Compétences Vérificateur/vérificatrice de l'usinage et de l'outillage près de Hamilton (ON)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de vérificateur/vérificatrice de l'usinage et de l'outillage au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Machinistes et vérificateurs/vérificatrices d'usinage et d'outillage (CNP 7231).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Lire et interpréter des dessins techniques, des plans, des graphiques et des tableaux
  • Réparer des machines-outils et des pièces
  • Régler et ajuster les machines/outils de production
  • Ajuster et assembler les composantes et les pièces détachées de machine pour ajuster les tolérances
  • Entretenir, réparer et étalonner des instruments de mesure de précision
  • Documenter et relever tout écart par rapport aux spécifications et aux tolérances
  • Tenir des dossiers de contrôle et rédiger des rapports d'inspection
  • Vérifier les dimensions des outils usinés et des pièces à l'aide d'instruments de mesure de précision (p.ex. micromètre, compas d'épaisseur)
  • Vérifier, à l'aide d'instruments de mesure de précision, si les dimensions des produits sont exactes et conformes aux spécifications
  • Régler, opérer et entretenir diverses machines conventionnelles et des machines à commande numérique assistée par ordinateur
  • Calculer les dimensions et les tolérances, mesurer et agencer les éléments à usiner

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire de courtes notes sur les dessins ou les étiquettes, par exemple, des commentaires sur un dessin pour informer des changements de dessins aux spécifications et des précautions de sécurité sur les étiquettes sur le matériel. (1)
  • Lire de courtes notes sur des registres et des formulaires comme des notes et des entrées sur les quarts de travail relativement aux différents travaux, aux instructions spéciales adressées aux machinistes et aux modifications apportées aux commandes des clients. (1)
  • Lire des notes de service et des circulaires, par exemple des notes de service concernant des réunions de personnel et sur la sécurité et des changements dans les procédures opérationnelles. (2)
  • Lire des documents sur la santé et la sécurité tels que les fiches signalétiques de sécurité de produit (FS) pour apprendre les procédures correctes de manipulation et les mesures de premiers soins pour les produits dangereux. (2)
  • Lire différents types d'instructions et de procédures telles que les instructions décrivant les étapes à suivre sur les commandes de travail afin d'assimiler les opérations nécessaires pour usiner des pièces. (2)
  • Lire les directives et les instructions des fabricants et des fournisseurs, par exemple, pour monter et installer le dispositif de détection sur l'équipement de commande numérique par ordinateur (CNC). (2)
  • Lire les procédures opérationnelles normalisées (PON) pour apprendre les procédures afin d'effectuer une tâche conformément aux normes de l'entreprise, à la réglementation de l'industrie et aux lois provinciales. Par exemple, les procédures à suivre pour travailler près de radiations ou d'eaux noires ou dans des espaces clos. (2)
  • Lire des revues spécialisées et des journaux destinés à l'industrie, à la fois sur papier et en ligne, pour acquérir des connaissances sur l'outillage, les technologies, les tendances dans l'industrie et l'évolution des processus de fabrication. (3)
  • Lire les catalogues des fournisseurs pour obtenir de l'information sur les nouveaux outils ou pour trouver des outils qui conviendront à un usage particulier. Les machinistes sont appelés à comparer les caractéristiques et la description de différents outils pour déterminer lesquels correspondront aux besoins en matière de machinerie. (3)
  • Lire des sections de manuels pour apprendre à effectuer certains travaux. Par exemple, consulter des manuels d'usinage pour trouver les formules ou les procédés qui permettront de mener à bien certaines tâches d'usinage de métal moins familières. Consulter les manuels fournis avec l'équipement pour trouver des procédures de dépannage ou pour apprendre à assurer la maintenance régulière de l'outillage. Lire des manuels sur la commande numérique par ordinateur (CNC) pour apprendre à programmer l'outillage informatisé. Les machinistes intègrent souvent de l'information de multiples sources et dépendent de leurs connaissances générales. (4)
Utilisation de documents
  • Consulter les étiquettes ou les plaques jointes aux pièces pour trouver des renseignements sur les clients et le numéro de commande et pour vérifier l'avancement des travaux avant de se mettre au travail. Les machinistes peuvent déterminer l'état d'avancement de la tâche ou se renseigner sur le niveau de priorité des tâches grâce à la couleur des étiquettes. (1)
