Bulletin sur le marché du travail - Nouveau-Brunswick: Decembre 2019

Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l'Enquête sur la population active pour la province du Nouveau-Brunswick, y compris les régions de Campbellton-Miramichi, Edmundston-Woodstock, Fredericton-Oromocto, Moncton-Richibucto, et Saint John-St. Stephen.

Aperçu

Après s’être améliorées presque tout au long de l’année, les conditions du marché du travail néo-brunswickois se sont quelque peu détériorées au quatrième trimestre. Malgré un redressement encourageant en décembre, le quatrième trimestre affichait près de 1 000 emplois de moins qu’au trimestre précédent. Le taux de chômage a toutefois diminué comme la population active comptait 3 700 travailleurs de moins. Cette réduction de la population active est survenue malgré une augmentation de 1 600 personnes au sein de la population d’âge actif. En effet, le taux d’activité a chuté de 0,7 point de pourcentage pour se fixer à 60,8 %au cours de ce trimestre. Le taux de chômage, qui était de 7,9 % au quatrième trimestre de l’année dernière, a diminué par rapport au trimestre précédent qui affichait un taux de 8,5 %.

Données trimestrielles sur la population active, Nouveau-Brunswick
Données désaisonnalisées
trimestrielles
4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Population 15 + (000) 634,0 632,4 628,3 1,6 0,3 5,7 0,9
Population active (000) 385,3 389,0 383,2 -3,7 -1,0 2,1 0,5
Emploi (000) 355,1 356,0 352,8 -0,9 -0,3 2,3 0,7
Temps plein (000) 303,2 301,2 301,3 2,0 0,7 1,9 0,6
Temps partiel (000) 51,9 54,9 51,5 -3,0 -5,5 0,4 0,8
Chômage (000) 30,2 33,0 30,3 -2,8 -8,5 -0,1 -0,3
Taux de chômage (%) 7,9 8,5 7,9 -0,6 - 0,0 -
Taux d'activité (%) 60,8 61,5 61,0 -0,7 - -0,2 -
Taux d'emploi (%) 56,0 56,3 56,2 -0,3 - -0,2 -

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

Par rapport à la même période de l’année précédente, le dernier trimestre de 2019 affichait 2 300 emplois de plus. En outre, il s’agissait majoritairement de postes à temps plein. Tous ces gains d’emploi n’ont toutefois profité qu’à la cohorte des travailleurs plus âgés, l’emploi chez les jeunes et chez les travailleurs du principal groupe d’âge actif ayant en fait diminué.

Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouveau-Brunswick
Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouveau-Brunswick. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouveau-Brunswick
Emploi et taux de chômage trimestriel, Nouveau-Brunswick
Taux de chômage (%) Emploi (000)
4T2013 10,0 356,2
1T2014 9,8 356,5
2T2014 10,0 353,5
3T2014 9,7 353,2
4T2014 10,2 351,0
1T2015 10,1 354,2
2T2015 9,9 351,9
3T2015 10,0 349,4
4T2015 8,9 352,4
1T2016 9,7 348,1
2T2016 9,9 350,1
3T2016 9,6 354,4
4T2016 9,3 353,4
1T2017 8,5 353,2
2T2017 8,2 352,1
3T2017 7,5 352,3
4T2017 8,0 354,3
1T2018 8,3 353,8
2T2018 7,6 355,8
3T2018 7,9 353,7
4T2018 7,9 352,8
1T2019 8,2 357,0
2T2019 7,7 358,1
3T2019 8,5 356,0
4T2019 7,9 355,1

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouveau-Brunswick
Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouveau-Brunswick. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouveau-Brunswick
Croissance trimestrielle de l'emploi, Nouveau-Brunswick
Nouveau-Brunswick Canada
4T2013 0,1% 0,2%
1T2014 0,1% 0,1%
2T2014 -0,9% 0,0%
3T2014 -0,1% 0,2%
4T2014 -0,6% 0,3%
1T2015 0,9% 0,2%
2T2015 -0,6% 0,2%
3T2015 -0,7% 0,3%
4T2015 0,9% 0,1%
1T2016 -1,2% 0,1%
2T2016 0,6% 0,2%
3T2016 1,2% 0,2%
4T2016 -0,3% 0,5%
1T2017 -0,1% 0,6%
2T2017 -0,3% 0,5%
3T2017 0,1% 0,5%
4T2017 0,6% 0,5%
1T2018 -0,1% 0,1%
2T2018 0,5% 0,3%
3T2018 -0,6% 0,3%
4T2018 -0,2% 0,5%
1T2019 1,2% 0,7%
2T2019 0,3% 0,7%
3T2019 -0,6% 0,3%
4T2019 -0,3% 0,1%

