Compétences Opérateur/opératrice de machine d'usinage près de Toronto (ON)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’opérateur/opératrice de machine d'usinage au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Opérateurs/opératrices de machines d'usinage (CNP 9417).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Lire et interpréter des plans
  • Conduire et régler les machines afin d'effectuer des opérations d'usinage à répétition
  • Vérifier les dimensions des outils usinés et des pièces à l'aide d'instruments de mesure de précision (p.ex. micromètre, compas d'épaisseur)
  • Préparer la solution de gravure et de pièces métalliques et y plonger les pièces ou le métal afin d'enlever les morceaux superflus
  • Effectuer l'entretien routinier des machines et de l'équipement
  • Saisir, s'il y a lieu, les codes correspondant à la vitesse, au débit et aux coordonnées de coupe dans les machines d'usinage à commande numérique par ordinateur (CNC)
  • Nettoyer et entretenir l'espace de travail

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire de courtes notes sur les dessins et étiquettes, p. ex., lire des commentaires sur les dessins pour connaître les changements apportés à la conception des produits. (1)
  • Lire de courtes notes dans des registres et des formulaires, p. ex., lire des bons de travail pour connaître les délais de livraison et les instructions spéciales. (1)
  • Lire des avis et des bulletins, p. ex., lire des avis d'employeurs pour s'informer sur les réunions à venir et les modifications apportées aux procédures de fonctionnement. (2)
  • Lire une variété d'instructions et de procédures, p. ex., lire des instructions sur l'autoformation interactive pour l'utilisation de matériel comme des perceuses à colonne. (2)
  • Lire des documents sur la sécurité en milieu de travail, p. ex., lire des Fiches techniques sur la sécurité des substances (FTSS) pour comprendre la composition chimique des solvants et leurs dangers éventuels. (2)
  • Lire des magazines spécialisés, des brochures et des articles de sites Internet afin de découvrir de nouveaux produits et, ainsi, de rester au courant des nouvelles technologies. (3)
  • Lire une variété de manuels, p. ex., lire des manuels pour apprendre à régler, utiliser et entretenir du matériel comme des tours informatiques à commande numérique. (3)
Utilisation de documents
  • Noter des symboles, des pictogrammes et des panneaux, p. ex., analyser des symboles sur le matériel pour connaître les problèmes liés à la sécurité, comme le bruit et les dangers électriques. (1)
  • Visualiser des relevés d'indicateurs et des affichages numériques, p. ex., des affichages numériques sur des appareils à commande numérique pour déterminer les réglages. (1)
  • Trouver, s'il y a lieu, des données dans des listes et des calendriers, p. ex., analyser des listes pour trouver des numéros, des grosseurs et des quantités de pièces dans des listes de produits de fournisseurs. (2)
  • Trouver la catégorie de métaux et leurs alliages à l'aide de chartes de couleur. (2)
  • Remplir une variété de formulaires, p. ex., entrer des données comme la date, l'heure, la quantité et le numéro d'identification dans des fiches de travail, des bons de travail et des rapports de défectuosités. (2)
  • Repérer des données comme les spécifications, la vitesse, la vitesse d'alimentation, la classification des métaux, le numéro d'identification, l'heure et le coefficient de matériaux dans des tableaux complexes, p. ex., examiner des tableaux de spécifications pour déterminer les matériaux nécessaires à la réalisation d'un projet. (3)
  • Étudier des dessins d'assemblage, p. ex., consulter des dessins d'assemblage pour apprendre comment désassembler et réassembler de l'équipement. (3)
  • Interpréter et repérer des données dans des dessins complexes, p. ex., analyser des dessins complexes à l'échelle pour déterminer l'angle et la position des trous de forage. (4)
Rédaction
  • Rédiger des aide-mémoire et de courtes notes, p. ex., de courtes notes à l'intention de collègues pour les informer de l'état d'avancement des projets. (1)
  • Rédiger des commentaires dans des formulaires, p. ex., dans des rapports de défectuosités et de non-conformité pour décrire les défectuosités et les correctifs à apporter. (2)
  • Entrer des données dans des formulaires pour décrire les événements qui ont mené à des incidents ou à des accidents, p. ex., faire état des blessures et des événements par écrit dans les formulaires des commissions des accidents du travail. (2)
Calcul
  • Mesurer des distances, des angles et des volumes à l'aide d'outils de mesure de base comme un ruban à mesurer, des rapporteurs d'angles à affichage numérique et des béchers calibrés. (1)
  • Comparer des mesures d'angles, de dimensions et de jeux en fonction des spécifications. (1)
  • Estimer le taux de rétrécissement des métaux au refroidissement. (1)
  • Calculer des besoins de matériel en faisant le total des matériaux requis et en ajoutant des pertes, du matériel de démarrage et du matériel de reprise. (2)
  • Calculer des mesures sommaires, p. ex., calculer le nombre moyen de produits complétés par heure et par quart de travail. (2)
  • Évaluer le temps nécessaire à l'exécution séquentielle des opérations de fabrication demandées par les clients, p. ex., prévoir le temps nécessaire à l'exécution de lots donnés. (2)
  • Utiliser les formules appropriées pour calculer les vitesses de coupe convenables, en fonction du diamètre à couper, du matériel à fabriquer et du type d'outil employé. (3)
  • Utiliser des outils précis de mesure, p. ex., utiliser des pieds à coulisse à cadran et des micromètres pour mesurer des dimensions, comme des diamètres intérieurs et extérieurs à 1/10 000e de pouce. (3)