  • Observer des symboles ou des icônes tels que le symbole du système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). (1)
  • Visionner l'affichage numérique de l'équipement de commande numérique par ordinateur (CNC) pour déterminer les réglages. (1)
  • Lire les horaires de travail pour vérifier l'attribution des tâches. (1)
  • Utiliser des tableaux codée en couleur pour trouver les classes de métaux et les alliages. (2)
  • Repérer les données en ligne sous forme de graphiques en barre ou en nuage de points, par exemple, pour déterminer le nombre d'articles ayant été produit hors du seuil de tolérance acceptable. (2)
  • Lire et remplir différents formulaires, y compris des fiches d'emploi, des commandes de travail et des rapports d'anomalie présentant des renseignements tels que les dates, les heures, les coûts, les quantités et les numéros d'identité. Les formulaires peuvent comprendre plusieurs sections avec codage en couleur, liste de contrôle et abréviations. (3)
  • Lire les manuels d'équipements, sur papier et en ligne, qui présentant des listes et des tableaux, tels que des listes de numéros de pièces et des montages et des dessins éclatés. Intégrer l'information, s'il y a lieu. (3)
  • Créer des croquis de pièces lors de la planification de la manière d'aborder un travail d'usinage ou lors de discussion d'idées avec les collègues. Les machinistes font des croquis pour vérifier la manière dont les sous-éléments s'emboîtent et illustrent les caractéristiques qui ne sont pas visibles sur les dessins techniques. (3)
  • Repérer des données dans des tableaux complexes, par exemple, des tableaux de spécifications pour déterminer les demandes en matériaux, les vitesses, les vitesses de pénétration, la classification des matériaux, les numéros d'identification et les coefficients de matériaux. Les renseignements peuvent être intégrés à partir de multiples tableaux. (3)
  • Repérer et intégrer l'information dans des ensembles de dessins comportant de nombreuses pages (par exemple, dessin à plusieurs vues, coupe, assemblage, éclaté, schéma technique de procédé) comprenant des symboles d'usinage, des abréviations, des dimensions métriques ou impériales, des angles, des emplacements d'alésage et des seuils de tolérance d'usinage. (4)
  • Consulter des représentations tridimensionnelles de pièces et des procédés d'usinage à même les consoles d'affichage de l'outillage à commande numérique par ordinateur (CNC). Analyser les modèles informatiques des pièces finies pour déterminer la trajectoire des outils et recueillir d'autres données de programmation. (4)
Rédaction
  • Rédiger des rappels et de brèves notes pour documenter les procédures d'installation d'équipement et pour informer les autres machinistes de l'état d'un projet et des problèmes qui surgissent. (1)
  • Écrire des notes sur un dessin pour clarifier des détails ou pour noter une correction. (1)
  • Rédiger de courtes notes dans des journaux, par exemple, dans les journaux de maintenance pour documenter l'entretien de l'équipement tel qu'un changement d'huile. (1)
  • Remplir des feuilles de temps qui comprennent une description des tâches accomplies ou en cours pendant le quart. (1)
  • Écrire des courriels à des fournisseurs pour demander des renseignements sur l'équipement et les matériaux. (2)
  • Écrire des courriels pour souligner l'importance de réparer l'équipement, de remplacer des outils ou des spécifications de projets manquants. Par exemple, rédiger un courriel pour demander au service d'ingénierie d'apporter des modifications aux dessins à l'échelle. (2)
  • Écrire des questions et des réponses sur des blogs et des forums Internet pour le dépannage et autres conseils techniques. (2)
  • Rédiger des commentaires sur des formulaires, par exemple, dans des formulaires de rapport de défaillance et de non-conformité et les mesures de correction s prises. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports décrivant les problèmes qui surgissent lors des travaux, les correctifs apportés et des recommandations quant aux améliorations à apporter. Par exemple, remplir des rapports sur le matériel défectueux ou l'outillage endommagé, afin d'exposer les situations qui ont mené au rejet ou à l'endommagement de matériel ou d'équipement. Écrire des demandes aux ingénieurs pour suggérer des modifications aux dessins à l'échelle afin de simplifier les processus de travail. (3)
  • Rédiger des procédures de travail détaillées afin de fournir de l'information précise sur les travaux d'usinage à d'autres machinistes. Décrire les outils et le matériel nécessaires à chaque étape des procédés d'usinage complexes. (3)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courts rapports qui présentent des renseignements sur le travail, la méthode suivie pour le faire, le temps qui lui a été consacré et les problèmes qui se sont posés pour justifier la facturation au client. (3)