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Sur une base trimestrielle, les pertes d’emploi de l’ensemble de la province étaient réparties de façon relativement égale entre les jeunes travailleurs (de 15 à 24 ans) (-1700) et ceux du principal groupe d’âge actif (de 25 à 54 ans) (-800) au quatrième trimestre de 2019. Le taux de chômage des jeunes a toutefois fléchi d’un point de pourcentage complet, comme 2 600 jeunes travailleurs ont quitté la population active. Au cours de la même période, une hausse de 1 600 emplois a été enregistrée du côté des travailleurs plus âgés (55 ans et plus), ce qui a fait baisser le taux de chômage de 9,5 % à 8,1 %. Bien que portion âgée de la population en âge de travailler se soit accrue, la population active est demeurée essentiellement au même point du troisième au quatrième trimestre puisque le taux d’activité des travailleurs plus âgés a diminué d’un dixième de point de pourcentage pour s’établir à 34,5 %. D’une manière plus générale, le taux d’activité des travailleurs plus âgés, qui s’était mis à s’accroître de façon constante à partir de l’an 2000, en est désormais relativement au même point depuis près de 7 ans.

Taux de chômage trimestriel selon l'âge et le sexe, Nouveau-Brunswick
Données désaisonnalisées 4e trimestre
2019 (%)
3e trimestre
2019 (%)
4e trimestre
2018 (%)
Variation trimestrielle
(points de %)
Variation annuelle
(points de %)
Total 7,9 8,5 7,9 -0,6 0,0
25 ans et plus 7,0 7,5 7,3 -0,5 -0,4
Hommes - 25 ans et plus 8,3 8,8 8,0 -0,5 0,3
Femmes - 25 ans et plus 5,5 6,1 6,6 -0,6 -1,2
15 à 24 ans 13,6 14,6 11,5 -1,0 2,1
Hommes - 15 à 24 ans 14,8 17,7 14,5 -2,9 0,3
Femmes - 15 à 24 ans 12,3 11,2 8,4 1,2 4,0

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0287

Le niveau d’emploi s’est accru chez les travailleurs plus âgés qui occupaient 5 200 postes de plus que l’année précédente, soit une hausse de 3 300 emplois à temps plein et un accroissement tout de même respectable de 1 900 emplois à temps partiel. Au quatrième trimestre, l’emploi chez les jeunes a diminué de 1 900 comparativemement à un an plus tôt, alors que la population active s’est contractée de 1 000. Le taux de chômage, qui était à l’un de ses plus bas niveaux depuis quelques années, s’est élevé pour se fixer à 13,6 % au dernier trimestre de 2019 alors qu’il était de 11,5 % un an plus tôt.

Au quatrième trimestre (T4) de 2019, la population totale de 15 ans et plus dans les provinces de l’Atlantique s’élevait à approximativement deux millions de personnes. Les Autochtones vivant hors réserve représentaient 3,6 % de ce chiffre, soit environ 72 800 individus. Dans la région, l’emploi chez les Autochtones est demeuré inchangé par rapport à l’année précédente (T4 de 2018), c.-à-d. 41 200. Il y a eu une faible augmentation des postes à temps plein (+300 ou +0,9 %), contrebalancée par une diminution des emplois à temps partiel (-300 ou 3,6 %).

Le taux de chômage de la population autochtone se chiffrait à 12,6 % au T4 de 2019, une hausse de 0,3 point de pourcentage (p.p.) par rapport à l’an dernier. En ce qui concerne la population non autochtone, ce taux a crû pour s’établir à 7,9 % (+0,2 p.p.). En glissement annuel, le taux d’activité chez les peuples autochtones a baissé, atteignant 64,7 % (-1,7 p.p.), tandis qu’il a légèrement augmenté pour ce qui est de la population non autochtone, parvenant à 60,6 % (+0,3 p.p.). Le taux d’emploi des Autochtones (56,5 %) a chuté d’une année à l’autre (-1,7 p.p.) et celui de la population non autochtone se situait à 55,8 % (+0,1 %).

