septième plus importante partenaire commerciale de la province l'an dernier, alors qu'elle se classait troisième en 2016 et en 2017. L'Inde a toujours été le plus grand marché pour les légumineuses de la Saskatchewan; cependant, l'an dernier, l'Inde a imposé des droits de 33 % sur les lentilles ainsi que de 50 % sur les pois, en raison d'un marché de légumineuses saturé [19] . Cela a mené à une baisse considérable des exportations de pois et de lentilles vers le pays.
La Saskatchewan a exporté des biens d'une valeur de 31,2 G$ dans 156 pays en 2018. Les É.-U. demeurent son plus important marché, suivi par la Chine.
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Industrie Canada, Données sur le commerce en direct à partir du 11 mars 2019

Afficher le tableau de données des exportations
Détails d'exportation pour la Saskatchewan
Valeur en milliers de dollars canadiens
% part
États-Unis 17 306 321 $ 55,5 %
Chine 4 626 297 $ 14,8 %
Japon 1 122 687 $ 3,6 %
Brésil 930 932 $ 3,0 %
Mexique 824 916 $ 2,6 %
Indonésie  791 533 $ 2,5 %
Inde 618 001 $ 2,0 %
Maroc 309 684 $ 1,0 %
Bangladesh 306 412 $ 1,0 %
Algérie 296 845 $ 1,0 %
Autres 4 024 222 $ 12,9 %
Total (Tous les Pays) 31 157 850 $ 100,0 %

Conditions du marché du travail

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source: Statistique Canada, Enquête sur la population active
Voir les définitions pour l'activité, l'emploi et le chômage

Afficher le graphique en texte clair
  • Le taux de chômage est demeuré pratiquement inchangé en 2018 à 6,1%; -0,2 point de pourcentage par rapport à 2017
  • Le taux d'emploi a augmenté en 2018 pour atteindre à 67,2; -0,2 point de pourcentage par rapport à 2017
  • Les taux d'activité ont diminué légèrement en 2018 à 68,7%; -0,4 point de pourcentage par rapport à 2017

Il y avait 570 000 personnes employées en Saskatchewan en 2018, un nombre légèrement plus élevé qu'en 2017 (+2 400), après deux années consécutives de diminution de l'emploi. Le nombre d'emplois à temps plein a augmenté de 2 400 au cours de cette période, alors que le nombre d'emplois à temps partiel est demeuré le même. En somme, la Saskatchewan a affiché la seconde plus faible croissance de l'emploi (+0,4 %) parmi les provinces l'an dernier, dépassant seulement celle du Nouveau-Brunswick (+0,3 %).

Quant aux catégories de travailleurs, l'emploi dans le secteur public ainsi que dans le secteur privé a augmenté entre 2017 et 2018 (+2 600 chacun). Entre-temps, le nombre de travailleurs autonomes saskatchewanais a diminué considérablement (-2 900) [20] .

Le taux de chômage de la Saskatchewan était de 6,1 % en 2018, ce qui représente une baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport à 2017. Malgré cette diminution, le taux de chômage provincial dépassait encore la moyenne nationale de 5,8 % — c'est la première fois depuis le début de l'Enquête sur la population active en 1976 que le taux de chômage annuel de la Saskatchewan a dépassé le taux national.

Le nombre moyen de chômeurs a diminué de 700 en 2018, ce qui a aidé à faire baisser les niveaux de demandes de prestations d'assurance-emploi (AE) dans la province. Selon l'enquête sur les statistiques de l'assurance-emploi de Statistique Canada, le nombre de demandes initiales et de renouvellement d'AE reçues en Saskatchewan a diminué de 1,9 % entre 2017 et 2018 [21] .

Tendances de l'industrie

Le nombre d'emplois dans le secteur des services a augmenté de 3 500 en 2018, alors que 1 100 emplois ont été perdus dans le secteur de la production de biens en glissement annuel.

Les conditions de sécheresse ont affecté l'industrie agricole de la Saskatchewan en 2018. Aussi, à la fin de l'année, les agriculteurs de certaines régions de la province ont été confrontés à des pénuries de fourrage d'hiver, alors que les niveaux d'humidité des terres arables étaient également faibles. Néanmoins, il y a eu des développements positifs dans l'industrie. En novembre, le gouvernement du Canada a signé une entente de 153 millions de dollars avec la Supergrappe canadienne des industries des protéines établie dans les Prairies et composée d'un groupe d'entreprises, d'établissements postsecondaires et d'organismes sans but lucratif. La Supergrappe a pour objectif d'accroître la valeur des principales cultures sur les marchés de premier plan et devrait créer plus de 4 500 emplois partout dans les Prairies sur 10 ans [22] . À l'avenir, les problèmes commerciaux avec la Chine présentent des défis pour les agriculteurs de la Saskatchewan en 2019. Par conséquent, les agriculteurs de la province envisagent de cultiver moins de canola [23] .

Les renégociations de l'ALENA ont créé une incertitude pour l'industrie de la fabrication de la province. Le gouvernement des États-Unis a imposé des droits antidumping préliminaires de 25 % sur l'acier canadien le 1 er juin 2018. Les changements ont touché EVRAZ Regina, qui est le plus grand producteur de tuyaux soudés de grand diamètre en Amérique du Nord et dont la capacité annuelle est de 360 000 tonnes. À Regina, l'installation compte environ 1 000 employés et génère de six à dix fois plus d'emplois indirects par l'entremise d'une chaîne d'approvisionnement, principalement dans l'Ouest canadien.