Calcul Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Ajuster, s'il y a lieu, les calendriers et horaires de travail pour accommoder les travaux urgents et les travaux qui demandent plus de temps que prévu. (2)
Mesures et calculs
  • Prendre des mesures de longueur, de hauteur, de largeur et de poids de matériaux bruts comme des blocs et des barres de métal, à l'aide de rubans à mesurer et de balances. Procéder à des mesures pour déterminer si les matériaux ont les dimensions adéquates pour la production des pièces spécifiées et vérifier s'ils pourront être placés sur les tours, les fraiseuses et autres machines. (1)
  • Calculer la quantité de matériau qui devra être retirée et le nombre de tours nécessaires pour procéder à l'usinage des produits, tout en en respectant le seuil de tolérance. Calculer les différences de dimensions entre les matériaux bruts et les pièces finies. Diviser l'excédent par la profondeur de coupe pour calculer le nombre de tours nécessaires. (2)
  • Prendre des mesures précises à l'aide d'instruments tels que des compas, des micromètres et des rapporteurs d'angles pour mesurer la longueur du diamètre, le diamètre primitif et le parallélisme et la dégression à 1/100 000 d'un pouce. (3)
  • Calculer toutes les dimensions que doit avoir une pièce finie avant de commencer le travail. Par exemple, utiliser des mesures sur les dessins comme point de départ pour calculer les longueurs, les coupures, les circonférences et les angles qui manquent des dessins ou qui n'y sont pas inclus. Utiliser des formules pour calculer les mesures manquantes, par exemple, calculer la hauteur et les angles de pièces triangulaires, tels que la dégression par pied ou la circonférence de pièces circulaires. (3)
  • Utiliser des formules pour calculer la vitesse de coupe, la profondeur de coupe, l'avance par dent charge et les vitesses d'avance pour les machines. Utiliser les dimensions des pièces à usiner et les tailles d'outils pour déterminer les positions de départ et les réglages appropriés. Par exemple, inscrire le diamètre de tuyaux ou de barres dans des formules pour calculer la vitesse de coupe en révolutions par minute. (4)
  • Utiliser des formules pour calculer l'emplacement des trous, des pignons d'engrenage et des filets de tige. Par exemple, pour répartir les trous autour d'un plateau de montage circulaire, intégrer le rayon et l'angle de départ du premier trou dans une formule afin de déterminer l'angle et l'emplacement des trous suivants. (4)
  • Calculer les paramètres de l'outillage : position de départ, débit d'alimentation et vitesse. Déterminer les paramètres de départ appropriés à partir des dimensions des pièces à usiner et des dimensions des outils. Par exemple, inclure le diamètre de tuyaux ou de barres dans des formules, pour calculer la vitesse de coupe en tours par minute. (4)
Analyses de données numériques
  • Comparer les mesures des pièces usinées aux mesures indiquées dans les dessins à l'échelle pour s'assurer que les pièces ont été usinées en fonction des seuils de tolérance spécifiés. (1)
  • Vérifier les réglages des machines en mesurant les positions, les premières pièces de la série et les échantillons du travail. (1)
  • Vérifier les paramètres de vitesse et les débits d'alimentation des perceuses, des tours et des fraiseuses. S'assurer que l'outillage fonctionne selon les paramètres spécifiés, ou du moins, selon des paramètres acceptables, et procéder aux ajustements nécessaires. (1)
  • Calculer les mesures sommaires telles que le nombre moyen de défauts de produit par quart. (2)
  • Comparer les mesures des pièces usinées aux mesures indiquées dans les dessins à l'échelle pour s'assurer que les pièces ont été usinées en fonction des seuils de tolérance spécifiés. (1)
  • Calculer, au besoin, des moyennes. Par exemple, calculer le nombre moyen de fois qu'un outil peut être utilisé ou le temps de cycle moyen d'un outil dans un procédé d'usinage particulier avant de devoir être remplacé. (2)
  • Analyser les données de production, par exemple, comparer les dimensions d'une pièce finie à intervalles réguliers au cours d'un cycle d'usinage afin de déterminer le moment où il faudra remplacer l'outillage ou régler l'équipement. (3)
Calculs approximatifs
  • Estimer la durée des travaux d'usinage. Tenir compte de la taille et de la complexité des pièces à produire, du type de procédés d'usinage requis et d'autres travaux qui peuvent être prioritaires. (2)
  • Estimer la quantité de matériaux nécessaires à la réalisation de travaux d'usinage. Tenir compte du nombre de pièces à produire, du type de matériaux à utiliser et des procédés d'usinage requis.(2)
"
Communication verbale