Canada atlantique - Indicateurs du Marché du travail pour les autochtones
Moyennes mobiles de trois mois
Données non désaisonnalisées
Autochtones Variation annuelle
(Autochtones)
Non autochtones Variation annuelle
(Non autochtones)
T4 2019 T4 2018 Nombre % T4 2019 T4 2018 Nombre %
Population 15 + (000) 72,8 70,7 2,1 3,0 1942,5 1928,3 14,2 0.7%
Population active (000) 47,1 47 0,1 0,2 1176,7 1163,7 13 1.1%
Emploi (000) 41,2 41,2 0 0 1083,5 1074 9,5 0.9%
Temps plein (000) 33,2 32,9 0,3 0,9 899,8 894,7 5,1 0.6%
Temps partiel (000) 8.0 8,3 -0,3 -3,6 183,8 179,2 4,6 2.6%
Chômage (000) 5,9 5,8 0,1 1,7 93,2 89,8 3,4 3.8%
Taux de chômage (%) 12,6 12,3 0,3 - 7,9 7,7 0,2 -
Taux d'activité (%) 64,7 66,4 -1,7 - 60,6 60,3 0,3 -
Taux d'emploi (%) 56,5 58,2 -1,7 - 55,8 55,7 0,1 -

Remarques : L'Enquête sur la population active exclut les personnes vivant dans une réserve.

                      Les estimations se fondent sur des moyennes mobiles de trois mois.

                      Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements.

                      Les totaux peuvent être différents de ceux des autres tableaux en raison des ajustements faits aux statistiques relatives à  la population autochtone dans l'Enquête sur la population active.

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau sur mesure d'EDSC

Emploi par industrie

La perte de 1 100 emplois dans le secteur de la production de biens a mené à la réduction globale de l’emploi dans l’ensemble de la province au quatrième trimestre.

  • Les pertes d’emploi survenues au quatrième trimestre au sein des industries de la production de biens se concentraient surtout dans la construction, de même que dans l’industrie de la foresterie, de la pêche, des mines, de l’exploitation en carrière, et de l’extraction de pétrole et de gaz. Ces industries mises à part, l’emploi est demeuré relativement inchangé.
  • Bien que l’emploi au sein du secteur des services n’ait à peu près pas changé au quatrième trimestre, en y regardant de plus près, on observe des tendances sous-jacentes contraires. D’un côté, l’on retrouve des gains d’emploi significatifs dans les administrations publiques, les autres services, le transport et l’entreposage, les services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien. De l’autre, on note de fortes baisses dans les services d’hébergement et de restauration, les soins de santé et l’assistance sociale, de même que dans les services professionnels, scientifiques et techniques.

Par rapport à la même période de l’année précédente, les gains d’emploi étaient répartis de façon relativement égale entre les deux grands secteurs.