L'emploi a diminué pour une quatrième année consécutive dans l'industrie d'extraction de ressources (foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz) de la Saskatchewan. Le marché mondial de l'uranium demeure saturé et les prix de la matière première continuent à être faibles. Citant le déséquilibre du marché de l'uranium, Cameco Corporation a suspendu pour une période indéterminée les activités à sa mine d'uranium de McArthur River et à l'usine de concentration de Key Lake dans le nord de la Saskatchewan le 25 juillet 2018. Environ 550 employés ont été mis à pied de façon permanente. De plus, environ 150 postes ont été supprimés au siège social de l'entreprise à Saskatoon [24] .

L'industrie de la potasse éprouve également des difficultés en raison des bas prix mondiaux; cependant, la prévision à long terme pour le minerai demeure favorable grâce à la forte croissance de la population dans les pays en développement. En Saskatchewan, des entreprises comme Gensource et Western Potash prévoient d'ouvrir de nouvelles mines. Le ministère de l'Environnement provincial a donné son approbation environnementale pour le projet Vanguard One de Gensource en août 2018, et l'entreprise examine actuellement les options de financement pour une mine près de Tugaske et Eyebrow, en Saskatchewan [25] . Entre-temps, les travaux de construction visant le projet Milestone de Western Potash Corporation devraient commencer en 2019. Western Potash a octroyé le contrat d'ingénierie détaillé du projet à SNC-Lavalin en juin 2018, et s'attend à ce que le projet soit prêt pour la soumission finale et la construction cette année [26] .

Dans la province, un certain nombre de gros projets de construction ont été terminés ou sont presque achevés. Par exemple, le nouvel hôpital de North Battleford, d'une valeur de 407 millions de dollars, a récemment ouvert ses portes, alors que les travaux de construction de l'hôpital pour enfants Jim Pattison à Saskatoon sont presque terminés [27] . Néanmoins, il y a quelques nouveaux projets à l'horizon qui pourraient stimuler les niveaux de l'emploi dans l'industrie de la construction. Par exemple, SaskPower prévoit de construire une nouvelle centrale à Moose Jaw, ce qui pourrait créer le besoin d'embaucher jusqu'à 500 travailleurs pendant la phase de construction [28] .

L 'emploi dans le commerce de gros et de détail a diminué considérablement l'an dernier (-2 800). L'évolution démographique, la géographie et les nouvelles technologies influencent l'environnement du commerce de détail. Après que le Sears a fermé ses portes au centre Cornwall de Regina à la fin de 2017, plusieurs autres magasins ont fait de même. Roots Canada a fermé ses portes au centre Cornwall à la fin de décembre, puis les magasins The Gap et Gap Kids ont fermé en janvier 2019 [29] .

Après des gains d'emploi importants en 2016 et 2017, le nombre de personnes travaillant dans les services professionnels, scientifiques et techniques a diminué en 2018. La croissance dans cette industrie dépend en quelque sorte de l'infrastructure et de l'investissement fait par les entreprises et le gouvernement [30] . Des taux d'intérêt plus élevés, les difficultés dans certaines industries d'exploitation des ressources et les incertitudes commerciales ont nui au niveau de confiance des entreprises dans la province. Selon les Perspectives des intentions d'investissement de 2019 de la Banque de développement du Canada (BDC), la confiance des entreprises en Saskatchewan a chuté et était la seconde plus faible au Canada (à 46 %), seulement derrière celle de l'Alberta [31] .

Voir le tableau détaillé de l'industrie.

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Afficher le graphique en texte clair
Plus grands
gains
d'emplois
en 2018
1 Soins de santé et
assistance sociale
2 300
2 Services d'enseignement 2 100
3 Autres services (sauf
les administrations publiques)
1 700
Plus grande
des pertes
d'emplois
en 2018
1 Services professionnels,
scientifiques et techniques
-4 000
2 Commerce -2 800
3 Construction -1 200
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Afficher le graphique en texte clair
Six industries constituent 59 %
de l'emploi en Saskatchewan (millier)
Commerce 89,3
Soins de santé et assistance sociale 78,7
Construction 49,5
Services d'enseignement 43,0
Hébergement et services de restauration 37,4
Agriculture 37,2

Source pour les deux graphiques de l'industrie :
Statistique Canada Tableau : 14-10-0018-01 (anciennement CANSIM 282-0008)
Caractéristiques de la population active selon l'industrie, données annuelles

Conditions du marché du travail local

Comparativement à 2017, l'emploi a augmenté dans trois des cinq régions économiques de la Saskatchewan en 2018, alors que le taux de chômage a également diminué dans trois des cinq régions économiques.

Regina-Moose Mountain
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 71,7 %; 0,0 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 67,7 %; -0,3 points de pourcentage
  • Taux de chômage : 5,7 %; +0,6 points de pourcentage

La forte croissance économique connue au cours des dix dernières années a fait de Regina-Moose Mountain une destination attrayante pour les immigrants. La région constitue un centre pour les industries de l'agriculture et de l'extraction des ressources, ce qui la rend vulnérable au rendement des cultures et aux fluctuations du prix des matières premières. De plus, la majorité des emplois dans l'administration publique se trouvent dans cette région, puisque cette dernière est la capitale de la Saskatchewan.

À Regina-Moose Mountain, le nombre d'emplois a augmenté de 1 300 en 2018, grâce aux gains dans les services d'enseignement, dans la construction et dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien. Par ailleurs, 1 500 emplois ont été perdus dans l'industrie de la fabrication cette année. Une bonne partie des entreprises de fabrication de Regina fournit de l'équipement au secteur des ressources et la faiblesse persistante dans l'industrie d'extraction de ressources a limité la croissance de l'emploi dans cette industrie.

