Compétences Technicien/technicienne en entretien et en réparation d'appareils industriels près de Chibougamau (QC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de technicien/technicienne en entretien et en réparation d'appareils industriels au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d'instruments industriels (CNP 2243).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Vérifier le fonctionnement des instruments et des systèmes
  • Réparer et régler les composants du système
  • Enlever et remplacer les pièces défectueuses
  • Étalonner les composants et les systèmes
  • Établir des méthodes de rectification et d'entretien
  • Installer de nouveaux instruments de mesure

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des aide-mémoire et de courtes notes de collègues, p. ex., lire des notes sur les défauts d'équipement. (1)
  • Lire de brèves instructions figurant sur des affiches, des étiquettes et des emballages, p. ex., lire des instructions sur des affiches et des étiquettes de panneaux électriques pour savoir comment éviter les risques de décharge électrique. (1)
  • Lire de courts textes dans différents formulaires, p. ex., lire des commentaires dans des bons de travail et des formulaires d'évaluation des risques professionnels. (1)
  • Lire des notes de service, p. ex., des notes de service produites par les superviseurs pour prendre connaissance des modifications apportées aux procédures opérationnelles et de l'état d'avancement des projets. (2)
  • Lire des consignes séquentielles, p. ex., lire des consignes séquentielles pour mettre hors tension les entrées vers le contrôle programmable à des relais internes spécifiques.
  • Lire les avis et les bulletins de service des fabricants, p. ex., lire des avis de fabricants pour s'informer en cas de défauts de matériel. (2)
  • Lire des rapports, p. ex., lire des rapports sur la qualité et des comptes rendus d'incidents pour connaître les défauts de matériel et les réparations requises. (3)
  • Lire des articles de sites Internet et de revues spécialisées afin de découvrir de nouveaux produits et, ainsi, de rester au courant des pratiques de l'industrie. (3)
  • Lire des renseignements portant sur la sécurité, p. ex., des consignes de sécurité en milieu de travail pour connaître les risques présentés par des produits comme l'hydrogène sulfuré et la soude caustique. (3)
  • Lire une variété de manuels et de guides, p. ex., lire des manuels et des guides de procédures pour savoir comment installer des logiciels, configurer des machines et diagnostiquer les défauts de matériel. (3)
  • Lire et interpréter les codes de l'électricité, les normes et les règlements, p. ex., lire les codes sur la protection contre les dangers de l'électricité pour apprendre à effectuer des installations électriques et des réparations. (4)
Utilisation de documents
  • Repérer des symboles sur des étiquettes, l'emballage du matériel, des dessins techniques et des écrans du matériel, p. ex., observer les symboles du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) sur l'emballage des produits pour s'informer sur les propriétés dangereuses de produits chimiques. (1)
  • Repérer des données comme des relevés d'énergie, des vitesses, des pressions, des réglages et des codes d'erreur sur des jauges et des appareils à affichage numérique. (1)
  • Repérer des données sur des étiquettes, p. ex., repérer des renseignements tels que les dates et les numéros d'identification sur les étiquettes de verrouillage. (1)
  • Repérer des données comme des numéros de pièces et des listes et tableaux simples. (1)
  • Remplir divers formulaires, p. ex., préparer des bons de travail, des formulaires d'inspection de matériel et des formulaires d'évaluation de dangers sur le chantier en cochant des cases et en entrant des données comme des dates, l'heure, des numéros de pièces, des codes et des quantités. (2)
  • Étudier des graphiques et des diagrammes produits à l'aide de matériel informatisé, p. ex., étudier des graphiques circulaires pour déterminer la vitesse de turbines, les températures d'entrée de turbines, les températures de noyaux et les températures de sortie sur des périodes préétablies. (3)
