Perspectives d’emploi Briqueteur/briqueteuse en Ontario

Les perspectives d’emploi des Briqueteurs-maçons/briqueteuses-maçonnes (CNP 7281) sont acceptables en Ontario au cours des 3 prochaines années. Ces perspectives s’appliquent aussi aux personnes qui travaillent comme briqueteur/briqueteuse.

Veuillez noter que les perspectives d’emploi actuelles pour 2019-2021 ont été publiées en décembre 2019 selon les informations disponibles à ce moment.

Débouchés en Ontario

briqueteur/briqueteuse
Perspectives au cours des 3 prochaines années
Acceptables

Les perspectives d'emploi seront acceptables pour les briqueteurs-maçons (CNP 7281) en Ontario pour la période 2019à 2021.

Les facteurs suivants ont contribué à cette conclusion :

  • la croissance d'emploi prévue devrait entraîner la création de plusieurs postes
  • un certain nombre de postes deviendront disponibles en raison de départs à la retraite
  • un certain nombre de travailleurs expérimentés sont à la recherche d'un emploi dans cette profession

La plupart des briqueteurs-maçons travaillent dans l'industrie de la construction, principalement auprès des entrepreneurs en travaux de fondation, de structure et d'extérieur de bâtiment.

Le taux d'emploi dans cette profession devrait demeurer stable, puisque le niveau d'activité dans l'industrie de la construction devrait être assez élevé à court terme. Les investissements dans des projets de bâtiments commerciaux et industriels, ainsi que dans des établissements d'enseignement et de soins de santé, soutiendront la demande pour ces travailleurs. Plusieurs projets d'infrastructure à grande échelle sont également en cours, dont des travaux d'amélioration de réseaux de transport en commun et d'installations connexes, de centrales électriques et de centres publics. Cela continuera de soutenir la demande pour ces travailleurs pour la construction de structures extérieures dans les années à venir. Bien que la construction résidentielle puisse connaître une baisse en 2019, la forte croissance démographique dans certaines régions de la province contribuera à soutenir les projets de construction résidentielle. En plus des nouvelles constructions, les travaux nécessaires de rénovation et de modernisation de résidences et bâtiments plus âgés créeront des débouchés pour les briqueteurs-maçons. En particulier, la rénovation d'établissements patrimoniaux et culturels devrait être de bon augure pour les maçons en travaux de restauration.

L'utilisation de matériaux de construction intérieure et extérieure qui ne sont pas en béton, tels que le verre et le bois, pourrait avoir une incidence sur l'emploi général des produits de maçonnerie dans les nouvelles constructions. Néanmoins, la durée de vie plus longue, l'économie de coûts, l'intégrité structurale et l'efficacité énergétique que l'on obtient des briques et des blocs de maçonnerie pourraient inciter les constructeurs à intégrer davantage de ces matériaux dans leurs projets.

La reconnaissance professionnelle est facultative pour trois métiers spécialisés associés à cette profession en Ontario, soit briqueteur-maçon (également appelé briqueteur ou maçon en pierres et en briques), maçon d'ouvrages en briques réfractaires et maçon en restauration. Bien qu'il existe un certificat de qualification pour cette profession et qu'il soit avantageux de le détenir, il semble que certains employeurs ne l'exigent pas comme condition d'emploi. Le bassin de candidats est donc ouvert à ceux qui ont une formation non officielle, comme plusieurs années d'expérience pratique en milieu de travail ou une formation collégiale en maçonnerie.

Certains employeurs recherchent des candidats ayant de l'expérience dans un domaine particulier de la maçonnerie, comme la restauration, la maçonnerie de pierre, la maçonnerie réfractaire ou le travail ornemental, ainsi que de l'expérience de travail avec des matériaux particuliers, comme la pierre, l'argile ou les briques de verre. Les briqueteursmaçons doivent souvent se déplacer dans le cadre de leur travail. La plupart des employeurs préfèrent donc les candidats titulaires d'un permis de conduire valide. La connaissance des pratiques de santé et sécurité liées au Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) est souvent exigée. Certains postes requièrent une formation en échafaudage ou en plate-forme élévatrice de travail. Les tâches de l'emploi peuvent être physiquement exigeantes et nécessiter de travailler dans des espaces clos. Cette profession peut être saisonnière, les perspectives d'emploi étant meilleures pendant les mois du printemps et de l'été. Outre le caractère saisonnier, certains briqueteurs-maçons pourraient connaître des périodes de ralentissement d'emploi entre les projets de construction. Par ailleurs, les personnes qui travaillent en hauteur doivent suivre le programme de formation à cet égard exigé par la province.

Voici quelques faits saillants au sujet briqueteurs-maçons en Ontario :

Date de modification :