  • Échanger de l'information avec des collègues. Informer des collègues du travail effectué par d'autres machinistes, lors des changements de quarts de travail. (1)
  • Échanger de l'information et des opinions avec des pairs et des collègues. Par exemple, demander à d'autres machinistes quelle approche utiliser pour entreprendre certains travaux d'usinage moins familiers. (2)
  • Discuter des plans de travail, des échéanciers, de la répartition du travail et coordonner les tâches avec d'autres machinistes pour s'assurer que les travaux sont prêts dans les délais indiqués. (2)
  • Clarifier les instructions de travail et les tâches auprès des superviseurs, des ingénieurs et d'autres membres du personnel, lorsque les dessins à l'échelle ou les commandes de travail ne sont pas clairs ou sont incomplets. (2)
  • S'entretenir, s'il y a lieu, avec les clients pour clarifier les spécifications et les résultats de projet désirés. (2)
  • Peut discuter des caractéristiques et comparer les spécifications de nouveaux produits d'usinage avec le fournisseurs. Poser des questions et décrire des processus de travail pour s'assurer qu'il existe des produits qui correspondent à leurs besoins. (2)
  • Échanger des renseignements sur un travail avec d'autres gens de métiers tels que les soudeurs. (2)
  • Clarifier ou confirmer l'information communiquée par le dessin et les spécifications avec les ingénieurs. (2)
  • Assister à des réunions de sécurité et des réunions boîte à outils pour être au courant des changements dans les procédures de sécurité. Exprimer s'il y a lieu, des préoccupations concernant la sécurité et les infractions au code de sécurité. (2)
  • Consulter s'il y a lieu avec le client en conversation particulière afin de discuter d'idées de conception pour des pièces à exemplaire unique. (3)
  • Servir de mentor à des apprentis et à des machinistes ayant moins d'expérience. Par exemple, expliquer comment régler et opérer des perceuses à colonne, des tours et des fraiseuses, y compris l'outillage CNC à commande numérique par ordinateur. Inculquer des compétences en math, des techniques de raccord et les mesures de sécurité. (3)
  • Discuter des travaux d'usinage au cours des réunions avec les superviseurs et d'autres membres de l'équipe. Négocier des échéanciers et des horaires de travail. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Recevoir des matériaux défectueux. Adapter le procédé d'usinage en fonction des défectuosités mineures et jeter les pièces irrécupérables. (1)
  • Constater que des pièces ou des matériaux nécessaires à un travail d'usinage ne sont pas disponibles. Y substituer d'autres matériaux ou commander les matériaux nécessaires et adapter les horaires de travail en conséquence. (1)
  • Résoudre comment usiner une pièce avec le plus petit nombre de réglages de machine pour diminuer les chances d'erreurs et gagner du temps. Se fier à l'expérience passée pour des projets similaires et discuter avec les collègues. (2)
  • Constater que les produits finis ne correspondent pas aux spécifications. Si possible, corriger l'erreur. Récupérer les matériaux possibles, ajuster les réglages de la machine et refaire la commande. (2)
  • Accumuler des retards en raison de panne de machine et de pénurie de matériaux. Informer les superviseurs du problème, aider à la réparation si possible et effectuer d'autre travail jusqu'à ce que la réparation soit complète et que les matériaux nécessaires arrivent. (2)
  • Trouver comment modifier le programme informatique sur les machines CNC à commande numérique par ordinateur pour le faire fonctionner avec plus d'efficacité dans le but d'augmenter la productivité, de diminuer les erreurs et dépanner le programme informatique pour déterminer où l'erreur a surgi. (2)
  • Trouver s'il y a lieu, comment réparer ou reconstruire des pièces pour les vieux outillages au moyen de vieilles pièces, de manuels de pièces et d'information dans Internet. (3)
  • Recevoir des dessins ou des instructions vagues ou dépourvus de certaines informations clés. Par exemple, découvrir que certaines informations ou que des mesures essentielles pour mener à bien les travaux d'usinage sont absentes des dessins à l'échelle. Effectuer soi-même les calculs pour trouver les données manquantes. Mettre à profit son expérience et sa connaissance des pièces pour trouver des moyens appropriés de mener à bien les travaux d'usinage. Au besoin, demander aux concepteurs, aux ingénieurs ou au personnel de supervision de fournir de l'information supplémentaire. (3)
Prise de décisions
  • Décider du moment approprié pour procéder au réglage ou au remplacement de l'outillage et pour assurer la maintenance de routine sur l'équipement. Prendre en considération le temps pendant lequel l'outillage ou l'équipement ont été utilisés, ainsi que le seuil de tolérance nécessaire pour les pièces produites. (1)