  • Repérer des données dans des tableaux, p.ex., repérer des données comme des spécifications, des classifications, des coefficients de matériaux, des quantités, des numéros d'identification et des coûts dans des tableaux complexes. (3)
  • Utiliser divers dessins d'assemblage, p. ex., utiliser des dessins à l'échelle et des dessins d'assemblage pour planifier une installation ou diagnostiquer les défaillances. (3)
  • Utiliser une variété de schémas de câblage, hydrauliques, d'émissions et de système de vide, p. ex. utiliser des diagrammes de boucle de commande pour localiser le système de flux, les processus, les contrôleurs et les capteurs de rétroaction. (4)
Rédaction
  • Rédiger des aide-mémoire et de brèves notes à l'intention de collègues, p. ex., rédiger de brèves notes pour informer leurs superviseurs de l'état d'avancement de projets de réparation. (1)
  • Rédiger des textes dans des formulaires et des registres, p. ex., rédiger de brefs commentaires dans des bons de travail pour décrire les travaux exécutés et les résultats d'inspections. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courts messages électroniques, p. ex., rédiger des courriels pour demander de l'information à des fournisseurs. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courts rapports, p. ex., rédiger de courts rapports pour décrire les résultats de réunions du personnel (sur la sécurité liée à l'emploi) et les événements qui ont mené à un accident en milieu de travail. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des procédures, p. ex., rédiger des procédures de démarrage et d'arrêt pour informer les opérateurs de machines de la façon de contrôler et d'utiliser le matériel et de diagnostiquer les défaillances. (3)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports longs, p. ex., rédiger des rapports pour expliquer les résultats d'enquêtes et déterminer les causes de défectuosités des gros équipements. (3)
CalculCalculs monétaires
  • Non exigé pour cette profession.
Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Planifier, s'il y a lieu, les tâches de réparation et d'entretien pour utiliser efficacement le temps et respecter les échéances, p. ex., inscrire les tâches d'entretien et de mise à jour des systèmes au calendrier pour qu'elles coïncident avec les fermetures annuelles des usines. (2)
Mesures et calculs
  • Prendre des mesures et des lectures en utilisant des outils de mesure de base, p. ex., mesurer la longueur de tubes à l'aide de ruban à mesurer. (1)
  • Calculer les besoins de matériaux, p. ex., calculer la quantité de matériaux nécessaires, comme des câbles, pour inspecter de nouveaux composants d'équipement. (2)
  • Calculer des mesures sommaires, p. ex., le délai moyen requis pour traiter des matières brutes. (2)
  • Prendre diverses mesures précises en utilisant des appareils de mesure spécialisés, p. ex., utiliser desmicromètres pour mesurer des diamètres intérieurs de cylindres. (3)
  • Calculer les valeurs et les spécifications relatives aux composantes, p. ex., utiliser des formules pour calculer la résistance électrique, le flot d'air et l'excentricité. (3)
Analyses de données numériques
  • Comparer des données comme des fréquences, des vitesses de rembobinage, des énergies électriques, des températures et des taux de transfert par rapport aux gammes de valeurs et aux spécifications normales. (1)
  • Évaluer des ensembles de données recueillies durant des tests et des simulations pour diagnostiquer les défaillances, et évaluer le rendement du matériel et la progression de l'usure. (3)
  • Évaluer les données comparatives, p. ex., évaluer les différences dans les spécifications de l'équipement pour déterminer la marque de matériel la mieux adaptée à une application particulière. (3)
Calculs approximatifs
  • Estimer le temps nécessaire pour effectuer des tâches de réparation et d'entretien du matériel. Prendre en considération les exigences des tâches, la disponibilité des pièces et le temps requis précédemment pour effectuer des tâches similaires. (2)
  • Estimer des pourcentages d'usure et de vie utile restante pour des pièces telles que des pompes pneumatiques. Tenir compte du degré d'usure et la durée de vie utile des pièces. (2)
Communication verbale