Swift Current-Moose Jaw
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 65,0 %; -0,1 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 62,0 %; -0,5 points de pourcentage
  • Taux de chômage : 4,4 %; +0,6 points de pourcentage

Le commerce, la construction et les services d'enseignement font partie des industries clés de la région de Swift Current-Moose Jaw. Une diminution du nombre de personnes travaillant dans le commerce de détail et de gros a eu un effet négatif sur les niveaux d'emploi en général dans cette région. Néanmoins, de nouveaux projets devraient commencer dans la région de Swift Current-Moose Jaw cette année, ce qui devrait stimuler l'emploi. Par exemple, SaskPower a signé une entente de 20 ans avec Saturn Power afin de construire et d'entretenir une usine solaire à des fins commerciales près de Swift Current [32] . De plus, la province a approuvé le projet d'énergie éolienne de Blue Hill, près de Herbert. Les travaux de construction pour le projet commenceront en 2019, et une fois qu'ils seront terminés, l'installation devrait générer assez d'énergie pour alimenter plus de 70 000 maisons [33] .

Saskatoon-Biggar
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 69,0 %; -0,9 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 64,6 %; -0,1 points de pourcentage
  • Taux de chômage : 6,4 %; -1,1 points de pourcentage

La région la plus peuplée de la Saskatchewan, Saskatoon-Biggar, possède l'une des économies les plus diversifiées au Canada. Les industries minières, de l'énergie et de l'agriculture de la province favorisent la croissance dans les industries de la fabrication et du transport et des services. L'emplacement central de Saskatoon fait aussi de la région un centre pour les entreprises minières, et plusieurs entreprises d'extraction de ressources sont établies dans la ville.

Le secteur des services a affiché les gains d'emploi les plus importants dans la région de Saskatoon-Biggar en 2018, et son industrie des services d'hébergement et de restauration a enregistré la plus grande hausse (+2 900) [34] . Dans l'ensemble, le taux de chômage de la région a diminué de 1,1 point de pourcentage pour s'établir à 6,4 % en 2018.

Yorkton-Melville
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 63,3 %; -3,3 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 59,3 %; -4,0 points de pourcentage
  • Taux de chômage :6,3 %; +1,1 points de pourcentage

L'agriculture, le commerce, les soins de santé et l'assistance sociale sont les points forts de l'économie de Yorkton-Melville. Cette région abrite également certaines des plus grandes réserves de potasse au monde. Le nombre de personnes employées dans cette région a diminué considérablement en 2018 en raison de la chute de l'emploi dans l'industrie de la construction et dans les services d'hébergement et de restauration. L'agrandissement de la mine de Nutrien à Rocanville, d'une valeur de 3 milliards de dollars, était une source d'emplois importante jusqu'en octobre 2017, lorsque les travaux de construction ont été terminés. Le taux de chômage de Yorkton-Melville a augmenté considérablement et est maintenant de 6,3 %.

Prince Albert et Nord
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active

Afficher le graphique en texte clair
  • Taux d'activité : 66,6 %; +0,5 points de pourcentage
  • Taux d'emploi : 61,1 %; +0,8 points de pourcentage
  • Taux de chômage : 7,3 %; -0,5 points de pourcentage

Les industries des services d'enseignement et de l'administration publique étaient à la tête de la croissance de l'emploi dans la région de Prince Albert et du nord de la Saskatchewan en 2018. Pourtant, dans l'ensemble, la croissance économique a ralenti dans une région qui dépend énormément des activités liées à l'uranium ainsi qu'aux sables bitumineux. Cameco Corporation a cessé les activités indéfiniment à sa mine d'uranium de McArthur River et à l'usine de concentration de Key Lake dans le nord de la Saskatchewan en 2018 [35] . La décision de Cameco a également touché les fournisseurs, les services et les industries secondaires dans le nord de la Saskatchewan. Par exemple, Northern Resource Trucking (NRT), une entreprise de transport de fournitures et de produits chimiques, a mis à pied 22 conducteurs lorsque Cameco a annoncé des mises à pied temporaires [36] .

Démographie et résultats des clients

Population et migration

La population de la Saskatchewan a augmenté de façon constante depuis 2007 et compte maintenant 1 162 062 personnes. La province possède l'une des plus jeunes populations au Canada, l'âge médian étant de 37,3 ans. Ce nombre est inférieur à l'âge médian national, qui est de 40,8 ans.

La structure par âge de la population de la Saskatchewan a changé au cours des deux dernières décennies. Environ 22 % de la population provinciale avait plus de 60 ans en 2018, une hausse par rapport à la proportion d'environ 19 % en 1998. De plus, il est attendu que cette tendance du vieillissement se poursuive à l'avenir. Selon les plus récentes projections démographiques de Statistique Canada, près de 27 % de la population aura plus de 60 ans d'ici 2038 [37] .

Entre-temps, la proportion d'enfants et de jeunes adultes de moins de 25 ans a chuté d'environ 37 % en 1998 à 32 % en 2018, alors que la population dans la force de l'âge (de 25 à 54 ans) est demeurée constante au cours des deux dernières décennies. Cependant, cette tendance devrait changer à l'avenir puisque la proportion de la population d'âge actif diminuera de 3,6 points de pourcentage entre 2018 et 2038 [38] . Voir le tableau détaillé de la population.

La province dépend toujours grandement de l'immigration internationale pour accroître sa population. En fait, l'accroissement naturel de la population [39] de la Saskatchewan était d'un peu plus de 6 000 personnes en 2017-2018, puisqu'il y a eu 15 829 naissances contre 9 583 décès [40] .

