Compétences Surveillant/surveillante de chantier - exploitation de mines et de carrières près de Edmonton (AB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de surveillant/surveillante de chantier - exploitation de mines et de carrières au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Surveillants/surveillantes de l'exploitation des mines et des carrières (CNP 8221).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Établir les horaires de travail
  • Voir à la sécurité des opérations
  • Rédiger et soumettre des rapports
  • Former ou assurer la formation
  • Superviser, coordonner et planifier (et possiblement passer en revue) les activités des travailleurs
  • Demander ou commander du matériel, de l'équipement et des fournitures
  • Résoudre les problèmes reliés au travail et recommander des mesures afin d'améliorer la productivité
  • Recommander des mesures concernant l'embauche et les promotions des employés

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des notes et les entrées du registre. Lire, par exemple, les notes à propos de l'entretien et des réparations écrites par les opérateurs sur les listes de vérification de l'équipement. Lire les entrées du registre des surveillants du quart précédent pour se renseigner sur les changements aux plans de travail, les pannes d'équipement et les inquiétudes concernant la sécurité. (2)
  • Lire les courriels de surveillants, de collègues et d'entrepreneurs. Lire, par exemple, les courriels de surveillants au sujet des objectifs de production et des changements apportés aux politiques et aux procédures. Lire les courriels de collègues pour connaître les détails de l'horaire de dynamitage et les plans des nouvelles zones de forage et des routes de transport. Lire également les courriels des ressources humaines pour en apprendre davantage sur des sujets comme l'absence de membres du personnel pour cause d'invalidité de longue durée. (2)
  • Lire les comptes rendus descriptifs des travailleurs figurant dans les formulaires de rapport d'incidents et dans les résumés d'incidents en rapport avec la santé ou la sécurité. Lire, par exemple, les descriptions des accidents et des incidents évités de justesse données par les opérateurs, leur analyse des actions et des circonstances qui ont provoqué ces événements et leurs propositions de mesures possibles pour empêcher de nouveaux accidents ou incidents évités de justesse. Lire, s'il y a lieu, les résumés quotidiens d'incidents en rapport avec la santé ou la sécurité survenus au sein de l'organisation. (2)
  • Revoir et réviser les procédures normalisées de travail. Lire, par exemple, des descriptions détaillées de tâches comme les inspections extérieures des camions-remorques, précisant les exigences en matière de sécurité, les étapes, les problèmes éventuels et les vérifications recommandées. Lire les procédures détaillées décrivant les exigences en matière de sécurité et les étapes nécessaires à l'utilisation d'équipement et à l'exécution de tâches telles que décharger des stériles sur la berme et reculer en position de chargement de la pelle. (3)
  • Lire des articles de revues spécialisées. Lire, par exemple, des articles de revues à propos du forage en longs trous, de la surveillance des parois élevées de mines à ciel ouvert, et de l'atténuation des répercussions environnementales du dynamitage à proximité d'une voie de migration. (3)
  • Lire toute une gamme de manuels. Parcourir, par exemple, les manuels d'utilisation de l'équipement pendant le dépannage d'une pièce d'équipement. Lire les manuels de politiques et de procédures de leur organisation pour demeurer au fait des exigences en matière de santé et de sécurité, des procédures d'enquête et de documentation, des politiques environnementales et des besoins en formation. (3)
  • Lire et interpréter la législation et les conventions collectives. Lire, par exemple, diverses lois sur les mines pour se tenir au courant des exigences de conformité et des règlements provinciaux et territoriaux. Lire également, au besoin, les conventions collectives pour s'assurer de respecter les dispositions du contrat. (4)
  • Lire, s'il y a lieu, les rapports d'exploitation et d'enquête. Lire, par exemple, des rapports sur les pratiques de sécurité de la mine et sur la conformité aux exigences environnementales afin de déterminer quels secteurs ont besoin d'être améliorés. Lire des rapports d'ingénierie sur des sujets comme la stabilité des pentes afin de comprendre les implications relatives à l'exploitation minière d'un emplacement en particulier. (4)
Utilisation de documents
  • Trouver des pièces et la séquence des tâches dans des diagrammes d'assemblage. Identifier, par exemple, des séquences de montage et de démontage de concasseurs et d'autres pièces d'équipement. (2)
  • Trouver des données dans des graphiques. Examiner, par exemple, des diagrammes en bâtons illustrant le niveau de vibration du sol à la suite d'une détonation. Examiner, s'il y a lieu, les diagrammes à barres illustrant le total de la production quotidienne de chaque pièce d'équipement et le total des quarts de jour et de nuit. (2)
  • Trouver les détails de la mine sur des cartes. Identifier, par exemple, les zones de dynamitage actuelles et prévues, les numéros de laboratoires, les changements aux routes en rampe, les zones de chargement actuelles et les zones de développement prévues lors de l'élaboration de plans de travail pour leur quart. (2)
