Compétences Essayeur/essayeuse de produits laitiers - transformation des aliments et boissons près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’essayeur/essayeuse de produits laitiers - transformation des aliments et boissons au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Échantillonneurs/échantillonneuses et trieurs/trieuses dans la transformation des aliments et des boissons (CNP 9465).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Échantillonner des produits à diverses étapes de la transformation
  • Examiner les matières premières ou les produits finis pour en assurer la conformité aux normes de l'entreprise
  • Effectuer des tests courants reliés aux spécifications
  • Classer et étiqueter les matières premières ou les produits finis
  • Assurer à ce que les pratiques sanitaires soient conformes aux politiques et aux règlements

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Parcourir régulièrement, au besoin, les messages électroniques en provenance d'autres divisions au sein de l'usine. Ces messages contiennent des renseignements sur les procédures ou les calendriers. (1)
  • Lire les avis provenant du bureau de contrôle de la qualité, en ce qui a trait aux problèmes éventuels avec la machinerie. (1)
  • Lire les instructions en vue de procéder à des essais particuliers. (2)
  • Lire les notes de service et les lettres de la direction, portant sur les changements dans les politiques et les procédures. (2)
  • Lire les feuilles de spécifications, afin de passer en revue toutes les exigences de production avant la mise en circulation d'un produit. (2)
  • Lire les Fiches techniques sur la sécurité des substances (FTSS) pour y trouver l'information pertinente sur les nouveaux produits. (3)
Utilisation de documents
  • Lire les étiquettes sur les tubes à essai, les éprouvettes et les matériaux d'emballage. (1)
  • Lire les panneaux d'avertissement installés dans l'usine. (1)
  • Lire les calendriers de production afin de se tenir au courant des chaînes de fabrication en marche. (2)
  • Lire les formulaires de vérification du contrôle de la qualité. (2)
  • Consulter les sorties sur imprimante, pour obtenir les résultats des essais effectués à partir d'un échantillonnage de produits. (2)
  • Consulter les plans de défectuosités, afin d'attribuer les codes de défaillance. (2)
  • Remplir les différents formulaires, afin d'y consigner les résultats des essais. (2)
  • Entrer les données numériques sur l'embouteillage, l'entreposage et la dilution des boissons dans les tables de production et d'inventaire. (2)
  • Remplir un tableau de dégustation en cotant les produits sur une échelle de un à six. (2)
  • Interpréter les résultats d'essais qui sont imprimés sous forme de tableaux ou de graphiques. Pour être acceptables, ces résultats doivent être conformes aux spécifications données. (3)
  • Reporter les données concernant le poids des produits sur un graphique. Les écarts par rapport à la norme indiquent que l'équipement a besoin d'être réglé plus justement. (3)
Rédaction
  • Rédiger des notes personnelles, afin de se rappeler des tâches à exécuter. (1)
  • Rédiger des notes à l'intention de leurs collègues sur les erreurs de livraison ou le manque de produits à vérifier, à classer ou à trier. (1)
  • Rédiger des rapports sommaires sur les essais effectués et les descriptions des produits qui ne peuvent être utilisés. (1)
  • Rédiger des notes de service et des télécopies, sur les résultats des essais à l'intention des superviseurs. (2)
CalculCalendriers des budgets et des opérations comptables
  • Calculer, au besoin, les coûts de production associés à une demande spéciale en matière d'emballage, par exemple, un paquet de six sous emballage à double épaisseur. (2)
Mesures et calculs
  • Peser les canettes ou les paquets de produits. (1)
  • Mesurer les produits, pour vérifier s'ils sont de la bonne dimension pour alimenter les machines d'emballage. (1)
Analyses des données numériques
  • Calculer la cote moyenne obtenue au cours de tests de dégustation effectués pendant un mois. (2)
  • Consigner, au besoin, les résultats des essais à partir de plusieurs échantillons et vérifier l'écart type afin de s'assurer que les résultats sont à l'intérieur des limites acceptables. (3)
Calcul approximatif
  • Évaluer la quantité d'articles endommagés sur une palette. (1)
  • Évaluer le temps qu'il faudra consacrer pour effectuer une série d'essais. (2)
Communication verbale
  • Écouter les messages transmis par l'interphone de l'usine, afin de répondre aux demandes en vue de diagnostiquer les problèmes. (1)
  • Communiquer avec les opérateurs de balances au sujet du poids des matériaux. (1)
  • Communiquer avec les fournisseurs afin d'obtenir leurs commentaires sur les nouveaux matériaux et les nouvelles machines. (1)
  • Communiquer avec les camionneurs au sujet de la réception ou de l'envoi des marchandises. (1)
  • Échanger avec les collègues échantillonneurs et trieurs, sur les résultats des essais ou des défectuosités. (2)
  • Interagir avec les superviseurs du contrôle de la qualité, dans le cadre d'échanges sur les spécifications des produits. (2)
  • Échanger avec les équipes de production, afin d'expliquer les corrections ou les modifications à apporter sur les lots. (2)
  • Communiquer, au besoin, avec les collègues, les superviseurs et les analystes du contrôle de la qualité, dans le cadre d'une séance de dégustation, afin de connaître les raisons pour lesquelles telle ou telle cote a été attribuée. (2)
  • Communiquer, au besoin, avec les experts en informatique du bureau central de la compagnie, afin de discuter des problèmes relatifs à l'instrumentation. (2)
  • Converser, au besoin, avec des inspecteurs du gouvernement qui visitent l'usine, les représentants du siège social et les vérificateurs de l'entreprise, pour les informer des procédures ou leur soumettre des idées. Certaines formalités sont de rigueur. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Se rendre compte, parfois, que les doseurs d'humidité donnent des lectures erratiques ou saugrenues. Ils demandent alors aux électriciens de l'usine de réparer l'outillage d'essai. (1)
  • Se rendre compte, parfois, qu'il n'y a pas suffisamment d'espace dans les réfrigérateurs pour entreposer les produits qui ont été classés. Ils communiquent alors avec le service d'expédition, afin d'accélérer l'envoi des produits. (1)
  • Se rendre compte, parfois, qu'il n'y a pas suffisamment d'espace dans les cuves de brassage pour y ajouter les ingrédients nécessaires aux corrections à apporter. Ils séparent alors le lot en deux, afin de libérer de l'espace pour les additifs. (1)
  • Éprouver, parfois, certaines difficultés à utiliser les programmes d'ordinateur nécessaires pour effectuer les essais. Ils vérifient alors les connexions, fouillent dans les manuels et, en dernier lieu, s'ils sont incapables de régler eux-mêmes les problèmes, consultent les techniciens. (2)
  • Se rendre compte, parfois, qu'un lot de produits est éventé. Ils effectuent alors des essais et formulent des recommandations, par exemple, pour modifier la quantité de levure dans un mélange à boissons. (2)
Prise de décision
  • Décider comment organiser et classer les produits dans les réfrigérateurs. (1)
  • Décider de rejeter les produits défectueux ou de les mettre en attente jusqu'à leur inspection par des fournisseurs. (2)
  • Décider du classement à attribuer à un produit, en fonction d'un certain nombre de variables. (2)
  • Décider de fermer une chaîne de fabrication, lorsque les normes de qualité concernant la température ou le poids ne sont pas respectées. (3)
  • Décider de l'ordre dans lequel les étiquettes des produits doivent être fabriquées et du moment où il faut en interrompre la fabrication, pour répondre à une commande prioritaire. (3)
Pensée critique

Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Dans l'ensemble, les tâches que doivent accomplir les échantillonneurs et les trieurs dans la transformation des aliments et des boissons sont répétitives. Une petite partie du temps de travail des échantillonneurs consiste à répondre aux demandes d'essais spéciaux. Le rythme du travail est en fonction des livraisons quotidiennes et du volume de production des chaînes de fabrication. Même si l'horaire de travail est respecté la plupart du temps, les échantillonneurs et les trieurs doivent toujours être prêts à faire face aux situations d'urgence, par exemple, lors de commandes urgentes ou du rappel de certains produits. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler des défectuosités relevées le jour précédent, afin de déterminer si les problèmes sont temporaires ou persistants.
  • Se rappeler des solutions apportées aux problèmes d'informatique antérieurs.
  • Se rappeler des procédures relatives aux essais moins fréquents et mémoriser les codes de défaillance de la compagnie.
Recherche de renseignements
  • Consulter les listes et les plans de défectuosités courantes. (1)
  • Consulter les contremaîtres, les opérateurs de machines et les emballeurs, pour connaître les détails concernant les lots de fabrication. (2)
  • Consulter les feuilles de spécifications et les manuels de contrôle de la qualité, afin de vérifier les normes en vigueur pour les produits. (2)
Technologie numérique
  • Utiliser d'autres applications informatiques. Par exemple, ils ouvrent et ferment, au besoin, des valves commandées par ordinateur. (1)
  • Entrer, au besoin, les résultats des essais dans des tableaux. (2)
  • Communiquer, au besoin, par courrier électronique avec les analystes travaillant dans d'autres services de la compagnie. (2)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les échantillonneurs et les trieurs dans la transformation des aliments et des boissons travaillent surtout de façon autonome et ils coordonnent leurs activités avec une variété d¿employés comme les opérateurs à la chaîne de montage et les emballeurs. Ils peuvent travailler avec un partenaire afin de résoudre des problèmes précis. Ils peuvent travailler avec d¿autres membres d¿une équipe, par exemple, l¿un retirant un carton d¿une machine, l¿autre inspectant l¿emballage et le troisième inspectant le contenu. Les travailleurs au sein de l¿équipe changent de rôles régulièrement.

Formation continue

La formation que reçoivent les échantillonneurs et les trieurs dans la transformation des aliments et des boissons est principalement donnée sur les lieux de travail. Ils acquièrent leurs connaissances dans les manuels ou dans le cadre de cours occasionnels. Les spécifications relatives au classement sont apprises en cours d'emploi.

Sondage à propos de l’information sur le marché du travail
Date de modification :