Perspectives d’emploi Vérificateur/vérificatrice de l'usinage et de l'outillage en Ontario

Les perspectives d’emploi des Machinistes et vérificateurs/vérificatrices d'usinage et d'outillage (CNP 7231) sont acceptables en Ontario au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme vérificateur/vérificatrice de l'usinage et de l'outillage.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Ontario

vérificateur/vérificatrice de l'usinage et de l'outillage
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les machinistes et vérificateurs d'usinage et d'outillage (CNP 7231) en Ontario pour la période 2019à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création d'un certain nombre de postes
  • plusieurs postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

La plupart de ces gens de métier en Ontario travaillent dans l'industrie de la fabrication et exécutent des tâches liées à la production ou à la modification de pièces et de composantes utilisées dans diverses industries.

La croissance de l'emploi dans ce domaine devrait demeurer stable à court terme. Au sein de l'industrie de la fabrication de produits métalliques, les ateliers d'usinage emploient le plus grand nombre de ces travailleurs spécialisés, et un nombre plus petit travaille auprès de fabricants de pièces d'attache. La majeure partie de la demande en biens produits par ces fabricants provient du marché local. Ces biens sont grandement utilisés dans l'industrie manufacturière, ainsi que dans diverses industries, notamment les ressources naturelles, les services publics et la construction. Les niveaux stables des activités de construction, tout particulièrement dans le segment de la construction non résidentielle et d'immeubles d'ingénierie, une production manufacturière généralement soutenue et les investissements importants dans la production d'énergie électrique soutiendront la demande pour ces biens fabriqués. L'amélioration de l'activité dans l'industrie minière provinciale et quelques projets d'envergure dans l'industrie du pétrole et du gaz naturel dans l'Ouest canadien pourraient également avoir un effet positif par rapport aux années précédentes.

Les fabricants de machines emploient directement un bon nombre de ces travailleurs. Ces producteurs pourraient bénéficier d'une plus grande activité industrielle dans l'ensemble et d'une conjoncture économique stable aux États-Unis, ce qui contribuera à soutenir les perspectives d'emploi pour ces professionnels.

Tandis que plusieurs fabricants produisent des pièces pour l'industrie des transports, un nombre important de ces gens de métiers travaillent directement dans les industries automobile et aérospatiale. Des investissements dans le secteur de l'automobile et des commandes stables dans l'industrie aérospatiale pourraient créer d'autres possibilités d'emploi dans ce métier, quoique deux importantes vagues de licenciements aient été annoncées dans l'industrie automobile.

On compte trois métiers à reconnaissance professionnelle facultative associés à cette profession dans la province, soit usineur d'automobile (aussi connu sous le nom d'usineur de pièces automobiles), machiniste généraliste et vérificateur d'outils et de jauges. Le nombre de nouvelles inscriptions au programme d'apprentissage et le nombre de certificats délivrés sont demeurés relativement stables en Ontario pour le groupe des machinistes au cours des dernières années.

Les personnes qui détiennent un certificat ou qui ont plusieurs années d'expérience dans ce domaine auront de meilleures perspectives d'emploi. Les candidats qui possèdent de l'expérience avec des machines à commande numérique par ordinateur ainsi qu'avec des machines manuelles, des presses et des broyeurs, auront sans doute de meilleures perspectives d'emploi. Comme les machinistes travaillent avec des pièces et des composantes pour diverses industries, certains employeurs pourraient préférer les candidats qui ont une expérience pratique d'un secteur particulier, comme la production de véhicules automobiles ou la fabrication aérospatiale. Les employeurs qui œuvrent dans l'industrie de la fabrication aérospatiale pourraient également rechercher des candidats qui ont de l'expérience de certains matériaux composites. Certains postes pourraient exiger un horaire de travail par quarts et les machinistes d'entretien pourraient devoir être de garde pour les réparations d'urgence ou les mises à niveau. Les machinistes possédant plusieurs années d'expérience ainsi qu'une formation officielle pourraient éventuellement être en mesure d'accéder à des postes d'inspecteur ou de contrôleur.

Voici quelques faits saillants au sujet machinistes et vérificateurs d'usinage et d'outillage en Ontario :

  • environ 15 900 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les machinistes et vérificateurs d'usinage et d'outillage travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • fabrication de produits métalliques (SCIAN 332) : 34 %
    • fabrication de machines (SCIAN 333) : 22 %
    • fabrication de véhicules automobiles, et de carrosseries, de remorques et de pièces de véhicules automobiles (SCIAN 3361-3363) : 9 %
    • other transportation equipment manufacturing (naics 3364-3369) : 7 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : plus de 95 % par rapport à 79 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : moins de 5 % par rapport à 21 % dans toutes les professions
  • 78 % des machinistes et vérificateurs d'usinage et d'outillage travaillent toute l'année tandis que 22 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 63 % et 37 % respectivement dans toutes les professions . Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 34 semaines par rapport à 31 semaines dans toutes les professions
  • moins de 5 % des machinistes et vérificateurs d'usinage et d'outillage sont des travailleurs autonomes, par rapport à 12 % dans toutes les professions
  • Ventilation par région

    Explorez les perspectives d’emploi en Ontario par région économique.

    Région Perspectives d’emploi
    Région de Hamilton–Niagara Peninsula Acceptables Acceptables
    Région de Kingston–Pembroke Acceptables Acceptables
    Région de Kitchener–Waterloo–Barrie Acceptables Acceptables
    Région de London Acceptables Acceptables
    Région de Muskoka–Kawarthas Acceptables Acceptables
    Région du Nord-Est Acceptables Acceptables
    Région du Nord-Ouest Acceptables Acceptables
    Région d'Ottawa Acceptables Acceptables
    Région de Stratford–Bruce Peninsula Acceptables Acceptables
    Région de Toronto Acceptables Acceptables
    Région de Windsor et Sarnia Acceptables Acceptables
    Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

    Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

    Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

    Selon nos prévisions, il y aura un équilibre entre l’offre et la demande de Machinistes et vérificateurs/vérificatrices d'usinage et d'outillage (CNP 7231) au Canada au cours des 10 prochaines années.

    En savoir plus

Date de modification :