  • Trouver des données dans divers formulaires. Identifier, par exemple, sur les feuilles de présence la disponibilité des opérateurs et l'équipement affecté. Repérer le total de la production sur les rapports quotidiens des opérateurs. Confirmer le matériel et les quantités sur les factures, les bons de travail et les lettres de transport. Identifier des emplacements de travail à venir et les zones de dynamitage dans les horaires mensuels d'exploitation de la mine. (2)
  • Trouver des données dans des listes et des tableaux. Les surveillants de carrières de granite examinent, par exemple, diverses listes pour trouver les numéros d'identification du granite à expédier, vérifier la disponibilité de l'équipement et s'assurer que les opérateurs ont effectué leur vérification quotidienne du véhicule, leur vérification initiale du matériel de forage, leur inspection et leur revue des opérations de dynamitage. Ils revoient, au besoin, les tableaux d'analyse indiquant la composition chimique et les types de roches extraites. (2)
  • Remplir des formulaires. Consigner, par exemple, les quantités et les coûts dans des formulaires d'achat et de commande en commandant de l'équipement neuf de protection individuelle et des pièces de rechange pour l'équipement. Remplir des formulaires de vérification des lieux de travail lors d'inspections de sécurité. Consigner dans les rapports quotidiens de production les types, l'emplacement et les quantités de matériaux déplacés par l'équipement. Faire un bilan des heures travaillées et inscrire les taux de rémunération dans les formulaires de paie. Inscrire la date, l'heure et le nom des personnes concernées dans les formulaires de rapports d'incidents. Consigner, s'il y a lieu, les activités préliminaires et les patrons de forage prévus dans les rapports de dynamitage. (3)
Rédaction
  • Rédiger des aide-mémoire et des notes à l'intention des collègues. Rédiger, par exemple, des aide-mémoire au sujet des demandes des opérateurs, des inquiétudes concernant la sécurité et la production pour que ces renseignements puissent faire partie des rapports de fin de quart. Écrire, s'il y a lieu, des notes aux opérateurs pour leur rappeler les changements aux quarts de travail et aux cours de formation. (1)
  • Rédiger des courriels et des notes de service. Envoyer, par exemple, des courriels aux surveillants pour les prévenir du temps supplémentaire des employés, des changements aux arrêts d'entretien prévus et des modifications proposées aux procédures d'utilisation du nouvel équipement. Envoyer également des courriels aux fournisseurs et aux fabricants pour obtenir des précisions comme le facteur d'usure des pneus de niveleuse. Écrire des mémos aux collègues pour expliquer les mesures prises en réaction aux rapports de non-conformité, pour les tenir au courant de l'horaire des formations et pour documenter les discussions et les décisions des réunions. (2)
  • Rédiger, au besoin, des évaluations de rendement pour les travailleurs sous leur supervision. Effectuer, par exemple, des examens de formation et de rendement. Décrire les tâches accomplies, les formations suivies, les compétences démontrées et les défaillances observées. Consigner les mesures prises pour corriger les défaillances. (3)
  • Rédiger des rapports d'opération et d'enquête sur les accidents. Rédiger, par exemple, des rapports de fin de quart qui résument les activités et les réalisations, décrivent les tâches à accomplir et donnent les directives aux surveillants des quarts de travail suivants. Inclure des descriptions détaillées des pannes d'équipement et des retards causés, et décrire les mesures prises pour gérer et minimiser les effets négatifs sur la production. Préparer des rapports d'enquête sur les accidents et les incidents qui décrivent la séquence des événements, qui expliquent les mesures prises et résument les points de vue des personnes concernées. Détailler les actions des opérateurs, les conditions météorologiques et les autres facteurs ayant pu contribuer aux accidents et aux incidents. Exposer leurs recommandations de mesures correctives et préventives. Faire preuve de concision et de précision puisque ces rapports peuvent être utilisés lors d'enquêtes subséquentes par des organisations comme les commissions des accidents de travail. (3)
CalculCalendriers des budgets et des opérations comptables
  • Planifier l'affectation de l'équipement et des opérateurs pour répondre aux objectifs de production des quarts de travail. Modifier les horaires de travail, au besoin, en réaction aux pannes d'équipement, aux conditions météorologiques et à la disponibilité des opérateurs. (3)
Mesures et calculs
  • Prendre diverses mesures. Mesurer, par exemple, la hauteur des bermes avec des rubans à mesurer. Les surveillants de carrières de granite mesurent la longueur, la hauteur et la largeur de blocs de granite. Les surveillants de mines souterraines mesurent, au besoin, la concentration de gaz à l'aide de divers appareils de détection de gaz et de contrôle de la qualité de l'air. (1)
  • Calculer des résultats de production. Calculer, par exemple, le volume de roche, de gravier et de déblai extrait et déplacé. Calculer, s'il y a lieu, la quantité de fournitures et de combustibles transportée sur les routes de transport hivernales. Calculer, s'il y a lieu, la quantité d'explosifs à utiliser pour le dynamitage. (3)
Analyses des données numériques
  • Recueillir et surveiller les données sur la sécurité minière et sur les répercussions environnementales. Comparer, par exemple, aux valeurs acceptables les relevés de qualité de l'air et des niveaux de bruit des détonations et de vibrations du sol. Les surveillants de mines à ciel ouvert mesurent, s'il y a lieu, les dénivellations de bermes à intervalles réguliers pour s'assurer que les accumulations ne dépassent pas les spécifications. (2)
