Perspectives d’emploi Cuisinier/cuisinière en Colombie-Britannique

Les perspectives d’emploi des Cuisiniers/cuisinières (CNP 6322) sont acceptables en Colombie-Britannique au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme cuisinier/cuisinière.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Colombie-Britannique

cuisinier/cuisinière
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les cuisiniers (CNP 6322) en Colombie-Britannique pour la période 2019 à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création d'un certain nombre de postes
  • quelques postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • plusieurs travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession
  • le roulement élevé de personnel dans cette profession pourrait entraîner des possibilités d'emploi supplémentaires.

Cette profession liée au tourisme devrait profiter d'un taux de change favorable entre le dollar canadien et le dollar américain et d'un afflux de visiteurs provenant de l'Alberta, des États-Unis et de la Chine.

Selon la BC Restaurant & Food Association, l'industrie est confrontée à une importante pénurie de main-d'oeuvre.

Voici quelques faits saillants au sujet cuisiniers en Colombie-Britannique :

  • environ 26 250 personnes occupent un poste dans cette profession
  • les cuisiniers travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • services de restauration et débits de boissons (SCIAN 722) : 79 %
  • leur répartition entre le travail à temps plein et à temps partiel est :
    • travail à temps plein : 68 % par rapport à 77 % dans toutes les professions
    • travail à temps partiel : 32 % par rapport à 23 % dans toutes les professions
  • 46 % des cuisiniers travaillent toute l'année tandis que 54 % travaillent seulement une partie de l'année, par rapport à 57 % et 43 % respectivement dans toutes les professions . Ceux qui travaillent seulement une partie de l'année le font en moyenne pendant 31 semaines par rapport à 32 semaines dans toutes les professions
  • moins de 5 % des cuisiniers sont des travailleurs autonomes, par rapport à 14 % dans toutes les professions

Par le biais du programme Express Entry Dual Intent, les employeurs du milieu de la restauration faisant face à une pénurie de main-d'œuvre peuvent présenter une demande de permis de travail temporaire pour employer à temps plein un travailleur étranger qui souhaite obtenir la résidence permanente.

Les travailleurs étrangers doivent avoir un diplôme en arts culinaires ou en gestion hôtelière, au moins 4 ans d'expérience pertinente et avoir fait évaluer leur maîtrise de l'anglais.

Ventilation par région

Explorez les perspectives d’emploi en Colombie-Britannique par région économique.

Région Perspectives d’emploi
Région de Cariboo Acceptables Acceptables
Région de la Côte-nord Acceptables Acceptables
Région de Kootenay Acceptables Acceptables
Région de Lower Mainland–Sud-ouest Bonnes Bonnes
Région de Nechako Acceptables Acceptables
Région du Nord-Est Acceptables Acceptables
Région de Thompson–Okanagan Acceptables Acceptables
Région de l'Île de Vancouver et de la côte Acceptables Acceptables
Légende : Les perspectives d’emploi peuvent être : Indéterminées Limitées Acceptables Bonnes

Source Information sur le marché du travail | Méthodologie des perspectives d’emploi

Vous pouvez aussi consulter ces données sur une carte. Allez à Explore IMT

Perspectives d’emploi ailleurs au Canada

Selon nos prévisions, il y aura un équilibre entre l’offre et la demande de Cuisiniers/cuisinières (CNP 6322) au Canada au cours des 10 prochaines années.

En savoir plus

Date de modification :