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Afficher le graphique en texte clair
Population de la Saskatchewan
1 162 062
Projections démographiques
1 315 200
Groupes d'âge 2018 2038
0-14 yrs 20 % 19 %
15-24 yrs 13 % 13 %
25-54 yrs 40 % 36 %
55-64 yrs 13 % 11 %
65+ yrs 15 % 21 %
100 % 100 %

La Saskatchewan a accueilli près de 15 000 immigrants internationaux en 2017-2018, alors que seulement 1 173 personnes ont émigré vers d'autres pays. Toutefois, la tendance est inversée pour ce qui est de la migration interprovinciale. Depuis 2013-2014, la migration interprovinciale nette de la Saskatchewan a été négative [41] . En 2017-2018, 13 556 immigrants interprovinciaux sont venus en Saskatchewan, alors que 22 639 personnes sont parties vers d'autres provinces; la majorité des résidents de la Saskatchewan quittant la province se sont installés en Alberta (9 927), en Ontario (5 065) et en Colombie-Britannique (4 471). Voir le tableau de migration détaillé.

Migration interprovinciale, Saskatchewan
2013/14 à 2017/18
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada, Tableau 17-10-0022-01, Estimations des migrants interprovinciaux

Afficher le graphique en texte clair
  • Personnes entrant en Saskatchewan en provenance d'autres provinces : 73 663
  • Les Saskatchewanais qui partent dans d'autres provinces : 99 145

Résultats des clients

Autochtones

Le taux de chômage chez la population autochtone hors réserve de la Saskatchewan s'élevait à 14,9 % en 2018, ce qui représente presque trois fois le taux de la population non autochtone (5,2 %). Cela représentait le deuxième plus haut taux de chômage chez les Autochtones au Canada, seulement précédé par celui de Terre-Neuve-et-Labrador, et était considérablement plus élevé que la moyenne nationale de 10,1 % au cours de la même période.

Selon l'Enquête auprès des peuples autochtones de 2017 de Statistique Canada, une pénurie d'emplois était le plus gros problème auquel la population autochtone saskatchewanaise en chômage faisait face lorsqu'elle cherchait un travail. Environ 69 % des répondants au sondage dans la province ont indiqué que cela était le problème principal. Le deuxième plus important obstacle à l'obtention d'un emploi en Saskatchewan était le fait de ne pas avoir l'expérience de travail requise pour les emplois disponibles (54,5 %), suivi par le fait de ne pas avoir assez d'éducation ou de formation pour les emplois disponibles (51,3 %) [42] .

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada – Tableau sur mesure d'EDSC. Les Autochtones vivant hors réserve

Afficher le graphique en texte clair
Identité autochtone Identité non autochtone
Taux de chômage
14,9 %

5,2 %
Immigrants et nouveaux arrivants

La population active immigrante de la Saskatchewan a augmenté rapidement au cours des cinq dernières années. Entre 2013 et 2018, le nombre de résidents permanents dans la population active de la province a augmenté, en moyenne, de 8,5 % par année, alors que la population active née au Canada n'a augmenté qu'à un rythme de 0,3 % par an au cours de la même période. Dans l'ensemble, la population immigrante de la Saskatchewan est relativement petite par rapport à celle d'autres provinces de l'Ouest. En 2018, les immigrants représentaient 13,3 % de la population de la Saskatchewan. Ce nombre se compare à 31,7 % en Colombie-Britannique, 23,6 % en Alberta, et 21,0 % au Manitoba.

À mesure que les immigrants s'installent, leur participation au marché du travail s'améliore. En 2018, le taux de chômage des immigrants qui étaient arrivés il y a plus de 10 ans était de 4,0 %, ce qui est considérablement plus faible que le taux des immigrants récents arrivés au Canada dans les cinq dernières années (7,5 %).

Taux de chômage des immigrants admis selon le temps passé en Saskatchewan
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada. Tableau : 14-10-0083-01. Caractéristiques de la population active selon le statut d'immigrant

Afficher le graphique en texte clair
Temps passé en Saskatchewan Taux de chômage
0-5 ans 7.5 %
5-10 ans 6.6 %
10+ ans 4.0 %
Jeunes

En 2018, 15 % de la population de la Saskatchewan avait entre 15 et 24 ans, ce qui représente un pourcentage plus élevé que la moyenne nationale de 14,4 %.

Le taux de chômage des jeunes de la Saskatchewan (12,0 %) était plus que le double du taux de chômage des personnes de 25 ans et plus. Même si le taux de chômage des jeunes a peu varié en 2018 (+0,2 point de pourcentage), celui des jeunes hommes a augmenté de 1,2 point de pourcentage pour s'établir à 14,4 %. En revanche, le taux de chômage chez les jeunes femmes a diminué d'un point de pourcentage au cours de cette période, pour tomber à 9,3 %.

Taux de chômage des jeunes
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada. Tableau 14-10-0327-01. Caractéristiques de la population active selon le sexe et le groupe d'âge détaillé, données annuelles

Afficher le graphique en texte clair
Groupes d'âge Taux de chômage
15-19 ans 16,8 %
20-24 ans 9,3 %
25-29 ans 8,0 %
15+ avg 6,1 %
Travailleurs âgés

L'augmentation de la durée de vie a permis aux travailleurs âgés (de 55 ans et plus) de demeurer actifs plus longtemps. La moyenne de la croissance de l'emploi chez les travailleurs âgés de la Saskatchewan était de 1,7 % entre 2013 et 2018, ce qui dépassait largement la croissance de 0,5 % du groupe de travailleurs dans la force de l'âge (de 25 à 54 ans). Entre-temps, le taux de chômage des travailleurs âgés était de 4,6 % en 2018, soit 0,8 point de pourcentage de moins que le taux du groupe de travailleurs dans la force de l'âge.

