Perspectives d’emploi Opérateur/opératrice au procédé de fermentation - transformation des aliments et boissons au Canada

Les perspectives d’emploi des personnes qui travaillent comme d’ opérateur/opératrice au procédé de fermentation - transformation des aliments et boissons diffèrent selon leur lieu de travail au Canada. Découvrez ce que l’avenir leur réserve dans votre province ou territoire. Ces perspectives concernent l’ensemble des Opérateurs/opératrices de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons (CNP 9461).

Débouchés au cours des 3 prochaines années

Explorez les perspectives d’emploi futures par province et territoire.

Région Perspectives d’emploi
Terre-Neuve-et-Labrador Bonnes
Île-du-Prince-Édouard Bonnes
Nouvelle-Écosse Acceptables
Nouveau-Brunswick Acceptables
Province du Québec Bonnes
Ontario Bonnes
Manitoba Bonnes
Saskatchewan Bonnes
Alberta Acceptables
Colombie-Britannique Bonnes
Territoire du Yukon Indéterminées
Territoires du Nord-Ouest Indéterminées
Nunavut Indéterminées
Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

Conditions du marché du travail au cours des 10 prochaines années

Regardez plus en détail l’évolution prévue de l’offre et de la demande de travailleurs appelés à exercer cette profession au cours de la période 2017-2026. Pour plus d’informations sur les tendances futures en emploi, référez-vous au Système de projection des professions au Canada.

Sommaire

À L'ÉQUILIBRE : L'offre et la demande de main-d'œuvre devraient être relativement similaires pour ce groupe professionnel au cours de la période 2017-2026 au niveau national. La section ci-dessous contient de l'information plus détaillée concernant les perspectives de ce groupe professionnel.
Emploi en 2016
61 500
Âge médian des travailleurs en 2016
43
Âge moyen de la retraite en 2016
61.0

Analyse détaillée

Afin de déterminer les perspectives d'une profession, l'importance de l'écart entre les projections du nombre total de chercheurs d'emploi et celui de possibilités d'emploi au cours de la période de projection (2017-2026) est analysée conjointement avec l'évaluation des conditions récentes sur le marché du travail. L'objectif est de déterminer si les conditions récentes sur le marché du travail (pénurie, équilibre ou surplus) observées dans une profession au cours des dernières années persisteront ou changeront au cours de la période de projection. Par exemple, si l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que le nombre de chercheurs d'emploi était insuffisant afin de doter l'ensemble des possibilités d'emploi (une pénurie de main-d'œuvre) dans une profession au cours des dernières années, les projections sont alors utilisées afin de déterminer si cette situation se poursuivra au cours de la période de projection ou si cette profession retournera à une situation d'équilibre.

Au cours de la période 2014-2016, l'emploi dans ce groupe professionnel a augmenté à un rythme légèrement plus élevé que la moyenne pour l'ensemble des professions. Le taux de chômage a diminué pour atteindre 10,8 % en 2016, ce qui demeure au-dessus de la moyenne nationale de 7,0 %. Le salaire horaire moyen a légèrement pris du recul au cours de la période d'intérêt. Ainsi, l'analyse des principaux indicateurs du marché du travail suggère que les chercheurs d'emploi étaient suffisamment nombreux pour doter les postes disponibles dans ce groupe professionnel.

Pour les Opérateurs/opératrices de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons; Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer; Échantillonneurs/échantillonneuses et trieurs/trieuses dans la transformation des aliments et des boissons, au cours de la période 2017-2026, les projections montrent un total de 24 100 nouvelles possibilités d'emploi (provenant de la demande d'expansion et de remplacement) et de 22 600 chercheurs d'emploi (provenant des sortants scolaires, de l'immigration et de la mobilité).

Étant donné que les projections de possibilités d'emploi et de chercheurs d'emploi devraient être relativement similaires au cours de la période 2017-2026, on anticipe que les conditions d'équilibre entre l'offre et la demande de main-d'œuvre observées lors des dernières années devraient se maintenir au cours de la période de projection. La grande majorité des possibilités d'emploi découlera des départs à la retraite. Le taux de retraite sera d'ailleurs supérieur à celui de l'ensemble des professions, car les travailleurs prennent habituellement leur retraite plus tôt dans leur carrière et sont plus âgés que la moyenne de l'ensemble des professions. De son côté, la croissance de l'emploi se fera à un rythme plus lent que la moyenne nationale. Les perspectives économiques du segment de l'industrie des produits alimentaires et boissons axé sur le marché intérieur, dans lequel la plupart de ces travailleurs sont employés, seront relativement faibles au cours de la période de projection. En effet, le dollar canadien relativement faible aura comme conséquence d'augmenter les coûts des compagnies importatrices de facteurs de production (tels que des fruits et légumes). Ces producteurs verront leurs coûts de production augmenter à un rythme plus rapide et auront beaucoup de difficultés à justifier des hausses de prix aux consommateurs canadiens qui attachent de plus en plus d'importance aux prix des aliments depuis quelques années. Les perspectives pour les ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer continueront d'être limitées puisque les contraintes d'offres dans l'industrie de la pêche, résultants de l'imposition de quotas et de moratoires sur différents espèces de poisson, viendront retreindre la production dans ce secteur. Du côté de l'offre de travail, les chercheurs d'emploi proviendront majoritairement du système scolaire où ils représenteront près de 60% de tous les chercheurs d'emploi dans ce groupe professionnel. L'immigration et la mobilité fourniront également un nombre de chercheurs d'emploi relativement important. On s'attend à ce que la plupart des travailleurs qui se joindront à ce groupe professionnel soient des manœuvres dans la transformation des aliments, des boissons et des produits connexes (CNP 9617) et des manœuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer (CNP 9618) à la recherche de plus hauts salaires et de progression de carrière.

Date de modification :