Compétences Opérateur/opératrice au procédé de fermentation - transformation des aliments et boissons près de Edmonton (AB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’opérateur/opératrice au procédé de fermentation - transformation des aliments et boissons au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Opérateurs/opératrices de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons (CNP 9461).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Conduire des machines pour transformer et ensacher, mettre en boîte ou empaqueter, selon des procédés divers, les produits d'alimentation
  • Conduire des machines pour transformer et embouteiller, mettre en conserve ou empaqueter, selon des procédés divers, les boissons alcooliques ou non alcooliques
  • Surveiller les indicateurs, les relevés d'ordinateur et les écrans de contrôle pour vérifier les conditions de transformation prescrites
  • Faire des réglages pour modifier des variables
  • Tenir le registre de production et autres données pertinentes
  • Régler et ajuster les machines de transformation et d'empaquetage
  • Vérifier les produits pour déceler les défauts et assurer la conformité aux normes de la compagnie
  • Manoeuvrer des machines qui mélangent, traitent, sèchent, aplatissent, déchiquettent ou coupent des feuilles de tabac brut

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire les notes indiquant les genres et les quantités de produits à transformer. (1)
  • Lire les règles et règlements de la compagnie. (2)
  • Lire des notes de service relativement au calendrier de production. (2)
  • Lire les changements des procédures de brassage. (2)
  • Lire les manuels de manutention des aliments, pour se tenir à jour en matière d'installations sanitaires et d'hygiène. (3)
  • Lire les manuels des machines pour apprendre les méthodes d'entretien et de réparation des machines de transformation. (3)
  • Lire les Fiches techniques sur la sécurité des substances (FTSS), pour repérer l'information sur la manutention et sur le nettoyage des déversements. (3)
Utilisation de documents
  • Lire les panneaux et les symboles de sécurité affichés dans toute l'usine. (1)
  • Lire les codes de produit pour connaître les ingrédients et les matériaux d'emballage. (1)
  • Obtenir des renseignements à partir des images et des icônes à l'écran de l'ordinateur. (1)
  • Lire les manomètres et les thermomètres des réservoirs. (1)
  • Lire la liste des ingrédients et les imprimés des recettes indiquant la quantité d'ingrédients nécessaire pour des lots de diverses tailles. (2)
  • Lire des graphiques pour déterminer si la quantité d'air dans les boîtes est à un niveau acceptable. (2)
  • Lire les diagrammes informatiques qui indiquent les produits qui s'écoulent du réservoir et leur température. (2)
  • Lire un diagramme du processus de production à l'écran de l'ordinateur, avec une lumière clignotante qui indique la partie du processus qui est en cours. (2)
  • Remplir les étiquettes du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT), lorsque des produits chimiques de nettoyage sont versés d'un contenant à un autre. (2)
  • Remplir les formulaires du registre de production en entrant les codes de poids et de goût. (2)
  • Remplir des formulaires de commande pour obtenir les ingrédients des fournisseurs. (2)
  • Dresser des calendriers de travail. (2)
  • Lire les dessins d'assemblage des machines pour comprendre les fonctions du nettoyage et d'entretien. (3)
  • Consigner de l'information dans des tableaux, en énumérant tous les ingrédients utilisés et en indiquant leur poids. (3)
  • Remplir des diagrammes à barres, pour indiquer l'efficacité de la production horaire actuelle, en comparaison du taux horaire de référence établi par la compagnie. (3)
Rédaction
  • Rédiger des notes de rappels et des listes de «choses à faire» pour le prochain quart de travail. (1)
  • Rédiger des notes de service au service d'entretien pour demander des réparations. (1)
  • Inscrire des annotations dans un registre pour signaler, par exemple, les vibrations d'une machine ou des températures élevées qui ont déclenché les alarmes. (1)
  • Consigner dans un carnet de bord des tâches particulières et des heures, comme «nettoyage de la boîte à grains - 11 h». (1)
  • Rédiger des procédures de suivi des étapes d'une opération. (2)
  • Rédiger des feuilles de recette, lorsque des changements sont apportés aux ingrédients ou aux quantités. (2)
  • Rédiger des rapports pour donner aux superviseurs des renseignements, sur les problèmes de production et la séquence des événements qui les ont causés. (2)
CalculMesures et calculs
  • Mesurer des quantités de liquide et d'ingrédients secs pour des recettes ou des lots. (1)
  • Mesurer, au besoin, l'épaisseur des produits, par exemple, d'une croûte de pizza. (1)
  • Peser les produits pour déterminer les emballages nécessaires. (1)
  • Calculer, à l'occasion, le volume de sirop, de sucre ou d'eau, à partir des niveaux indiqués sur un réservoir. (2)
Analyses des données numériques
  • Lire les résultats d'essais en laboratoire, pour déterminer si un produit est conforme aux spécifications applicables, p. ex., 30 % de matières grasses. (1)
  • Calculer, à l'occasion, la quantité moyenne d'ingrédients (p. ex., sel, sucre et pâte), utilisés pendant diverses périodes pour vérifier la régularité des machines. (2)
Calcul approximatif
  • Estimer, au besoin, la distance entre les tuyaux et les mécanismes de pompage, lorsque les tuyaux sont raccordés aux diverses pompes. (1)
  • Estimer, au besoin, le nombre de bouteilles vides qui seront nécessaires pour vider les machines de distribution. (2)
  • Estimer, à l'occasion, la quantité de liquide nécessaire à la mise en bouteilles pour un quart de huit heures, et ce, en fonction de plusieurs variables, comme le bon fonctionnement des machines, le nombre de mélanges qui peuvent être effectués par heure et le nombre d'employés qui seront disponibles pendant la totalité du quart. (3)
Communication verbale
  • S'entretenir, au besoin, avec des fournisseurs pour discuter des consignes ou pour résoudre des difficultés d'approvisionnement. (1)
  • Échanger des renseignements avec leurs collègues, sur les procédés et les niveaux de production. (2)
  • Communiquer avec les superviseurs pour préciser les directives ou signaler les problèmes d'équipement. (2)
  • S'entretenir, parfois, avec le gestionnaire du contrôle de la qualité, pour discuter des améliorations à apporter aux procédés. (2)
  • Discuter, au besoin, des défaillances avec les ingénieurs, les mécaniciens en machinerie ou les mécaniciens. (2)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Constater que la croûte du pain est crevassée. Ils peuvent alors modifier l'épaisseur sur une enrouleuse ou régler la pression des moules de la machine. (1)
  • Constater que le grain s'accumule et qu'il n'entre pas dans la glissoire menant aux cuves de brassage. Ils placent alors un équipement vibrateur pour ouvrir les glissoires et libérer le grain. (1)
  • Constater que la teneur en matières grasses dans un produit laitier n'est pas exacte, ce qui contrevient aux règlements gouvernementaux sur la teneur en matière grasse. Ils peuvent résoudre le problème en faisant un autre lot et en mélangeant les deux lots pour obtenir le taux exact. (2)
  • Avoir à réagir face à des défaillances mécaniques ou des défaillances des machines. Ils tentent alors de les réparer eux-mêmes, mais dans certains cas, ils appellent le personnel d'entretien à l'aide. Ils doivent aussi, à l'occasion, solutionner eux-mêmes leurs problèmes en créant leurs propres matériaux à partir de pièces rebutées, lorsqu'un fournisseur ne peut fournir immédiatement les pièces requises. (3)
  • Faire l'expérience d'une panne d'ordinateur générale qui vide les écrans et qui arrête automatiquement le processus. Ils appellent le personnel d'entretien immédiatement et ils effectuent des travaux manuels entre-temps, si possible. (3)
Prise de décision
  • Décider de retirer ou non les boîtes déformées de la chaîne de fabrication. (1)
  • Décider de rejeter ou non tout un lot d'un produit, lorsqu'un corps étranger est trouvé dans une petite partie du mélange. (2)
  • Décider du moment d'arrêter une machine qui se comporte mal, en tenant compte des conséquences sur la production. (2)
  • Décider du moment de changer les saveurs dans un lot de fabrication. (2)
  • Décider, à l'occasion, des modifications à apporter à un produit, pour le rendre plus attirant et plus conforme aux goûts de la clientèle. Ils prennent ces décisions en se basant sur l'expérience acquise avec d'autres produits, et en consultant des sources de référence comme des magazines et des livres de recettes. Si la modification n'est pas satisfaisante, l'entreprise perdra de l'argent. (3)
Pensée critique

Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les opérateurs de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons reçoivent des directives de leurs superviseurs quotidiennement. Les tâches sont répétitives et elles sont interrompues par le bris des machines ou la pénurie des approvisionnements. Puisque la transformation est une procédure systématique, les tâches sont exécutées dans le même ordre chaque jour. (2)

Planification et organisation du travail des autres

Puisque le traitement fait en général partie d'une opération de la chaîne de montage rationalisée, les conducteurs de machines coordonnent leurs activités de travail avec les collègues qui font partie de la même équipe de production. Ils organisent leurs tâches en respectant des échéanciers rigoureux pour tenir compte du calendrier du personnel de l'emballage et de l'expédition. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler des étapes des procédés en séquences.
  • Se rappeler des objectifs de production pour une diversité de produits ou de lots.
  • Se rappeler quel réservoir fonctionne avec quel produit et quel réservoir est au nettoyage.
  • Se rappeler des réglages et des ajustements des jauges et de la machinerie.
Recherche de renseignements
  • Consulter la liste des ingrédients pour relever les ingrédients qui peuvent être nocifs pour les personnes aux prises avec des allergies alimentaires. (1)
  • Obtenir des renseignements sur les mélanges de sirop dans une base de données informatisée. (1)
  • Consulter un livre de recettes pour trouver une recette qui n'a pas été utilisée récemment. (1)
  • Communiquer avec les vérificateurs de produits au laboratoire d'un fournisseur pour discuter des problèmes qui se produisent à l'utilisation d'un produit. (2)
  • Lire des articles dans des revues culinaires, pour trouver des renseignements précis permettant d'améliorer les recettes utilisées. (2)
Technologie numérique
  • Utiliser d'autres applications informatiques. Par exemple, ils utilisent, au besoin, une machinerie de production commandée par ordinateur, qui est programmée pour vérifier quels réservoirs contiennent des produits et pour régler le temps, les températures et le calendrier de nettoyage des réservoirs. (1)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les opérateurs et opératrices de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons travaillent généralement de façon autonome. Même s¿ils peuvent travailler dans leur propre salle de commande ou production, ils sont situés très près des chaînes d¿embouteillage ou d¿emballage.

Ils peuvent travailler avec un partenaire pour placer le matériel de base dans les machines. Lorsqu¿ils font partie du processus d¿une chaîne de montage, ils travaillent comme membre de l¿équipe de production.

Formation continue

Les opérateurs de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons apprennent sur le tas, avec des cours de formation d'appoint en secourisme et en réanimation cardio-respiratoire (RCR). Ils peuvent recevoir des instructions de la part des fabricants sur les caractéristiques d'une nouvelle machinerie de traitement.

Ils peuvent suivre des cours de résolution de problèmes ou de communication offerts par la compagnie. Ils peuvent parfaire leurs connaissances en assistant à des foires commerciales.

Date de modification :