Bien que traditionnellement l'âge de la retraite soit considéré comme 65 ans, un plus grand nombre de personnes âgées décident de rester sur le marché du travail jusqu'à un âge avancé. En 2018, le taux d'activité de la population active dans ce groupe d'âge a augmenté à 20,2 %, représentant une hausse de 5,6 points de pourcentage par rapport au taux d'il y a dix ans. En fait, la Saskatchewan présentait le plus haut taux d'emploi chez les personnes âgées parmi les provinces en 2018 (19,6 %), qui était bien au-dessus de la moyenne nationale de 14,0 %.

Taux d'emploi des travailleurs âgés
La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada. Tableau 14-10-0327-01. Caractéristiques de la population active selon le sexe et le groupe d'âge détaillé, données annuelles

Afficher le graphique en texte clair
Groupes d'âge Taux d'emploi
55-59 yrs 74,7 %
60-64 yrs 57,9 %
65+ yrs 19,6 %
15+ avg 64,5 %
People with disabilities

Selon l'Enquête sur l'incapacité de 2017 , un peu plus de 24 % de la population saskatchewanaise (âgée de 15 ans et plus) a déclaré avoir une forme ou une autre d'incapacité en 2017. Le taux de prévalence de l'incapacité de la Saskatchewan était le deuxième plus faible parmi les provinces de l'Ouest canadien, derrière l'Alberta. À l'échelle nationale, le taux de prévalence de l'incapacité était de 22,3 % au cours de la même période [43] .

En Saskatchewan, un peu plus de 70 % des personnes ayant une incapacité (âgées de 25 à 64 ans) faisaient partie de la population active en 2017. Ce nombre est considérablement plus faible que le taux d'activité de la population globale (83,0 %). Comparativement au Canada dans son ensemble, le taux d'emploi de la population saskatchewanaise ayant une incapacité (près de 66 %) était considérablement plus élevé que la moyenne nationale (59,3 %) en 2017.

La table de données pour cette image se trouve ci-dessous

Source : Statistique Canada. Enquête canadienne sur l'incapacité, 2017. Les graphiques reflètent le groupe d'âge des 25 à 64 ans. Données non disponibles sur les personnes de moins de 25 ans de la population active ayant une incapacité.

Afficher le graphique en texte clair
Handicapées Non handicapées
Taux d'emploi
65,9 %

82,3 %
Taux de chômage
6,6 %

4,9 %

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d'autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l'économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d'Emploi et Développement social Canada.

Préparé par : Direction de l'information sur le marché du travail, Service Canada, Saskatchewan
Pour de l'information, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.

Définitions

Retour au marché du travail.

Veuillez consulter le Guide de l'Enquête sur la population active : https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/71-543-g/71-543-g2018001-eng.htm

Population active : Population civile de 15 ans et plus qui, durant la semaine de référence de l'enquête, étaient occupée ou au chômage.

Taux d'activité : Pourcentage de la population active totale par rapport à l'ensemble de la population âgée de de 15 ans et plus. Le taux d'activité d'un groupe donné (par ex., les femmes âgées de 25 ans et plus) correspond à la population active de ce groupe exprimée en pourcentage de la population du même groupe.

Taux d'emploi (rapport emploi-population) : Nombre de travailleurs exprimé en pourcentage de la population âgée de 15 ans et plus. Le taux d'emploi d'un groupe particulier (qui est, par ex., déterminé par l'âge, le sexe, l'état matrimonial ou la province) correspond au nombre de travailleurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population totale du même groupe.

Taux de chômage : Nombre de chômeurs exprimé en pourcentage de la population active. Le taux de chômage d'un groupe donné (qui est, par ex., déterminé par l'âge, le sexe ou l'état matrimonial) correspond au nombre de chômeurs dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population active du même groupe.

Annexe

Tableau détaillé de l'industrie. Revenir aux Tendances de l'industrie

Estimations de l'emploi ('000) 2018 2017 2017 à 2018
# var. % var.
Total, toutes les industries (000s) 570.0 567.6 2.4 0.4
Secteur de la production de biens 145.2 146.3 -1.1 -0.8
Agriculture 37.2 36.9 0.3 0.8
Foresterie, pêche, mines, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz 23.5 23.8 -0.3 -1.3
Services publics 7.0 6.8 0.2 2.9
Construction 49.5 50.7 -1.2 -2.4
Fabrication 28.1 28.0 0.1 0.4
Secteur des services 424.8 421.3 3.5 0.8
Commerce 89.3 92.1 -2.8 -3.0
Transport et entreposage 28.3 28.6 -0.3 -1.0
Finance, assurances, immobilier et location 28.7 27.4 1.3 4.7
Services professionnels, scientifiques et techniques 26.2 30.2 -4.0 -13.2
Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 15.4 13.9 1.5 10.8
Services d'enseignement 43.0 40.9 2.1 5.1
Soins de santé et assistance sociale 78.7 76.4 2.3 3.0
Information, culture et loisirs 20.2 20.7 -0.5 -2.4
Hébergement et services de restauration 37.4 36.4 1.0 2.7
Autres services (sauf les administrations publiques) 26.3 24.6 1.7 6.9
Administrations publiques 31.2 30.0 1.2 4.0
Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Statistique Canada Enquête sur la population active – Tableau 14-10-0023 (anciennement CANSIM 282-0008)



Tableau détaillé sur la population : Saskatchewan. Revenir aux Données démographiques