  • Décider du moment où les pièces doivent être jetées. Déterminer si les mesures des pièces correspondent aux seuils de tolérance prévus dans les spécifications des dessins des ingénieurs et des instructions jointes à la commande. (1)
  • Décider quels équipements, outillages et instruments de mesure sont les plus appropriés pour chaque travail d'usinage. Considérer la quantité de pièces à produire et leur taille, ainsi que les matériaux nécessaires et l'état d'avancement du travail ou sa priorité. (2)
  • Choisir les méthodes d'usinage et les matériaux pour un projet donné. Prendre en considération les spécifications du projet et la disponibilité de l'équipement et des matériaux. (2)
  • Sélectionner la séquence des tâches du projet. Tenir compte des échéances, de la disponibilité de l'équipement, des spécifications telles que la taille et la quantité de pièces devant être produites, des matériaux et des seuils de tolérance. (3)
Pensée critique
  • Juger si les outils et l'équipement sont adaptés aux travaux d'usinage. Tenir compte des processus de travail, des matériaux et de leur propre expérience avec les différents outils et l'équipement pour déterminer si les outils sont correspondent à l'objectif. (2)
  • Évaluer la qualité de la coupe et du meulage pendant tout le processus d'usinage. Juger si les mesures prises à chaque étape du processus correspondent au seuil de tolérance indiqué dans le dessin à l'échelle. (2)
  • Évaluer la sécurité des projets et des chantiers de travail. Tenir compte de la condition des outils, de l'équipement des dispositifs de protection tels que les barrières de sécurité. Considérer les dangers électriques, d'écrasement ou de chute et les règles de sécurité soulignées dans les lois sur la santé et la sécurité au travail et dans les règles du système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). (2)
  • Évaluer la gravité des déviations des spécifications des pièces usinées pour déterminer si elles passeront l'inspection. Envisager si les mesures non conformes sont critiques ou si des corrections peuvent être apportées dans les étapes d'usinage. Comprendre les raisons de la non-conformité afin de savoir si elle peut être réparée et comment. (3)
  • Estimer l'interprétation la plus plausible des croquis lorsque l'information est vague ou manquante. Utiliser leur connaissance des processus d'usinage pour interpréter les croquis où manquent des renseignements. (3)
  • Juger, s'il y a lieu, jusqu'où les caractéristiques illustrées dans le dessin à l'échelle sont intégrales à la pièce. Utiliser leur expérience et connaissance de la fonction et de la forme de la pièce pour envisager des modifications aux dessins visant à simplifier le processus d'usinage sans compromettre la qualité de la pièce. (3)
Planification et organisation du travail
  • Accomplir les tâches assignées par les superviseurs ou les propriétaires de l'entreprise, généralement sur une base quotidienne. Les machinistes ont la latitude nécessaire pour déterminer la séquence des tâches en vue de la réalisation de leur travail et ils peuvent être appelés à établir leurs propres horaires de travail. La charge de travail des machinistes, qui effectuent des réparations ou qui travaillent dans des ateliers plus modestes, peut varier davantage que la charge de travail des machinistes au service d'ateliers de plus grande envergure produisant des pièces neuves. Le travail quotidien des machinistes peut varier en fonction du type de pièces usinées et de la taille de ces dernières. Les travaux les plus complexes s'étalent parfois sur plusieurs jours. Lors de travaux de grande envergure ou lors de l'usinage de grandes pièces, coordonner s'il y a lieu les tâches avec leurs collègues et les gens de métier. La routine des machinistes est interrompue par la défaillance de l'équipement, des commandes plus urgentes ou d'autres perturbations de l'horaire de travail qui peuvent exiger une modification des horaires et des tâches attribuées.
  • Les machinistes peuvent être appelés à assigner des tâches ordinaires à des apprentis ou à des sous-machinistes.
Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des codes et des abréviations reliés à des matériaux, à des outils ou à la programmation à CNC.
  • Se souvenir des procédés d'usinage similaires auxquels on a recouru dans le passé, afin de pouvoir s'y reporter au moment de décider de l'approche à employer pour les nouvelles commandes.
  • Se souvenir de l'historique des réparations effectuées à différentes pièces d'équipement d'usinage.
  • Se souvenir des formules par exemple pour convertir des unités de mesure et des vitesses d'avancement et des constantes telles que 1,414 pour les angles à 45 degrés.
