Perspectives d’emploi Installateur-réparateur/installatrice-réparatrice de réseaux commutés - télécommunications en Ontario

Les perspectives d’emploi des Installateurs/installatrices et réparateurs/réparatrices de matériel de télécommunications (CNP 7246) sont acceptables en Ontario au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme installateur-réparateur/installatrice-réparatrice de réseaux commutés - télécommunications.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Ontario

installateur-réparateur/installatrice-réparatrice de réseaux commutés - télécommunications
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les installateurs et réparateurs de matériel de télécommunications (CNP 7246) en Ontario pour la période 2019à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création d'un certain nombre de postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

Les fournisseurs de services de télécommunication filaires emploient la plus grande part de ces travailleurs. Un nombre important de ces gens de métier travaillent également à titre d'entrepreneurs en installations d'équipement de bâtiment dans l'industrie de la construction.

La stabilité de la croissance démographique et des activités commerciales dans la province devraient soutenir la demande pour ces travailleurs, qui devront installer, tester, entretenir et réparer l'équipement de télécommunication utilisé pour transmettre des signaux vocaux et vidéo et d'autres données. Plusieurs investissements dans la construction d'établissements publics, comme des installations d'enseignement et de soins de santé et dans le marché commercial créeront des débouchés dans cette profession. Alors que le marché résidentiel peut se détendre, mais on enregistre un niveau d'activité soutenu dans les grands centres urbains de la province, tout particulièrement en ce qui concerne la construction de bâtiments à logements multiples, comme les immeubles en copropriété divise. Des investissements accrus pour la modernisation et l'expansion de l'infrastructure Internet, en particulier dans les collectivités rurales, pourraient également contribuer à accroître la demande en services d'installation et de réparation.

Les deux principaux secteurs de croissance de l'industrie des télécommunications sont les services Internet et les services sans fil. Le marché des services sans fil a connu une forte demande de la part des consommateurs au cours des dernières années, au fur et à mesure que le nombre d'abonnements continue d'augmenter. Par contre, la demande en services de voix filaires, comme les services de téléphonie fixe, a diminué au cours des dernières années, surtout dans le marché résidentiel. Il y a également eu une augmentation de la part des ménages qui n'utilisent que des services sans fil. Cela pourrait réduire le nombre de projets nécessitant ces travailleurs pour installer et essayer les téléphones et l'équipement de commutation téléphonique. Toutefois, l'augmentation de la demande en équipement de transmission Internet pourrait compenser cette baisse de façon générale.

Des investissements accrus dans l'infrastructure par les fournisseurs de services de télécommunications pourraient également créer des débouchés pour ces travailleurs. Les consommateurs se tournent vers des services Internet plus rapides et utilisent des applications à bande passante plus large, et le nombre d'appareils comme les téléphones cellulaires, les téléphones intelligents et les tablettes ne cesse de croître, ce qui fait augmenter la demande relative au réseau.

Quelques grandes sociétés dominent l'industrie des télécommunications au Canada. Bien que ces fournisseurs de services mènent des activités de plus grande envergure, les possibilités d'emploi pourraient être plus favorables au sein des entreprises plus petites qui offrent ces services.

Les personnes qui ont terminé une formation officielle dans un domaine connexe, ainsi que de l'expérience au sein de l'industrie, réussiront mieux sur le marché du travail. Les vérificateurs de services de télécommunications pourraient être tenus de posséder de l'expérience à titre d'installateurs-réparateurs de téléphones ou de réseaux de commutation. En général, ces travailleurs travaillent à divers emplacements et selon des horaires variables alors un permis de conduire valide peut donc être requis . Ces gens de métier qui effectuent des travaux en hauteur doivent suivre un programme de formation sur le travail en hauteur exigé par la province.

Voici quelques faits saillants au sujet installateurs et réparateurs de matériel de télécommunications en Ontario :

  • environ 7 150 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les installateurs et réparateurs de matériel de télécommunications travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • industrie de l'information et industrie culturelle (SCIAN 51) : 58 %
    • construction (SCIAN 23) : 22 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 95 % par rapport à 79 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 5 % par rapport à 21 % dans toutes les professions
  • 73 % des installateurs et réparateurs de matériel de télécommunications travaillent toute l'année tandis que 27 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 63 % et 37 % respectivement dans toutes les professions . Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 34 semaines par rapport à 31 semaines dans toutes les professions
  • 5 % des installateurs et réparateurs de matériel de télécommunications sont des travailleurs autonomes, par rapport à 12 % dans toutes les professions
  • Ventilation par région

    Explorez les perspectives d’emploi en Ontario par région économique.

    Région Perspectives d’emploi
    Région de Hamilton–Niagara Peninsula Acceptables Acceptables
    Région de Kingston–Pembroke Acceptables Acceptables
    Région de Kitchener–Waterloo–Barrie Acceptables Acceptables
    Région de London Acceptables Acceptables
    Région de Muskoka–Kawarthas Acceptables Acceptables
    Région du Nord-Est Acceptables Acceptables
    Région du Nord-Ouest Acceptables Acceptables
    Région d'Ottawa Acceptables Acceptables
    Région de Stratford–Bruce Peninsula Acceptables Acceptables
    Région de Toronto Acceptables Acceptables
    Région de Windsor et Sarnia Acceptables Acceptables
    Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

    Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

    Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

    Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

    Selon nos prévisions, il y aura un équilibre entre l’offre et la demande de Installateurs/installatrices et réparateurs/réparatrices de matériel de télécommunications (CNP 7246) au Canada au cours des 10 prochaines années.

    En savoir plus

Date de modification :