Compétences Opérateur/opératrice de polisseuse - produits métalliques près de Lévis (QC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’opérateur/opératrice de polisseuse - produits métalliques au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Opérateurs/opératrices de machines d'autres produits métalliques (CNP 9418).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Conduire ou assurer le fonctionnement de machines automatiques ou à fonctions multiples afin de fabriquer des pièces et des produits métalliques
  • Nettoyer, polir ou limer des produits afin de les finir
  • Vérifier la qualité des produits et effectuer d'autres vérifications
  • Ajuster et monter des éléments à l'aide d'outils manuels ou électriques
  • Nettoyer et lubrifier les machines et l'équipement

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des notes ou des messages sur courrier électronique rédigés par d'autres travailleurs de l'usine. (1)
  • Lire des notes de service de la direction, sur les normes de sécurité et les changements de procédures. (2)
  • Lire les feuilles d'instructions sur le fonctionnement des machines. (2)
  • Lire les méthodes de verrouillage dans le manuel des procédés normalisés de fonctionnement. (2)
  • Lire les manuels d'entretien pour apprendre comment effectuer l'entretien des différentes machines et les réparer. (3)
Utilisation de documents
  • Lire les listes de pièces de métal pour vérifier si ces pièces sont disponibles en vue d'une réparation. (1)
  • Lire les étiquettes apposées sur les bottes de fil. (1)
  • Lire les étiquettes du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). (2)
  • Lire les ordres de travail et les feuilles de spécifications pour s'informer du nombre de pièces à produire et de leurs dimensions. (2)
  • Reconnaître les angles les plus communs, comme l'angle de biseau de 45 degrés situé au bout d'une pièce. (2)
  • Lire les calendriers de production. (2)
  • Lire les tableaux comme le diagramme de perçage qui représente le nombre de perçages et leurs dimensions. (2)
  • Remplir des formulaires comme les rapports sur les rebuts. (2)
  • Lire, au besoin, les graphiques de contrôle statistique du processus (CSP), afin de régler les machines. (3)
  • Prendre des mesures sur les plans et interpréter les dessins à l'échelle pour former des pièces comme, par exemple des supports. (3)
  • Consulter les dessins de montage pour effectuer les travaux d'entretien. (3)
Rédaction
  • Consigner des commentaires dans le journal des conducteurs, pour signaler les problèmes de production et pour enregistrer les réparations effectuées sur les machines. (1)
  • Dresser des listes d'exigences d'entretien pour les arrêts à venir. (1)
  • Rédiger des notes de rappel pour se souvenir eux-mêmes des tâches à effectuer. (1)
  • Rédiger des notes à l'attention des travailleurs du quart suivant, pour les informer de problèmes comme la rupture d'une matrice. (1)
  • Remplir, au besoin, des rapports complets pour rendre compte du temps de production perdu. (2)
CalculMesures et calculs
  • Mesurer des pièces de métal pour les couper selon les dimensions indiquées sur le tracé. (1)
  • Mesurer les angles du métal avec un compas lors de la courbure du métal et consulter les plans pour vérifier l'exactitude du travail. (2)
  • Calculer les tolérances d'une machine de fabrication au millième de pouce près. (3)
Analyses des données numériques
  • Contrôler le registre d'inspection des tiges, pour comparer les dimensions réelles à celles prescrites. (1)
  • Effectuer, au besoin, les calculs du contrôle statistique du processus (CSP) et les reproduire sur un diagramme toutes les heures. (2)
  • Analyser une série de diagrammes et de graphiques qui illustrent les temps d'arrêt de production et l'usage des matériaux. Apporter des changements au processus en fonction des résultats. (3)
Calcul approximatif
  • Estimer, au besoin, le moment adéquat pour recharger une machine de matériaux tels que des tiges d'acier. (1)
  • Estimer combien de temps une machine fonctionnera avant que des réglages ne s'avèrent nécessaires. (2)
Communication verbale
  • Faire signe aux collègues ou leur crier de se tenir à l'écart, lorsqu'ils conduisent des chariots à fourche. (1)
  • Écouter les signaux des conducteurs de chariots à fourche lorsqu'ils travaillent ensemble pour charger une botte de fil sur la machine. (1)
  • Échanger des renseignements sur l'évolution de la production avec les collègues. (1)
  • S'entretenir comme chef d'équipe, au besoin, avec leurs collègues pour leur donner des instructions au début de chaque quart. (2)
  • Communiquer avec les superviseurs pour discuter des problèmes de production ou pour éclaircir des commandes. (2)
  • Communiquer avec les mécaniciens à propos des machines à réparer. (2)
  • S'entretenir, au besoin, avec les gestionnaires d'assurance de la qualité pour discuter d'améliorations au processus. (2)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Remarquer qu'un outil n'a pas été fabriqué conformément à la tolérance établie. Ils demandent à l'outilleur de faire les corrections nécessaires. (1)
  • Observer une surchauffe de la machine. Ils vérifient les niveaux de liquides et examinent les ouvertures pour voir si des pièces de métal sont coincées dans la machine. Ils doivent, parfois, démonter la machine pour la débloquer. (2)
  • Détecter un fil défectueux dans une botte. Ils vérifient si le reste du fil de la botte est utilisable. ils renvoient le fil au fabricant s'ils estiment que le problème est grave. (2)
  • Connaître des problèmes intermittents avec une machine. Ils tentent de détecter les causes du fonctionnement défectueux, au moyen de matériel informatique et d'une méthode étape par étape, jusqu'à ce qu'ils comprennent l'origine du problème. (3)
Prise de décision
  • Décider quand effectuer les vérifications ponctuelles de la qualité, qui doivent être réalisées deux fois pendant un quart de travail. (1)
  • Décider quels matériaux commander et quand passer la commande. (2)
  • Décider s'il faut continuer à fabriquer des produits qui varient légèrement des spécifications établies ou si l'on devrait les mettre au rebut. (2)
  • Décider quand arrêter une machine qui fonctionne de manière irrégulière, qui rejette du métal, par exemple. (2)
  • Décider, au besoin, quand une machine doit être remplacée. (3)
Pensée critique

Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Les opérateurs de machines d'autres produits métalliques de ce groupe reçoivent, en général, leur horaire de travail de leurs superviseurs, mais établissent eux-mêmes les priorités des tâches qui leur incombent dans cet horaire. Le travail varie souvent étant donné le caractère unique de nombreuses commandes. Ces travailleurs planifient leurs journées de travail, en tenant compte du fait que leurs collègues peuvent avoir besoin des mêmes machines et que les machines doivent fonctionner sans arrêt pour demeurer productives. Ils organisent également leur travail en fonction des besoins des autres services, qui attendent peut-être que leur production soit achevée pour effectuer les tâches suivantes. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des spécifications et des tolérances des tâches importantes, de manière à pouvoir préparer, plus tard, de la même façon, des activités de même nature.
  • Se souvenir de l'apparence des gabarits pour en obtenir d'autres du même type à l'entrepôt.
  • Mémoriser, au besoin, des codes alphanumériques qui correspondent aux dimensions des pièces.
Recherche de renseignements
  • Consulter l'esquisse correspondant au numéro de code d'un produit dans un livre d'esquisses. (1)
  • Utiliser, au besoin, les systèmes d'information de production en ligne, pour vérifier les volumes de production et les codes d'erreur. (1)
  • Trouver l'information sur la réparation des machines dans les manuels techniques. (2)
  • Montrer, au besoin, des pièces ou des dessins à des collègues ou des superviseurs, pour leur demander pourquoi les pièces ne conviennent pas. (2)
Technologie numérique
  • Utiliser de la machinerie commandée par ordinateur. Par exemple, ils répondent, au besoin, aux sollicitations qui apparaissent sur les écrans des machines automatisées. (1)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les opérateurs de machines d'autres produits métalliques dans ce groupe travaillent principalement de manière autonome. Ils ont parfois à travailler avec des partenaires pour soulever de lourdes pièces ou pour aider d'autres collègues avec des tâches relatives à l'entretien des machines. Ils font partie d'une équipe et travaillent en étroite collaboration avec des outilleurs-ajusteurs, des ingénieurs, d'autres opérateurs et les membres du personnel chargé de l'assurance de la qualité afin de traiter les commandes.

Formation continue

Les opérateurs de machines d'autres produits métalliques de ce groupe s'instruisent en milieu de travail et au moyen de cours. Ils suivent, au besoin, des cours de machiniste et de lecture de plans et assistent, parfois, à des séminaires organisés par les fabricants sur le fonctionnement du matériel. Le personnel chargé du contrôle statistique du processus (CSP), peut mener à leur intention des séances de formation expliquant les techniques d'échantillonnage et de mesure.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :