Perspectives d’emploi Gérant/gérante de restauration rapide au Manitoba

Mise à jour de la Classification nationale des professions

Nous avons mis à jour cette page pour refléter le passage à la version de 2021 de la Classification nationale des professions (CNP). Pour cette raison, la profession « gérant/gérante de restauration rapide » a été déplacée du groupe Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires (NOC 0631) au groupe Directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires (NOC 60030).

Explorez les perspectives d’emploi actuelles et futures des personnes qui travaillent comme de gérant/gérante de restauration rapide au Manitoba ou Canada.

Débouchés au Manitoba

Veuillez noter que ces perspectives d’emploi ont été produites en fonction de la version 2016 de la CNP. En savoir plus à propos de notre méthodologie.

gérant/gérante de restauration rapide
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires (CNP 0631) au Manitoba pour la période 2022 à 2024.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • plusieurs postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • plusieurs travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

Quelles sont les principales tendances qui affectent l'emploi?

• L'industrie des services alimentaires connaît une grave pénurie de travailleurs. Cette pénurie, qui a commencé avant la pandémie, a été aggravée par les mesures de santé publique qui ont incité les travailleurs à se tourner vers d'autres carrières, par les règles strictes en matière d'immigration et de visa qui ont réduit la main-d'œuvre globale et par le manque d'étudiants qui fréquentent les établissements d'enseignement postsecondaire en personne.

• En général, le roulement du personnel devait créer un nombre constant d'ouvertures de postes, car il s'agit d'une profession de premier échelon dont la main-d'œuvre est jeune.

• Il existe un financement ciblé de la part des différents paliers gouvernementaux pour remédier aux pénuries de main-d'œuvre dans l'industrie.

• À plus long terme, la croissance de la population entraînera un développement accru dans plusieurs collectivités, ce qui contribuera à soutenir l'ouverture de nouveaux restaurants et de services alimentaires.

Voici quelques faits saillants au sujet des directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires au Manitoba :

  • environ 3 350 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • services de restauration et débits de boissons (SCIAN 722) : 87 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 93 % par rapport à 79 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 7 % par rapport à 21 % dans toutes les professions
  • 75 % des directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires travaillent toute l'année tandis que 25 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 64 % et 36 % respectivement dans toutes les professions. Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 36 semaines par rapport à 31 semaines dans toutes les professions
  • 27 % des directeurs/directrices de la restauration et des services alimentaires sont des travailleurs autonomes, par rapport à 10 % dans toutes les professions
  • leur répartition selon le sexe est :
    • hommes : 45 % par rapport à 53 % dans toutes les professions
    • femmes : 55 % par rapport à 47 % dans toutes les professions
  • le niveau d'éducation atteint par les travailleurs de cette profession est :
    • pas de diplôme d'études secondaires : 11 % par rapport à 14 % dans toutes les professions
    • diplôme d'études secondaires ou l'équivalent : 43 % par rapport à 31 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme d'apprenti ou d'école de métier : 5 % par rapport à 8 % dans toutes les professions
    • attestation ou diplôme d'études collégiales ou certificat universitaire de premier cycle : 21 % par rapport à 23 % dans toutes les professions
    • baccalauréat : 16 % par rapport à 17 % dans toutes les professions
    • certificat ou diplôme universitaire supérieur au baccalauréat : moins de 5 % par rapport à 7 % dans toutes les professions

Ventilation par région

Explorez les perspectives d’emploi au Manitoba par région économique.

Légende

0 sur 5 étoiles
Indéterminées
1 sur 5 étoiles
Très limitées
2 sur 5 étoiles
Limitées
3 sur 5 étoiles
Modérées
4 sur 5 étoiles
Bonnes
5 sur 5 étoiles
Très bonnes

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :