Compétences Répartiteur/répartitrice de taxis près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de répartiteur/répartitrice de taxis au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Répartiteurs/répartitrices (CNP 1525).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Communiquer avec les navires, les avions et autres opérations éloignées
  • Connaissance des procédures et des règlements relatifs à la répartition transfrontière
  • Céduler les travaux à effectuer et coordonner les activités des conducteurs et des équipages de véhicules
  • Prendre note du kilométrage parcouru, de la consommation de carburant, des réparations et des autres dépenses
  • Recevoir des demandes d'aide d'urgence ou de service
  • Faire fonctionner de l'équipement radio
  • Se servir d'équipement de communication et de régulation assisté par ordinateur
  • Tenir les dossiers des conducteurs de véhicules à jour
  • Connaissance du domaine du camionnage et des règlements en la matière
  • Se tenir au courant des envois
  • Faire un suivi sur les questions concernant les bordereaux de travail
  • Répartir le personnel en fonction des situations d'urgence
  • Répartir le personnel selon les horaires et les feuilles de travail
  • Réveiller des clients par téléphone
  • Informer les chauffeurs des véhicules des problèmes de circulation et autres situations
  • Aider à l'entretien de l'équipement de communication

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

LectureRépartiteurs et opérateurs radio
  • Lire le courrier électronique décrivant les détails des horaires. (1)
  • Lire les comptes rendus d'incidents. (2)
  • Lire les politiques, les règlements et les procédures édictés par l'entreprise et par le gouvernement. (2)
Répartiteurs
  • Lire des télécopies donnant des instructions précises sur le transport de personnes ou de biens. (1)
  • Lire des lettres des clients. (2)
  • Lire des notes de service en provenance d'organismes tels que le Centre d'information de la police canadienne. (2)
  • Lire des manuels décrivant les exigences en matière de remorquage des véhicules et de transport de matières dangereuses. (3)
Opérateurs radio
  • Consulter les plans de vol ou de navigation soumis par les pilotes ou par les navigateurs; lire ces plans lorsqu'un avion ou un navire est en retard. (2)
  • Lire des manuels concernant les conditions atmosphériques, les balises et les points de navigation. (3)
Utilisation de documentsRépartiteurs et opérateurs radio
  • Lire les tableaux d'effectifs qui montrent le nombre d'heures qu'ils travailleront pendant la journée et pendant la semaine. (2)
Répartiteurs
  • Consulter des répertoires de ville pour vérifier l'existence de certaines adresses. (1)
  • Consulter des cartes municipales et routières pour déterminer le meilleur itinéraire vers une destination déterminée. (2)
  • Lire, au besoin, différents formulaires, tels que les formulaires de transport par ambulance, qui indiquent les circonstances du transport et l'état des patients ou les fiches de parcours des taxis, sur lesquelles sont consignés l'adresse du client et le numéro du taxi contacté. (2)
  • Utiliser, au besoin, les diagrammes des postes de pesage routiers afin de planifier les chargements pour les chauffeurs. (2)
  • Remplir des fiches de données illustrant le type d'aéronef, son point de départ et sa destination. (2)
  • Interpréter, au besoin, les dessins illustrant les techniques de remorquage appropriées pour différents types de véhicules. (3)
  • Remplir, au besoin, des fiches de dépistage 911 lorsque l'on doit réaliser un dépistage téléphonique pour localiser la provenance d'un appel. (3)
Opérateurs radio
  • Lire les grilles tarifaires téléphoniques dans le répertoire de tarification des communications interurbaines à l'occasion de l'acheminement d'appels à destination ou en provenance d'un navire. (2)
  • Interpréter, au besoin, les cartes marines et leur version informatisée. (2)
  • Obtenir des renseignements du « Dot Plot », un affichage à codage couleur donnant des informations sur les systèmes météorologiques partout au Canada. (3)
  • Prendre, au besoin, des mesures sur des dessins à l'échelle afin de localiser avec précision, pour les pilotes, les zones de turbulence. (3)
  • Interpréter, au besoin, les cartes marines et leur version informatisée. (3)
RédactionRépartiteurs
  • Remplir des formulaires de télécopie pour répondre aux requêtes de la clientèle. (1)
  • Prendre des notes tout en parlant au téléphone ou par radio. Ces notes sont utilisées pour préparer les comptes rendus d'incidents ou pour conserver des registres. (1)
  • Rédiger des notes dans des registres quotidiens à l'intention du quart suivant. (1)
  • Rédiger des messages électroniques et des notes de service entre bureaux. Ils écrivent au service de comptabilité à propos de factures spéciales, par exemple. (2)
  • Consigner, au besoin, l'information sur le parcours des autobus scolaires, en y relevant toute circonstance spéciale que les chauffeurs doivent savoir, comme un enfant qui a une jambe cassée. (2)
  • Rédiger, au besoin, des comptes rendus d'incidents pour la police, dans lesquels sont consignés noms, adresses, dates, détails et renseignements généraux pertinents à l'affaire. (3)
  • Rédiger, au besoin, des rapports sur le transport en ambulance, décrivant l'urgence de l'appel, l'état du patient et les mesures prises pour contacter les membres de la famille. Ces rapports contiennent également les renseignements communiqués par le répartiteur au chauffeur de l'ambulance. (3)
Opérateurs radio
  • Rédiger, au besoin, des rapports pour informer les superviseurs qu'un pilote à enfreint la réglementation. (2)
  • Rédiger, au besoin, des rapports de communication sur les recherches entreprises, avec des détails sur les secours aériens ou maritimes menés dans leur zone de responsabilité. Ces rapports sont mis à jour chaque jour pendant les recherches. (2)
  • Faire par écrit, au besoin, une analyse des procédures comprenant des recommandations en vue de changements. (4)
CalculCalculs monétaires

Les répartiteurs

  • Effectuer rapidement des additions et des soustractions pour informer les clients du montant qu'ils doivent payer. (1)
  • Accepter les paiements des clients s'ils se présentent au bureau pour payer à l'avance. (1)
  • Calculer, au besoin, la somme dûe par les clients ou le paiement dû aux travailleurs indépendants. (2)
Calendriers des budgets et des opérations comptables

Les répartiteurs

  • Planifier les livraisons, évaluer les conditions météorologiques, l'état des routes, les itinéraires et les distances. (2)
  • Rajuster les calendriers de livraison pour répondre à des besoins particuliers, comme une expédition hautement prioritaire. (3)
Mesures et calculs

Les répartiteurs

  • Calculer, au besoin, le nombre de camions nécessaires pour assurer le transport d'une cargaison de poids et de dimensions déterminés. Ils doivent tenir compte du poids des palettes à patins, de l'emballage et de la capacité de chargement. (2)
Mesures et calculs

Les opérateurs radio

  • Calculer le temps et la distance au moyen d'un radar et de graphiques linéaires. (3)
Analyses des données numériques

Les opérateurs radio

  • Compiler, au besoin, des données opérationnelles quotidiennes et les comparer avec les chiffres des autres jours. (1)
Calcul approximatif

Les opérateurs radio

  • Estimer le poids des charges à partir de l'information fournie par les clients pour veiller à ce que les camions ne dépassent pas les limites établies par le gouvernement ou les fabricants de remorques. (1)
  • Estimer les coûts d'un service en se basant sur la distance, le mode de paiement et l'expérience acquise lors de la répartition de véhicules dans la même zone. (2)
  • Estimer le temps nécessaire à des taxis situés à différents endroits pour arriver jusqu'au client. (2)
  • Estimer le temps nécessaire à un aéronef ou à un navire pour parcourir une distance donnée en tenant compte des conditions atmosphériques, par exemple, la vitesse des vents. (2)
Communication verbaleRépartiteurs etopérateurs radio
  • Recevoir des instructions des superviseurs sur les changements apportés aux procédures ou aux horaires. (1)
  • Assister, parfois, à des réunions du personnel pour échanger des renseignements et discuter des problèmes et des façons d'améliorer le service. (2)
  • Échanger de l'information avec les collègues sur le volume de travail et coordonner les tâches avec les autres répartiteurs. (2)
  • S'entretenir, au besoin, avec le personnel affecté aux urgences pour que des voitures de police, des camions à incendie ou des ambulances interviennent efficacement et rapidement. (3)
Répartiteurs
  • Parler au téléphone avec les clients ou les rencontrer au bureau pour déterminer leurs besoins en transport. (1)
  • Écouter les chauffeurs pour se tenir au courant de leur emplacement; leur parler au moyen d'un émetteur-récepteur pour les envoyer à leur destination. (2)
Opérateurs radio
  • Annoncer la diffusion par radio d'avis à la navigation. (1)
  • Interagir avec les navigateurs et les autres membres du public lors de l'acheminement d'appels radiomaritimes à destination et en provenance des bateaux. (1)
  • Fournir des informations météorologiques à de petits groupes de pilotes. (2)
  • Interagir avec les pilotes ou les navigateurs en détresse pour déterminer leur emplacement exact ou le type d'aide dont ils ont besoin. Ils communiquent de manière calme et autoritaire afin d'apaiser les capitaines qui seraient pris de panique. (4)
  • Communiquer avec les pilotes à propos de leurs plans de vol ou des procédures secondaires d'atterrissage. (4)
Capacité de raisonnement