  • Disposer les matériaux à l'aide de méthodes de construction géométrique, p. ex., utiliser des concepts comme la symétrie et le parallélisme pour disposer des projets d'usinage. (4)
  • Transposer des mesures entre les dessins à l'échelle et le code d'opération des machines, p. ex., programmer les machines numériques commandées par ordinateur en précisant entre autres les déplacements nécessaires sur trois axes donnés pour obtenir la forme désirée. (4)
  • Calculer les angles et les inclinaisons à l'aide des concepts de trigonométrie et des notions de relations triangulaires lors de la production de pièces plus complexes. (5)
Communication verbale
  • S'adresser à des fournisseurs pour s'informer sur les produits, les prix et les calendriers de livraison. (1)
  • Échanger des renseignements avec des collègues, p. ex., discuter avec des collègues des exigences d'un projet et avec le personnel du contrôle de la qualité pour parler de la qualité des pièces réalisées. (2)
  • S'adresser, s'il y a lieu, à des clients, p. ex., pour clarifier des spécifications et discuter des résultats d'un projet. (2)
  • Expliquer, s'il y a lieu, l'utilisation du matériel comme les perceuses à colonne et les tours informatiques à commande numérique aux nouveaux employés. (3)
Capacité de raisonnement
  • Tomber sur des dessins techniques remplis d'erreurs et de spécifications manquantes. Faire état des spécifications manquantes et des erreurs aux superviseurs et effectuer d'autres tâches jusqu'à ce que l'information manquante leur parvienne et que les erreurs soient corrigées. (1)
  • Décider de la séquence et des priorités des tâches. Décider quelles procédures à suivre pour réaliser un projet. (1)
  • Faire face à des retards en raison des défauts d'équipement et de pénuries de matériel. Informer les superviseurs du problème, collaborer aux réparations si possible et effectuer d'autres tâches jusqu'à ce que les réparations soient terminées et jusqu'à l'arrivée des matériaux nécessaires. (2)
  • Tomber sur un produit défectueux. Consulter les superviseurs pour déterminer les prochaines étapes, ajuster les réglages des équipements et remplir des rapports des défauts de produits. (2)
  • Choisir les méthodes et matériaux pour les projets. Tenir compte des spécifications de projet et de la disponibilité des pièces et fournitures. (2)
  • Décider de la meilleure utilisation des matériaux pendant la construction pour réduire les pertes. (2)
  • Évaluer la faisabilité des projets proposés. Tenir compte des spécifications du projet, de la disponibilité du matériel et de leur capacité d'exécuter le travail. (2)
  • Évaluer la sécurité des lieux de travail et des procédures de travail. Tenir compte de dangers comme des surfaces de travail glissantes. (2)
  • Juger le rendement du matériel comme les tours informatiques à commande numérique. (2)
  • Planifier l'ordre des tâches à accomplir. La planification porte principalement sur les activités à court terme comme l'organisation du poste de travail, les réglages, la programmation de l'appareil et la vérification de l'emplacement des trous. Ils peuvent, s'il y a lieu, interrompre leur plan de travail pour aider des collègues et exécuter des travaux urgents. (2)
  • Repérer les spécifications d'un projet en se référant aux dessins techniques et en s'adressant à des clients et à des collègues, comme des superviseurs. (2)
  • S'informer sur les nouveaux produits en lisant des brochures et des renseignements sur des sites Internet et en s'adressant à des fournisseurs. (2)
  • Rechercher des renseignements sur les vitesses de coupe et d'alimentation en parlant à des fournisseurs et à des collègues et en analysant des tableaux de référence et de spécifications. (2)
  • Évaluer la qualité des projets réalisés. Tenir compte des facteurs comme la conformité des dimensions aux spécifications du projet. (3)
Technologie numérique
  • Entrer, s'il y a lieu, des données pour utiliser du matériel à commande numérique comme des tours et des machines à couper. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des calculatrices ou des assistants numériques personnels (ANP) pour faire des calculs comme pour calculer la quantité de matériel requis. (1)
  • Utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) pour visualiser, modifier et imprimer des dessins techniques. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour faire des recherches dans l'inventaire et repérer des spécifications de pièces et les détails de projets antérieurs. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par des établissements de formation, des syndicats, des fournisseurs et des employeurs. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des navigateurs Internet et des moteurs de recherche pour trouver de l'information comme les spécifications de fournitures et de matériel. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les opérateurs de machines d'usinage travaillent de façon autonome. Ils font partie d'une équipe constituée de mécaniciens, de soudeurs, de machinistes, de collègues opérateurs et de gestionnaires. Les membres de l'équipe coordonnent leurs efforts pour veiller à ce que les machines soient utilisées de façon efficace et à ce que les priorités de travail soient bien gérées.

Formation continue

Les opérateurs de machines d'usinage continuent d'apprendre au sujet des nouvelles spécifications et des nouvelles procédures par le biais de la formation et de l'expérience acquises en milieu de travail. Ils suivent des cours de secourisme et d'autres cours sur le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).

Date de modification :