  • Écouter les alarmes et les avertisseurs-vibreurs générés par l'équipement de surveillance, p. ex., en apprendre davantage sur les défauts du système d'alarmes activées par des capteurs de surveillance. (1)
  • Écouter les annonces diffusées via les systèmes de sonorisation. (1)
  • S'adresser à des fournisseurs pour se renseigner sur les produits, les prix et les calendriers de livraison. (1)
  • Échanger des renseignements avec des collègues, p. ex., s'adresser à des soudeurs, à des machinistes, à des électriciens, à des mécaniciens et à des fournisseurs pour discuter de problèmes et évaluer des solutions. (2)
  • Parler à des opérateurs au sujet de défauts d'équipement et de machinerie, p. ex., parler à des opérateurs pour déterminer les causes probables de défauts d'équipement. (2)
  • Participer à des discussions de groupe, p. ex., participer à des réunions du personnel pour discuter de pratiques de travail sécuritaires et des résultats d'évaluations des risques professionnels. (2)
  • Échanger des renseignements sur des réparations techniques et des diagnostics de défaillance, p. ex., discuter des défaillances inhabituelles du module de contrôle électronique avec des collègues et des techniciens de centres d'assistance. (3)
  • Discuter, s'il y a lieu, des concepts de systèmes avec des superviseurs et des ingénieurs, p. ex., discuter avec des ingénieurs de l'emplacement optimal des composantes des systèmes, comme des transmetteurs. (3)
  • Faire des présentations officielles pour expliquer les principes de surveillance de la qualité et les fonctions du nouveau matériel à des collègues. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Faire face à des défauts de fonctionnement de l'équipement, par exemple, informer les collègues du défaut de fonctionnement et utiliser des séquences de dépannage établies pour isoler le défaut. Ils réparent la défaillance eux-mêmes ou enrôlent l'aide d'autres gens de métier comme les électriciens industriels ou les techniciens du fabricant.(2)
  • Faire face à des retards causés par une pénurie de pièces et de fournitures. Informer leurs collègues des retards, commander les fournitures et effectuer d'autres travaux jusqu'à l'arrivée des pièces, du matériel et des fournitures nécessaires. (2)
  • Faire face à l'incapacité de réparer le matériel étant donné l'absence de spécifications et d'instructions, p. ex., consulter les fabricants, les collègues et les fournisseurs afin d'obtenir leurs avis, et consulter des sites Internet pour y trouver des renseignements utiles. (3)
Prise de décisions
  • Décider des séquences de tâches et de leur priorité, p. ex., décider de l'ordre dans lequel effectuer des inspections du matériel. (1)
  • Décider que les pièces d'équipement doivent être réparées plutôt que remplacées, p. ex., tenir compte des coûts d'immobilisation, des matériaux et de la main-d'oeuvre. (2)
  • Décider d'éteindre des machines en raison de défectuosités imminentes, p. ex., tenir compte des coûts associés aux pannes prévues et des risques si le matériel n'est pas réparé. (3)
  • Décider de la façon de traiter les urgences, p. ex., que faire en cas de panne matérielle qui pourraient engendrer des blessures chez les travailleurs et créer un volume considérable de dommages à la propriété et à l'environnement. (3)
Pensée critique
  • Juger de l'exactitude des lectures faites au moyen d'appareils comme des multimètres, des sondes et des jauges, p. ex., comparer les lectures avec d'autres indicateurs de rendement du matériel, comme les vibrations et les bruits. (1)
  • Juger de la condition du matériel en observant les lectures et les résultats d'inspections physiques. (2)
  • Évaluer la gravité des défectuosités du matériel, p. ex., tenir compte de critères comme les lectures, les spécifications et les risques pour la sécurité, la propriété et l'environnement. (3)
  • Évaluer la qualité et la précision des installations, p. ex., analyser les résultats des tests, vérifier l'équipement pour voir s'il est bien étiqueté et confirmer que les câbles sont bien attachés et que les connexions sont solides. Comparer les installations terminées avec les dessins et d'autres documents de projet pour veiller à ce que le matériel ait été installé comme prévu. (3)
Planification et organisation de son propre travail

Les techniciens d'automatisation et de contrôle organisent leur temps efficacement en respectant le cadre des tâches assignées. Les tâches routinières sont généralement assignées par les superviseurs ou imposées par une procédure établie par l'employeur. L'essentiel du travail restant consiste à réagir à des bris ou à des pannes d'installations et ne peut être prévu à l'horaire. Ils doivent, plusieurs fois par jour, réorganiser leurs tâches en fonction des priorités. (2)

Organiser, s'il y a lieu, les tâches des apprentis et des assistants pour s'assurer que les outils et l'équipement sont utilisés adéquatement et que les règlements établis par l'employeur, les fabricants et les organismes de certification sont respectés. (2)

Utilisation particulière de la mémoire
  • Se souvenir des paramètres de base et de certains seuils de tolérance précis.
  • Se souvenir des défaillances liées aux erreurs et des codes de défaillance pour divers types d'équipement.
  • Se souvenir des réparations précédentes qui donnent une idée des travaux courants de même nature.
Recherche de renseignements
  • S'informer sur les dangers au travail en inspectant les sites, en lisant les évaluations des risques, en participant à des réunions d'information sur la sécurité et en parlant à des collègues. (2)
  • S'informer sur les progrès réalisés en matière de réparations en lisant des courriels, des registres et des formulaires de verrouillage de matériel et en s'adressant à des collègues et à des réparateurs d'équipement. (2)
  • Trouver les spécifications d'un projet en consultant des dessins, des bons de travail et des fiches de spécifications et en s'adressant à des ingénieurs et à des superviseurs. (2)
  • Trouver de l'information sur les défauts d'équipement inhabituels, p. ex., s'adresser à des collègues comme des opérateurs de machinerie et effectuer des tests de diagnostic pour rassembler des données. Recueillir des données supplémentaires en prenant des mesures, en effectuant des tests et des essais et en examinant l'information produite par le matériel de diagnostic. (3)
Technologie numériqueUtiliser des logiciels de traitement de texte
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de traitement de texte pour préparer des rapports. (2)
Utiliser des tableurs
  • Utiliser, au besoin, un logiciel de tableur, p. ex., utiliser des feuilles de calcul pour comptabiliser les coûts d'un projet. (2)
Utiliser des logiciels d'établissement de calendriers, de budgets et d'opérations comptables
  • Non exigé pour cette profession.
Utiliser des logiciels de communication
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de communication pour échanger des courriels avec des clients, des fournisseurs et des techniciens du centre d'assistance. (2)
Utiliser des aides visuelles aux présentations
  • Non exigé pour cette profession.
Utiliser une base de données
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour entrer les détails de réparations et retrouver des historiques d'entretien des équipements. (2)
  • Utiliser des bases de données pour optimiser le déroulement du travail, p. ex., utiliser les bases de données pour accéder aux programmes d'entretien requis par les fabricants. (3)
  • Utiliser des bases de données pour retrouver et imprimer des dessins à l'échelle et des schémas de montage. (2)
  • Utiliser des bases de données pour acquérir de l'information sur les entrées des systèmes de commande répartis (SCR) et des contrôleurs logiques programmables (CLP), comme des gammes de valeurs, des emplacements et des conditions d'alarme. (2)
Utiliser un logiciel de graphisme
  • Utiliser un logiciel graphique, p. ex., utiliser des logiciels graphiques incorporés dans des outils d'analyse pour accéder à l'affichage des données telles que les valeurs du signal et les modèles de portée d'allumage.
Utiliser Internet
  • Utiliser Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par des établissements de formation, des syndicats, des fournisseurs et des employeurs. (2)
  • Utiliser des navigateurs Internet et des moteurs de recherche pour accéder à des bulletins de service technique, aux codes de l'électricité, aux spécifications et aux guides de diagnostic. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux blogues et aux forums ayant pour objet la recherche et l'offre de conseils sur la réparation de matériel électronique. (2)
  • Chercher sur les sites Internet et naviguer dans plusieurs menus pour repérer des données techniques comme l'affectation des fiches sur des puces de circuits intégrés. (3)
Utilisation de programmation et de logiciels de conception des systèmes
  • Utiliser des systèmes portatifs de configuration pour faciliter la configuration des composantes des systèmes. (2)
  • Installer et entretenir, s'il y a lieu, des interfaces robotisées pour permettre l'interaction entre l'être humain et les systèmes informatisés. (3)
  • Installer et entretenir, s'il y a lieu, des systèmes d'acquisition et de contrôle des données (SCADA) pour surveiller et contrôler les processus industriels, d'infrastructure et d'installations. (3)
  • Installer et entretenir, s'il y a lieu, des logiciels de système de commande réparti (SCR) pour contrôler des paramètres de systèmes comme la vitesse, la production, la pression et la température. (3)
  • Installer et entretenir, s'il y a lieu, des contrôleurs logiques programmables (PLC) pour contrôler la vitesse et la production des machines. (3)
Utiliser d'autres technologies numériques
  • Utiliser, s'il y a lieu, des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser des dispositifs électroniques portatifs comme des oscilloscopes pour accéder à des données opérationnelles comme des mesures électriques. (1)
  • Utiliser des dispositifs de communication portatifs pour lire les niveaux de pression, les flots et les configurations d'instruments, et pour calibrer les transmetteurs et les instruments de positionnement des soupapes. (1)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les techniciens d'automatisation et de contrôle travaillent souvent de façon autonome. Ils peuvent passer 50 % de leur temps dans des salles de contrôle et de relais à assurer la liaison avec les opérateurs au besoin pour veiller à ce que les instruments soient bien entretenus et à ce que les urgences soient traitées. Ils peuvent avoir besoin de partenaires pour accomplir certaines fonctions, comme des tests sur des transmetteurs ou des chaudières ou l'installation de soupapes de contrôle. Ils travaillent parfois en équipe, p. ex., en équipe de trois ou quatre pour faire passer de nouveaux câbles dans des usines.

Formation continue

Les techniciens d'automatisation et de contrôle apprennent en suivant des cours comme le cours sur la sécurité industrielle, qui traite de sujets tels que l'utilisation du respirateur Air-Pak et d'autres types de respirateurs. Ils suivent des cours sur l'entrée dans les techniques de mesure nucléaires, radar, sans fil et ultrasoniques, l'entrée dans des espaces restreints et sur les applications informatiques relatives au contrôle de procédés. Ils suivent une formation sur le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). Ils suivent également des cours techniques donnés par des représentants de fournisseurs. Ces cours traitent de l'utilisation de nouveaux équipements comme des commandes de transmetteurs, de l'équipement de contrôle de procédés et des analyseurs. Ils peuvent participer à des séminaires sur le leadership et les communications en équipe offerts aux travailleurs des services d'exploitation, d'entretien et de gestion. De plus, ils apprennent en lisant des revues techniques.

Date de modification :