Groupes d'âge 1998 % de Population 2018 % de Population Projection 2038 % de Population
0-4 68 125 6,7 % 78 040 6,7 % 78 300 6,0 %
5-9 77 460 7,6 % 77 152 6,6 % 80 300 6,1 %
10-14 80 359 7,9 % 72 472 6,2 % 84 900 6,5 %
15-19 79 124 7,8 % 70 879 6,1 % 87 600 6,7 %
20-24 70 389 6,9 % 74 445 6,4 % 84 300 6,4 %
25-29 63 879 6,3 % 82 888 7,1 % 78 500 6,0 %
30-34 69 521 6,8 % 86 619 7,5 % 74 300 5,6 %
35-39 80 951 8,0 % 81 800 7,0 % 72 800 5,5 %
40-44 78 557 7,7 % 71 399 6,1 % 78 300 6,0 %
45-49 65 033 6,4 % 66 547 5,7 % 83 500 6,3 %
50-54 52 875 5,2 % 70 267 6,0 % 84 900 6,5 %
55-59 43 056 4,2 % 78 416 6,7 % 78 200 5,9 %
60-64 39 524 3,9 % 72 463 6,2 % 67 900 5,2 %
65-69 39 238 3,9 % 56 328 4,8 % 61 700 4,7 %
70-74 36 520 3,6 % 42 099 3,6 % 61 000 4,6 %
75-79 30 910 3,0 % 30 187 2,6 % 62 500 4,8 %
80-84 22 530 2,2 % 22 657 1,9 % 49 800 3,8 %
85-89 12 891 1,3 % 15 833 1,4 % 29 700 2,3 %
90 + 6 390 0,6 % 11 571 1,0 % 16 800 1,3 %
Total 1 017 332 100,0 % 1 162 062 100,0 % 1 315 200 100,0 %
Âge médian 35,0   37,3   S.O.

Âge de travail principal, proportion de la population totale en :
1998   2018   2038  
  410 816 40,4 % 459 520 39,5 % 472 300 35,9 %

Sources : Statistique Canada, Estimations démographiques annuelles,Tableaux 17-10-0005-01; Statistique Canada Tableaux 17-10-0057-01 (scénario de projection M1)



Tableau sur la migration interprovinciale : Saskatchewan. Revenir aux Démographiques

Migration interprovinciale, Saskatchewan, 2013/14 à 2017/18
Région Départ SK Saisie SK Solde migratoire
Provinces de l'Atlantique -3 473 3 651 178
Québec -1 659 1 971 312
Ontario -19 137 14 876 -4 261
Manitoba -8 129 9 275 1 146
Alberta -44 635 32 391 -12 244
Colombie-Britannique -21 344 10 537 -10 807
Territoires -768 962 194
Total -99 145 73 663 -25 482

Remarque : La période annuelle s'échelonne du 1er juillet au 30 juin; les données de 2017-2018 sont provisoires
Source : Statistique Canada, Tableau 17-10-0022-01 Estimations des migrants interprovinciaux

Notes de bas de page


  1. Fonds monétaire international. Perspective de l'économie mondiale. Avril 2019. Publié le 2 avril 2019.

  2. Ibid.

  3. Conference Board du Canada. Canadian Outlook Economic Forecast: Spring 2019. Publié le 1 er mai 2019. (en anglais seulement)

  4. Conference Board du Canada. Index of Business Confidence: Spring 2019. Publié le 26 avril 2019. (en anglais seulement)

  5. Banque du Canada. Enquête sur les perspectives des entreprises printemps 2019. Publié le 15 avril 2019.

  6. Statistique Canada. Le Quotidien : Comptes du bilan national et des flux financiers, quatrième trimestre de 2018. Publié le 14 mars 2019.

  7. Statistique Canada. Tableau 14-10-0287-01 Caractéristiques de la population active, données mensuelles désaisonnalisées et la tendance-cycle, 5 derniers mois.

  8. Statistique Canada. Tableau 14-10-0325-01 Postes vacants, employés salariés, taux de postes vacants et moyenne du salaire offert selon les provinces et territoires, données trimestrielles non désaisonnalisées.

  9. Ibid.

  10. Conference Board du Canada. Canadian Outlook Economic Forecast: Spring 2019. Publié le 1 er mai 2019. (en anglais seulement)

  11. Statistique Canada. Tableau 14-10-0287-01 Caractéristiques de la population active, données mensuelles désaisonnalisées et la tendance-cycle, 5 derniers mois.

  12. Statistique Canada (consulté le 22 mars 2019). Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, par industries, provinces et territoires (x 1 000 000). Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=3610040201&request_locale=fr

    Conference Board of Canada (13 mars 2019). Provincial Outlook Economic Forecast: Saskatchewan—Winter 2019. Retrieved from: https://www.conferenceboard.ca/e-Library/abstract.aspx?did=10194 (en anglais seulement)

  13. Statistique Canada (consulté le 27 mars 2019). Indice des prix à la consommation, moyenne annuelle, non désaisonnalisé. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1810000501&request_locale=fr

  14. Statistique Canada (consulté le 27 mars 2019). Dépenses en immobilisation et réparations, actifs corporels non résidentiels, par industrie selon la géographie (x 1 000 000). Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=3410003501&request_locale=fr

  15. The Government of Saskatchewan (20 mars 2019). Saskatchewan Budget. Tiré de : https://www.saskatchewan.ca/government/budget-planning-and-reporting/saskatchewan-budget-2019-20#investments-in-infrastructure (en anglais seulement)

  16. Global News (20 mars 2019). ‘The right balance': Saskatchewan delivers balanced budget. Tiré de : https://globalnews.ca/news/5077455/saskatchewan-budget-balanced/ (en anglais seulement)