  • Recueillir et analyser les données de production. Suivre et surveiller, par exemple, la quantité et la destination des matières minières. Consigner et surveiller les retards et les heures de temps d'arrêt de l'équipement et des opérateurs. Utiliser ces données pour comparer la productivité de leurs quarts avec les objectifs de production quotidiens et hebdomadaires. Calculer la production moyenne par quart de travail et comparer la productivité de leurs employés d'un mois à l'autre. (3)
Calcul approximatif
  • Estimer le temps nécessaire à l'exécution des tâches lors de l'élaboration des horaires des opérateurs et de l'équipement. (2)
  • Estimer les hauteurs, les largeurs, les volumes et les superficies. Estimer, par exemple, la hauteur des bermes, la largeur des routes, le volume de matière déplacée en tonnes et la superficie nécessaire à l'entreposage de produits. (2)
Communication verbale
  • Discuter des travaux en cours avec les entrepreneurs et les fournisseurs. Informer, par exemple, les entrepreneurs en mécanique des livraisons de pièces et coordonner les arrêts d'utilisation d'équipement et les fermetures nécessaires aux réparations. Décrire les morts-terrains et discuter des plans de déblaiement avec les entrepreneurs de travaux d'excavation. Discuter de la durabilité et de l'usure des pneus avec les fournisseurs d'équipement et de pièces. (2)
  • Tenir des réunions avec les membres du personnel. Rencontrer, par exemple, des membres du personnel pour leur affecter des tâches et de l'équipement et pour leur exposer la séquence des tâches et leurs échéances. Expliquer les nouvelles tâches et les procédures d'utilisation du nouvel équipement. Examiner les objectifs quotidiens de production, les inquiétudes relatives à l'entretien de l'équipement, les règlements de sécurité et les inquiétudes concernant la sécurité comme les causes d'accidents et d'incidents. (2)
  • Discuter de l'exploitation de la mine avec les collègues et les directeurs. Partager, par exemple, les détails concernant la production comme les travaux accomplis et restants et les pannes d'équipement avec le personnel des prochains quarts de travail précédent. Discuter de l'horaire et des emplacements de dynamitage avec les contremaîtres au dynamitage et coordonner les réparations de l'équipement en panne avec les surveillants de l'entretien. Discuter des inquiétudes concernant la qualité, comme les résultats de contrôle de la qualité inférieurs aux normes, avec les inspecteurs et les techniciens au contrôle de la qualité. Discuter également des opérations minières, des objectifs de production, des stratégies d'entretien de l'équipement et des arrêts prévus avec les directeurs de mine. Examiner les incidents, les accidents et les actions prises pour assurer le respect de la conformité en matière de sécurité. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Ne pas être en mesure d'atteindre les objectifs de production en raison de pannes d'équipement et de la mauvaise qualité du matériel aux emplacements miniers actuels. Contacter les mécaniciens et les entrepreneurs d'entretien externes pour faire réparer l'équipement lorsque celui-ci tombe en panne. Inspecter les sites, examiner les plans d'ingénierie, analyser le rendement historique et discuter des constatations avec les directeurs de mine et les ingénieurs lorsque le rendement n'atteint pas les objectifs. Transférer, au besoin, des opérateurs et de l'équipement à un autre secteur de la mine. (2)
  • Ne pas être en mesure d'exécuter les plans de production en raison de conditions de travail dangereuses. Demander aux opérateurs d'accomplir des tâches comme défaire les amas de roches gelées, dégager les routes obstruées et creuser des tranchées de drainage plus profondes pour empêcher un débordement d'eau. Repositionner l'équipement et réaffecter les opérateurs en réaction aux inquiétudes en matière de sécurité environnementale, comme une forte concentration de méthane et un déversement de carburant. Limiter l'accès à ces secteurs jusqu'à ce que les relevés de qualité de l'air indiquent une valeur acceptable et que les déversements de carburant aient été nettoyés. (3)
Prise de décision
  • Choisir les affectations de l'équipement et des opérateurs. Assigner de l'équipement aux opérateurs en fonction de leurs compétences, de leur expérience et de leur disponibilité. Déterminer les tâches et l'emplacement de l'équipement selon les objectifs de production. (2)
Pensée critique
  • Évaluer la sécurité de l¿exploitation minière. Ils observent les membres de l¿équipe et l¿équipement en fonction. Ils confirment l¿utilisation d¿équipement de protection individuel et vérifient que les procédures d'exploitation normalisées sont suivies. Ils étudient l¿équipement et les registres d¿inspection ainsi que les rapports d¿incidents et d¿accidents. Ils parlent aux opérateurs afin de veiller à ce que ceux-ci soient vigilants et disposés à effectuer le travail. (3)
  • Évaluer l¿efficacité des procédés de production. Ils étudient les données de production pour chaque opérateur et pièce d¿équipement. Ils examinent les causes des temps d¿arrêt des opérateurs et de l¿équipement ainsi que les retards provoqués par les mauvaises conditions météorologiques et routières. Ils réalisent leur évaluation en fonction des objectifs de production quotidiens, hebdomadaires et mensuels de leurs mines. (3)
Planification et organisation du travail