Résolution de problèmes

Répartiteurs
  • Trouver des remplaçants aux chauffeurs de service qui annulent leur quart à la dernière minute. (1)
  • Appeler rapidement la police s'ils entendent un chauffeur faire état d'une menace physique. (1)
  • Faire face, parfois, aux difficultés lorsque des renseignements essentiels concernant un appel urgent manquent au dossier. Ils cherchent le numéro de téléphone ou l'adresse désirée dans les manuels et les répertoires. (1)
  • S'occuper de clients furieux lorsque des chauffeurs retardés par la neige ne peuvent respecter les délais. Ils tranquillisent les clients et, dans les cas urgents, appellent d'autres chauffeurs pour voir si un autre véhicule parviendra à destination plus rapidement que la première voiture contactée. (2)
  • Devoir réaffecter le travail planifié si un véhicule tombe en panne, au besoin. Pour ce qui est des répartiteurs de camions, les pannes de véhicules signifient la recharge de la cargaison. (2)
Opérateurs radio
  • Perdre le contact avec un véhicule présent sur la piste et être incapable de prévenir le chauffeur de quitter les lieux immédiatement étant donné l'arrivée imminente d'avions. Ils font clignoter les feux de la piste pour prévenir le chauffeur. (1)
  • Constater que l'équipement de contrôle donne des indications peu plausibles ou clairement erronées. Ils étudient la logique des indications et recourent à du matériel de secours jusqu'à ce que l'équipement soit réparé. (2)
  • Faire face à une défaillance de leur système informatique. Ils appellent alors le garde côtière d'une autre zone de responsabilités pour demander une couverture d'urgence et recherchent ensuite la cause de la panne. (3)

Prise de décision

Répartiteurs et opérateurs radio
  • Décider quel appel est le plus urgent quand ils en reçoivent plusieurs en même temps. (1)
Répartiteurs
  • Décider, parfois, si l'on doit envoyer un ou deux chauffeurs de dépanneuse pour changer un pneu sur une route à grand trafic. (1)
  • Décider, au besoin, quel agent de police envoyer en réponse à un appel, en tenant compte de facteurs tels que le temps restant au quart du policier et les compétences linguistiques nécessaires. (2)
  • Décider quels chauffeurs envoyer et choisir les itinéraires et les véhicules à utiliser. (2)
  • Décider, au besoin, si l'on doit dire à un chauffeur d'attendre un enfant qui n'est pas à la sortie de l'école au moment du ramassage ou l'envoyer vers une autre destination. La décision est difficile étant donné que l'on doit mettre en balance temps et profit contre la sécurité de l'enfant. (3)
Opérateurs radio
  • Décider quand changer de fréquence au cours de la communication avec un avion éloigné. Ils prennent en compte la clarté des autres fréquences et les besoins éventuels des autres usagers. (2)
  • Décider si l'on doit entreprendre une recherche officielle et appeler des équipes de secours ou simplement appeler les navires dans la zone désignée pour qu'ils essaient de repérer le bateau manquant. (4)
Pensée critique

Il n'y a pas de renseignements sur la compétence de la pensée critique pour ce profil.

Planification et organisation du travail

Les activités quotidiennes des répartiteurs sont établies en fonction des requêtes de la clientèle. La planification se fait à court terme mais doit satisfaire de nombreuses exigences, qui s'avèrent parfois urgentes. Pour planifier la journée de travail, il faut tenir compte de nombreuses variables imprévisibles, telles que les conditions météorologiques, la disponibilité du personnel et l'état des véhicules. Il est essentiel de bien choisir les priorités.

Les tâches des opérateurs radio sont dans une large mesure déterminées par des circonstances externes et imprévisibles telles que les retards des avions, les urgences médicales ou les incendies à bord d'un aéronef ou d'un navire. À certains moments de la journée, p. ex., à des moments de forte circulation aérienne ou maritime, la quantité de travail peut être telle que plusieurs opérateurs devront se mettre à la tâche. Les opérateurs radio planifient leurs journées de manière à accomplir les tâches administratives lorsque la charge de travail est faible.