    Reuters (20 mars 2019). Canada's Saskatchewan balances the books for first time in five years. Tiré de : https://ca.reuters.com/article/businessNews/idCAKCN1R12QY-OCABS (en anglais seulement)

    Regina Leader-Post (20 mars 2019). Saskatchewan budget 2019-20: By The Numbers. Tiré de : https://leaderpost.com/news/politics/saskatchewan-budget-2019-20-by-the-numbers (en anglais seulement)

    CTV News Regina (20 mars 2019). Budget breakdown: Sask. tables 2019 budget. Tiré de : https://regina.ctvnews.ca/budget-breakdown-sask-tables-2019-budget-1.4344624 (en anglais seulement)

    Regina Leader-Post (21 mars 2019). New joint-use schools for Regina and Moose Jaw part of Sask. budget. Tiré de : https://leaderpost.com/news/politics/new-joint-use-schools-for-regina-and-moose-jaw-part-of-sask-budget (en anglais seulement)

    Global News (20 mars 2019). $706M budgeted for Saskatchewan's highways and roads in 2019-20. Tiré de : https://globalnews.ca/news/5077340/budget-saskatchewan-highways-humboldt-broncos-bus-crash/ (en anglais seulement)

    Global News (20 mars 2019). ‘The right balance': Saskatchewan delivers balanced budget. Tiré de : https://globalnews.ca/news/5077455/saskatchewan-budget-balanced/ (en anglais seulement)

    CBC News (20 mars 2019). Saskatchewan Budget 2019: Saskatoon Children's Hospital gets $23 million more for hiring. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/budget-childrens-hospital-23-million-more-1.5064597 (en anglais seulement)

    CBC News (20 mars 2019). 6 new K-12 schools planned as Sask. 2019 budget pours $95M into new buildings. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/6-new-k-12-schools-planned-as-sask-2019-budget-pours-95m-into-new-buildings-1.5064519 (en anglais seulement)

  17. Mylloydminsternow (4 janvier 2019). Husky proceeding with new Saskatchewan SAGD project. Tiré de : https://www.mylloydminsternow.com/27756/husky-proceeding-with-new-saskatchewan-sagd-project/ (en anglais seulement)

  18. CBC News (8 avril 2019). Ratification of new NAFTA in 2019 looking unlikely amid trade tensions. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/business/nafta-uscma-ratification-1.5088657 (en anglais seulement)

  19. The Western Producer (8 novembre 2017). Spring wheat edges higher Wednesday, canola steady. Tiré de : https://www.producer.com/daily/spring-wheat-edges-higher-wednesday-canola-steady/ (en anglais seulement)

    Financial Post (8 novembre 2017). India imposes surprise 50% tariff on pea imports to further sour trade. Tiré de :

    http://business.financialpost.com/pmn/commodities-business-pmn/agriculture-commodities-business-pmn/india-imposes-surprise-50-tariff-on-pea-imports-to-further-sour-trade (en anglais seulement)

    The Business Insider (23 novembre 2017). Canada's peas acreage set to fall as top buyer India imposes tariff. Tiré de : http://www.businessinsider.com/r-canadas-peas-acreage-set-to-fall-as-top-buyer-india-imposes-tariff-2017-11 (en anglais seulement)

    Données sur le commerce en direct (1er décembre 2017). Exportations totales canadiennes. Tiré de : https://www.ic.gc.ca/app/scr/tdst/tdo/crtr.html?timePeriod=5%7CComplete+Years&reportType=TE&hSelectedCodes=%7C71310&searchType=KS_CS&productType=HS6&currency=PC&countryList=DET&runReport=true&grouped=INDIVIDUAL&toFromCountry=CDN&naArea=P47&lang=fra

    CBC News (2 mars 2018). Pulse industry worries about precedent as India slaps 60% tariff on chickpeas. Tiré de :

    https://www.cbc.ca/news/canada/saskatchewan/india-chickpea-tariff-pulse-industry-1.4559947 (en anglais seulement)

  20. Statistique Canada (consulté le 24 janvier 2019). Emploi selon la catégorie de travailleur, données annuelles (x 1 000). Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1410002701&request_locale=fr

  21. Statistique Canada (consulté le 16 avril 2019). Demandes d'assurance-emploi reçues par province et territoire, données mensuelles désaisonnalisées. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1410000501&request_locale=fr

  22. Gouvernement du Canada (13 novembre 2018). La Supergrappe des industries des protéines passe à la vitesse supérieure. Tiré de : https://www.canada.ca/fr/innovation-sciences-developpement-economique/nouvelles/2018/11/la-supergrappe-des-industries-des-proteines-passe-a-la-vitesse-superieure.html

  23. CTV News (22 mars 2019). Sask. farmers consider growing less canola amidst China-Canada trade dispute. Tiré de : https://saskatoon.ctvnews.ca/sask-farmers-consider-growing-less-canola-amidst-china-canada-trade-dispute-1.4348800 (en anglais seulement)

  24. Global News (25 juillet 2018). Cameco permanently laying off around 700 workers. Tiré de : https://globalnews.ca/news/4353524/cameco-layoffs-key-lake-mcarthur-river/ (en anglais seulement)

  25. Gensource Potash Corporation (9 août 2018). GENSOURCE ANNOUNCES VANGUARD ONE PROJECT ACHIEVES

    ENVIRONMENTAL ASSESSMENT MILESTONE. Tiré de : https://gensourcepotash.ca/wp-content/uploads/2018/08/GSP-NR-EA-Determination-09Aug2018.pdf (en anglais seulement)