Recherche de renseignements
  • Utiliser des manuels et des guides pour y trouver des formules, des seuils de tolérance et d'autres informations clés, afin d'interpréter les spécifications jointes à une commande. (1)
  • Consulter des registres pour savoir quelles opérations ont été effectuées au cours des quarts de travail précédents relativement aux commandes et les problèmes d'équipement qui sont survenus. (1)
  • Se reporter aux commandes pour y trouver des spécifications comme les matériaux requis ou la date d'expédition. Consulter des dessins à l'échelle pour y trouver des dimensions et des seuils de tolérance cruciaux. (2)
  • Consulter des collègues, des superviseurs, des ingénieurs et des clients, par exemple, pour clarifier les détails du travail et pour trouver l'information qui manque sur les dessins à l'échelle. (2)
  • Se tenir au courant des nouveaux produits et matériaux en lisant des magazines, des brochures et de l'information sur les sites Web des fournisseurs et en s'entretenant avec les collègues et les fournisseurs. (2)
  • Effectuer, s'il y a lieu, des recherches Internet pour trouver des pièces pour un vieil outillage lorsqu'un nouveau remplacement ne peut plus se trouver. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser des calculatrices, des programmes logiciels informatiques et autres dispositifs électroniques pour accomplir des tâches liées au calcul telles que calculer les besoins en matériaux, les vitesses d'avance et les réglages de vitesse de l'outillage. (1)
  • Utiliser des appareils de mesure électroniques tels que des micromètres électroniques et des appareils de mesure au laser, pour prendre des mesures précises de longueur, de diamètre, de diamètre primitif, de parallélisme et de dégression. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour accéder à des dessins, des instructions, des documents de processus interne et des commandes de travail. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication pour échanger des courriels avec les superviseurs, les collègues, les clients et les fournisseurs. (2)
  • Utiliser Internet pour accéder aux catalogues d'outillage en ligne et autres informations de fournisseurs à propos de l'outillage et de l'équipement. (2)
  • Programmer, installer et faire fonctionner des perceuses, fraiseuses à commandes numérique par ordinateur (CNC), y compris les paramètres d'exploitation comme les quantités, les temps, les vitesses et les profondeurs et zéro et les points de référence. (2)
  • Utiliser s'il y a lieu un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO) pour produire des dessins de base de pièces et des porte-pièces. (2)
  • Utiliser des navigateurs Internet et des moteurs de recherche pour repérer l'information telle que l'équipement et les spécifications d'approvisionnement. (2)
  • Utiliser Internet pour accéder à des cours et des séminaires offerts par les fournisseurs, les employeurs et les écoles de métiers. (2)
  • Utiliser Internet pour accéder à des blogs et des forums de discussion où ils cherchent et offre des conseils sur le dépannage et d'autres conseils techniques. (2)
  • Utiliser les caractéristiques avancées des logiciels de fabrication et d'usinage pour créer des modèles tridimensionnels et faire fonctionner un programme de tests pour s'assurer que les programmes correspondent aux spécifications du travail. (3)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les machinistes travaillent indépendamment et avec d'autres personnes. Ils travaillent indépendamment pour interpréter, planifier et produire ou réparer des pièces. Ils travaillent avec d'autres machinistes pour effectuer de nouvelles tâches ou des tâches complexes et pour résoudre des problèmes. Par exemple, ils peuvent travailler avec des partenaires ou avec le personnel de maintenance au dépannage de l'équipement. Ils peuvent travailler par deux ou en petits groupes lorsqu'ils travaillent à un projet de grande envergure. Dans les grands organismes, ils travaillent avec les ingénieurs pour s'assurer que la documentation est complète et exacte, avec le personnel informatique pour sélectionner ou écrire de nouveaux programmes et avec d'autres corps de métier tels que les électriciens, les soudeurs pour réparer ou effectuer la maintenance de l'équipement.

Formation continue

Les machinistes doivent demeurer à l'affût des nouvelles technologies, des nouveaux produits et des tendances qui se profilent au sein de l'industrie de l'usinage. Ils lisent des revues spécialisées, des journaux destinés à leur industrie, des manuels et des catalogues de fournisseurs pour demeurer au courant des changements et des nouveaux produits. Ils apprennent constamment dans leur travail et à partir de discussions avec leurs collègues et leurs superviseurs. Ils participent aux séances de formation offertes par l'employeur, par les fournisseurs, les écoles de métiers, les instituts techniques et les collèges communautaires.

Date de modification :