  • Dans sa quasi-totalité, la hausse de 1 300 emplois survenue en un an dans le secteur de la production reflétait la croissance rapide ayant eu cours dans la construction, et dans une moindre mesure, dans la fabrication. Ces gains sont venus contrebalancer une partie des pertes encourues dans la foresterie, la pêche, les mines, l’exploitation en carrière, et l’extraction de pétrole et de gaz, de même que dans l’agriculture.
  • Dans le secteur des services, les conditions du marché du travail se sont avérées quelque peu mitigées au cours de l’année écoulée. Des gains d’emploi substantiels ont été enregistrés du côté desadministrations publiques, des services professionnels, scientifiques et techniques, comme dans la finance, les assurances, les services immobiliers et la location. Le point positif dans l’ensemble du tableau, c’est que les pertes d’emploi n’ont pour la plupart touché qu’une seule industrie, soit celle des services d’hébergement et de restauration. Sinon, les conditions du marché du travail sont demeurées relativement stables dans l’ensemble du reste du secteur. En fait, dans quatre des sept autres industries du secteur, la variation absolue ne dépassait pas les 500 emplois, qu’il s’agisse de pertes ou de gains.
  • L’emploi au sein de l’industrie des soins de santé et de l’assistance sociale affiche pratiquement le même niveau entre le quatrième trimestre de 2018 et celui de 2019 , à l’image de son évolution pour l’année dans son ensemble. Examinée dans un contexte plus large, cette apparente stagnation de l’emploi dans les soins de santé et l’assistance sociale est en complète opposition avec la longue période de gains d’emploi rapides qui avait marqué l’industrie de 2015 à 2018 et l’avait alors enrichie de plus de dix mille emplois. Le ralentissement des gains d’emploi au sein de cette industrie est particulier, surtout compte tenu de l’essor des postes vacants au cours de cette même période, ce qui suggère des pénuries de main-d’oeuvre qualifiée ou une inadéquation des compétences au sein de certaines professions. La plus récente Enquête sur les postes vacants et les salaires révèle que le taux de postes vacants dans les soins de santé et l’assistance sociale, qui était de 3,1 % au troisième trimestre de 2019, a essentiellement triplé depuis le début de la collecte des données au premier trimestre de 2015.
Données trimestrielles sur la population active, par industrie, Nouveau-Brunswick
Données désaisonnalisées (000) 4e trimestre
2019
3e trimestre
2019
4e trimestre
2018
Variation trimestrielle Variation annuelle
Nombre % Nombre %
Emploi total, toutes les industries 355,1 356,0 352,9 -0,9 -0,3 2,2 0,6
Secteur de la production de biens 73,8 74,8 72,5 -1,1 -1,4 1,3 1,8
Agriculture 6,1 6,0 6,5 0,1 1,1 -0,5 -7,1
Foresterie, pêche, mines, exploitation en
carrière, et extraction de pétrole et de gaz
9,5 9,9 10,4 -0,5 -4,7 -0,9 -8,7
Services publics 3,6 3,6 3,3 -0,1 -1,8 0,3 9,2
Construction 24,2 25,2 22,5 -0,9 -3,7 1,7 7,5
Fabrication 30,4 30,1 29,7 0,3 0,9 0,7 2,2
Secteur des services 281,3 281,2 280,4 0,1 0,0 0,9 0,3
Commerce 51,7 51,1 53,1 0,6 1,1 -1,4 -2,7
Transport et entreposage 18,5 17,7 18,3 0,8 4,3 0,2 0,9
Finance, assurances, immobilier et location 16,8 17,2 15,7 -0,4 -2,3 1,0 6,6
Services professionnels, scientifiques et
techniques
16,9 17,8 15,6 -1,0 -5,4 1,3 8,4
Services aux entreprises, services relatifs
aux bâtiments et autres services de soutien
16,6 15,9 16,0 0,7 4,4 0,6 3,5
Services d'enseignement 26,9 27,1 26,5 -0,2 -0,7 0,4 1,5
Soins de santé et assistance sociale 60,2 61,3 60,3 -1,1 -1,7 -0,1 -0,2
Information, culture et loisirs 12,2 12,8 12,4 -0,6 -4,7 -0,2 -1,9
Hébergement et services de restauration 20,3 21,6 23,8 -1,3 -5,9 -3,4 -14,4
Autres services 14,5 13,6 14,1 0,9 6,4 0,4 2,6
Administrations publiques 26,8 25,1 24,5 1,6 6,5 2,2 9,1

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0355

Analyse régionale

D’une région à l’autre, le marché du travail a évolué très différemment au cours de l’année écoulée. La région économique (RE) de Campbellton-Miramichi mise à part, aucune RE n’a enregistré de pertes d’emploi significatives au cours de la dernière année. À l’exception d’un accroissement modéré dans le sud-est de la province, les seuls gains d’emploi appréciables ont été enregistrés du côté de la RE de Fredericton-Oromocto.

Dans le nord-est de la province, les conditions du marché du travail se sont sensiblement détériorées depuis le dernier trimestre de 2018. La relativement petite RE de Campbellton-Miramichi a encaissé 3 800 pertes d’emploi, soit près de 12 % en pourcentage. Le fait que le taux de chômage a chuté de près d’un point complet de pourcentage au cours de cette même période révèle que les pertes d’emploi étaient accompagnées d’une baisse encore plus marquée du côté de la population active. Il se peut que cette région de la province, plus encore que les autres, ait à composer avec le vieillissement rapide de sa population, ce qui exerce une pression sur une population active déjà en déclin.

La RE de Moncton-Richibucto, dont l’activité économique reste l’une des plus fortes de l’année, s’est enrichie de 1 500 emplois. Un accroissement quasi équivalent de la taille de la population active a contribué à ce que le taux de chômage demeure relativement inchangé, à 5,3 % au quatrième trimestre. De façon plus générale, cela suggère que les nouveaux venus rencontrent relativement peu de difficultés à s’intégrer au marché du travail et à décrocher un emploi. À son taux actuel, le taux de chômage est en baisse d’un dixième de point de pourcentage par rapport à l’année précédente et avoisine l’un des plus bas taux qu’ait connus la province.

Du dernier trimestre de 2018 à celui de 2019, le niveau d’emploi a chuté de 2 100 dans la RE de Saint John-St. Stephen, ce qui a efficacement contribué à élever le taux de chômage de 1,2 point de pourcentage pour atteindre 7,4 % au cours de cette même période. La population active et la population d’âge actif sont demeurées sensiblement les mêmes durant cette période.       

Les conditions du marché du travail se sont considérablement renforcées dans la RE de Fredericton-Oromocto au cours de l’année écoulée, alors qu’elle compte 7 500 emplois de plus qu’au quatrième trimestre de 2018. Cette hausse de l’emploi a sans doute contribué à l’afflux modéré de travailleurs s’étant joints à la population active lors de cette même période. Après avoir connu une baisse de 1,4 point de pourcentage, le taux de chômage s’est fixé à 5,8 % au dernier trimestre de 2019. La ville de Fredericton offre un grand nombre d’emplois stables et abrite notamment la majorité des bureaux du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Par ailleurs, la Base de soutien de la 5e Division du Canada à Gagetown, non loin de Fredericton, emploie plus de 7 000 personnes.
Au cours de l’année, les conditions du marché du travail sont demeurées relativement stables dans la RE de Edmundston-Woodstock depuis le quatrième trimestre de 2018. Le niveau d’emploi n’a diminué que modestement, tandis que le taux de chômage s’est légèrement accru d’un dixième de point de pourcentage pour s’établir à 5,5 % au dernier trimestre de 2019. Quant à la taille de la population active, elle en est au même point qu’un an plus tôt.

Données trimestrielles sur la population active, par région économique, Nouveau-Brunswick
Données non désaisonnalisées Emploi Taux de chômage
4e trimestre
2019
(000)
4e trimestre
2018
(000)
Variation
annuelle
(%)
4e trimestre
2019
(%)
4etrimestre
2018
(%)
Variation
annuelle
(points de %)
Nouveau-Brunswick 355,2 352,7 0,7 7,0 7,3 -0,3
Régions économiques
Campbellton-Miramichi 56,2 60,0 -6,3 11,8 12,7 -0,9
Moncton-Richibucto 109,4 107,9 1,4 5,3 5,4 -0,1
Saint John-St. Stephen 85,4 87,5 -2,4 7,4 6,2 1,2
Fredericton-Oromocto 68,1 60,6 12,4 5,8 7,2 -1,4
Edmundston-Woodstock 36,1 36,7 -1,6 5,5 5,4 0,1

Remarque : Les totaux peuvent ne pas correspondre aux sommes indiquées en raison des arrondissements

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada - Tableau 14-10-0293

Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouveau-Brunswick T4-2018 à T4-2019
Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouveau-Brunswick T4-2018 à T4-2019. La table de données pour cette image se trouve ci-dessous
Montrer le tableau de données : Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouveau-Brunswick T4-2018 à T4-2019
Croissance trimestrielle de l'emploi, par région économique, Nouveau-Brunswick T4-2018 à T4-2019
Région économique Pourcentage
Campbellton-Miramichi -6,3%
Moncton-Richibucto 1,4%
Saint John-St. Stephen -2,4%
Fredericton-Oromocto 12,4%
Edmundston-Woodstock -1,6%

Source : Enquête sur la population active de Statistique Canada

Remarque

Les auteurs ont pris un soin particulier à rédiger ce document en fondant leurs recherches sur des informations sur le marché du travail qui étaient exactes et pertinentes au moment de la publication. Le marché du travail étant en évolution constante, les données fournies peuvent avoir changé depuis la publication de ce document. Nous encourageons les lecteurs à consulter d'autres sources pour obtenir des renseignements supplémentaires sur l'économie et le marché du travail locaux. Les renseignements présentés dans ce document ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles d'Emploi et Développement social Canada.

Préparé par : Direction de l’analyse du marché du travail, Service Canada, région de l’Atlantique
Pour de plus amples informations, veuillez contacter l'équipe de l'IMT.
Pour de l'information sur l'Enquête sur la population active, visitez le site Web de Statistique Canada.

Date de modification :