    Business Wire (26 février 2019). Gensource Provides Project Finance Update for the Vanguard One Project. Tiré de : https://www.businesswire.com/news/home/20190226005428/en/Gensource-Project-Finance-Update-Vanguard-Project (en anglais seulement)

  26. Western Potash Corporation (7 juin 2018). Milestone Potash Awards Contract for Final Stage of Phase I Project Engineering to SNC-Lavalin. Tiré de : https://www.westernpotash.com/news/2018/06/07/milestone-potash-awards-contract-final-stage-phase-i-project-engineering-snc (en anglais seulement)

    Western Potash Corporation. The Milestone Project. Tiré de : https://www.westernpotash.com/projects/milestone (en anglais seulement)

  27. CBC News (20 mars 2019). Saskatchewan Budget 2019: Saskatoon Children's Hospital gets $23 million more for hiring. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/budget-childrens-hospital-23-million-more-1.5064597 (en anglais seulement)

    CBC News (8 mars 2019). New 284-bed secure psychiatric facility opens in North Battleford. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/canada/saskatoon/new-284-bed-secure-psychiatric-facility-opens-in-north-battleford-1.5048773 (en anglais seulement)

  28. SaskPower (consulté le 7 mai 2019). New Power Station in Moose Jaw. Tiré de : https://www.saskpower.com/Our-Power-Future/Infrastructure-Projects/Construction-Projects/Current-Projects/New-Power-Station-in-MooseJaw (en anglais seulement)

    Discover Moose Jaw (20 décembre 2018). SaskPower Selects Moose Jaw for New Power Plant. Tiré de : https://www.discovermoosejaw.com/local/saskpower-selects-moose-jaw-for-new-power-plant (en anglais seulement)

  29. 980 CJME (18 décembre 2018). More stores closing at the Cornwall Centre. Tiré de : https://www.cjme.com/2018/12/18/more-stores-closing-at-the-cornwall-centre/ (en anglais seulement)

    Global News (19 décembre 2018). Vacancy at Regina's Cornwall Centre increases as more stores set to close. Tiré de : https://globalnews.ca/news/4778894/vacancy-regina-cornwall-centre-closures/ (en anglais seulement)

  30. Gouvernement du Canada (consulté le 6 février 2019). Profil de l'industrie. Tiré de : https://www.ic.gc.ca/eic/site/si-is.nsf/fra/h_ai02289.html

  31. Banque de développement du Canada (9 janvier 2019). Intentions d'investissement des entrepreneurs canadiens : Perspectives 2019. Tiré de : https://www.bdc.ca/fr/a_propos/recherche_pme/pages/intentions-investissement-entrepreneurs-canadiens-perspectives-2019.aspx

  32. CBC News (19 juin 2018). SaskPower to build first utility-scale solar power project. Tiré de : https://www.cbc.ca/news/canada/saskatchewan/saskpower-solar-energy-1.4713390 (en anglais seulement)

  33. Regina Leader-Post (20 septembre 2018). Saskatchewan approves new wind energy project with 56 turbines. Tiré de : https://leaderpost.com/news/saskatchewan/saskatchewan-approves-new-wind-energy-project-with-56-turbines (en anglais seulement)

  34. Statistique Canada (4 janvier 2018). Tableau 282-0008 : Enquête sur la population active (EPA), estimations selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN), le sexe et le groupe d'âge. https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1410002301&request_locale=fr

  35. Global News (25 juillet 2018). Cameco permanently laying off around 700 workers. Tiré de : https://globalnews.ca/news/4353524/cameco-layoffs-key-lake-mcarthur-river/ (en anglais seulement)

  36. Global News (26 juillet 2018). Ripple effect of Cameco layoffs. Tiré de : https://globalnews.ca/news/4355713/cameco-layoffs/ (en anglais seulement)

  37. Statistique Canada (16 septembre 2014). Tableau 052-0005, Population projetée, selon le scénario de projection, l'âge et le sexe, au 1er juillet, Canada, provinces et territoires — Scénario de projection M1 : croissance moyenne, tendances 1991-1992 à 2010-2011. https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1710005701&request_locale=fr

  38. Statistique Canada (16 septembre 2014). Tableau 052-0005, Population projetée, selon le scénario de projection, l'âge et le sexe, au 1er juillet, Canada, provinces et territoires — Scénario de projection M1 : croissance moyenne, tendances 1991-1992 à 2010-2011. https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1710005701&request_locale=fr

  39. L'accroissement naturel de la population fait référence à la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès dans une région au cours d'une période donnée.

  40. Statistique Canada (5 octobre 2016). Tableau 051-0004 : Composantes de l'accroissement démographique, Canada, provinces et territoires. https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1710000801&request_locale=fr

  41. Statistique Canada. Tableau 051-0019 — Migrants interprovinciaux selon la province ou le territoire d'origine et de destination, annuelles (personnes), CANSIM (base de données) : Période du 1er juillet au 30 juin. https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/type/donnees?texte=520005

  42. Statistique Canada (consulté le 18 avril 2019). Tableau 41-10-0014-01 — Enquête auprès des peuples autochtones : Raisons pour lesquelles vous avez eu de la difficulté à trouver un emploi selon l'identité autochtone, en chômage. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=4110001401&request_locale=fr

  43. Statistique Canada (2017). Enquête canadienne sur l'incapacité. Tableau 13-10-0374-01 : Personnes avec et sans incapacité âgées de 15 ans et plus, selon le groupe d'âge et le sexe, Canada, provinces et territoires. Tiré de : https://www150.statcan.gc.ca/t1/tbl1/fr/tv.action?pid=1310037401&request_locale=fr

Date de modification :