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir pendant plusieurs heures de l'information concernant le ramassage et la livraison.
  • Se souvenir des limites des zones auxquelles les chauffeurs sont affectés et de l'emplacement d'adresses dans ces zones.
  • Se souvenir des catégories de matières dangereuses de façon à pouvoir avertir les chauffeurs et les clients sur le mode de transport convenant aux diverses substances.
  • Se souvenir d'événements particuliers comme d'une remorque stationnée à un endroit inhabituel. Ce genre de détail peut être utile lorsque l'on signale une cargaison manquante.
  • Mémoriser, au besoin, jusqu'à cinq cent abréviations de communications au sol ou aériennes et identificateurs d'emplacement.
  • Se souvenir, pendant plusieurs heures, des détails d'une carte marine utilisée au cours d'une recherche.
  • Se souvenir des noms et de la voix des navigateurs qui utilisent fréquemment le service radiomaritime.
  • Se souvenir des numéros des bouées proches des hauts-fonds que les navires heurtent le plus fréquemment.

Recherche de renseignements

Répartiteurs
  • Contacter les clients pour obtenir les instructions dont les chauffeurs ont besoin. (1)
  • Utiliser, au besoin, une base de données informatisée pour lire les codes indiquant l'emplacement de plusieurs véhicules. (1)
  • Consulter les listes téléphoniques pour contacter les clients à la suite de requêtes ou de plaintes. (1)
  • Consulter des cartes pour aider les chauffeurs. (1)
Opérateurs radio
  • Trouver la réglementation et les renseignements concernant les différents types d'aéronefs dans des ouvrages de référence comme les règlements aériens du Canada et le manuel des opérations (MANOPS). (2)
  • Se renseigner auprès de collègues sur les radiofréquences correspondant à divers services aériens américains. (2)
  • Consulter des bases de données informatisées telles que le Système d'affichage météorologique (SAM). (2)
Technologie numérique
  • Taper, au besoin, des notes de service et des rapports. (2)
  • Pouvoir, au besoin, extraire de l'imagerie radar et satellite et imprimer des cartes. (2)
  • Pouvoir, au besoin, saisir l'information concernant la facturation. (2)
  • Consulter, au besoin, l'information environnementale sur Internet. (2)
  • Utiliser d'autres applications informatiques. Par exemple, les répartiteurs utilisent, au besoin, les logiciels de répartition de dépanneuses. Les opérateurs radio obtiennent sur leur écran radar l'information produite par ordinateur, au besoin. (2)
  • Pouvoir, au besoin, recueillir des données sur le transport et extraire des renseignements d'une base de données spécialisée en météorologie. (3)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les répartiteurs travaillent surtout de façon autonome et coordonnent leurs tâches avec les chauffeurs par l¿intermédiaire d¿appareils radios émetteurs-récepteurs. Bien que les clients et les chauffeurs se présentent parfois au bureau de répartition, le répartiteur est souvent seul. Les répartiteurs peuvent travailler en collaboration avec un partenaire ou un aide afin de coordonner les ramassages et les livraisons, ou encore au sein d¿une équipe composée d¿autres répartiteurs.

Les opérateurs radio travaillent généralement de façon autonome et coordonnent leurs tâches avec d¿autres opérateurs radio durant les périodes de pointe. Ils peuvent parfois travailler avec un partenaire pour effectuer des activités urgentes. Par exemple, un opérateur radio pourrait dactylographier les procédures sur le téléscripteur alors qu¿un autre prélève le segment de données pour trouver les renseignements nécessaires à propos d¿un vol en particulier. Les opérateurs radio travaillent parfois seuls, surtout durant les quarts de nuit. Ils font partie d¿une équipe qui comprend d¿autres opérateurs, des superviseurs et du personnel de soutien.

Formation continue

Les répartiteurs et opérateurs radio suivent une formation continue. Ils prennent des cours concernant l'utilisation des nouveaux systèmes informatiques mis en place sur leur lieu de travail. Les opérateurs radio suivent un cours de huit mois de Transports Canada en vue de l'obtention d'un certificat d'opérateur radio et prennent parfois des cours de recyclage dans les domaines de la météorologie, de l'interprétation de cartes et de graphiques, des modifications météorologiques et des communications. Ils prennent également une série de cours sur la sécurité et le secourisme comme ceux de l'Ambulance Saint-Jean et des services d'incendie.

Date de modification :