Planification et organisation de leur travail

Les surveillants de l'exploitation des mines et des carrières planifient et organisent les tâches dans le cadre des exigences des plans de production des mines. Ils assistent aux réunions de changement de quart pour comprendre les réalisations des quarts précédents et connaître les perturbations susceptibles de modifier les plans du quart. Ils modifient, tout au long du quart de travail, les horaires selon les ralentissements, les pannes d'équipement et les changements de conditions météorologiques. (3)

Planification et organisation du travail des autres

Les surveillants de l'exploitation des mines et des carrières planifient, organisent et répartissent les opérateurs et l'équipement afin de respecter les objectifs quotidiens de production. Ils participent à la planification des opérations minières. (3)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler les compétences des opérateurs, leur ancienneté et leurs préférences en matière d'équipement.
  • Se rappeler les objectifs quotidiens de production et des renseignements concernant le travail donnés par le personnel des quarts de travail précédents et par les directeurs de mine.
Recherche de renseignements
  • Trouver de l'information sur les règlements en matière de sécurité dans les lois sur l'exploitation minière et dans les manuels de politiques et de procédures de l'organisation. (2)
  • Trouver de l'information sur les quarts précédents en parlant avec les contremaîtres du quart de travail précédent et en consultant les rapports d'incidents et le calendrier de production. (2)
  • Trouver de l'information à propos des niveaux de production en parlant avec les répartiteurs, en examinant les données dans des modules informatisés sur l'exploitation minière et en parlant avec des opérateurs. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser un logiciel de traitement de texte. Rédiger, par exemple, des notes de service à l'intention des directeurs pour les informer des pannes et leur fournir les données de production. Rédiger, au besoin, des rapports de production et d'enquête sur les accidents à l'intention des directeurs. (2)
  • Utiliser, au besoin, un logiciel de base de données. Inscrire et retrouver des données dans des bases de données de contrôle des stocks. Entrer, s'il y a lieu, des données de production dans les bases de données de gestion des mines de l'organisation. (2)
  • Utiliser un tableur. Configurer, par exemple, des tableurs pour organiser les données de production, les horaires et les données d'entretien de l'équipement. (2)
  • Utiliser des logiciels de communication. Échanger, par exemple, des courriels et des pièces jointes avec des collègues, des entrepreneurs et des fournisseurs. Utiliser, s'il y a lieu, la fonction de calendrier pour gérer les rendez-vous. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet. Chercher, par exemple, dans des sites Web des pièces d'équipement et des fournisseurs. Vérifier, s'il y a lieu, les bulletins météorologiques et les lois sur l'exploitation minière dans les sites Web avec signet. (2)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les surveillants de l'exploitation des mines et des carrières coordonnent et intègrent leurs tâches avec les ouvriers qu¿ils supervisent, leurs directeurs de mines et d¿autres surveillants afin de veiller à ce que les opérateurs et l¿équipement soient disponibles dans le but d¿atteindre les objectifs de production de leurs mines. (3)

Formation continue

Les surveillants d'exploitation des mines et des carrières doivent continuellement apprendre pour conserver leur expertise malgré les méthodes et les technologies d'exploitation minières en évolution rapide, pour conserver les accréditations de compétences nécessaires, comme les premiers soins et la réanimation cardio-pulmonaire, et pour améliorer leurs techniques d'encadrement. Ils assistent à des cours offerts par leur organisation sur des sujets comme le leadership, les techniques d'encadrement et les compétences informatiques. Ils apprennent également au cours de leur interaction quotidienne avec leurs collègues et les membres de l'équipe de direction. (2)

Date de modification :