Compétences Opérateur/opératrice de soudeuse par faisceau laser près de Toronto (ON)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’opérateur/opératrice de soudeuse par faisceau laser au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Soudeurs/soudeuses et opérateurs/opératrices de machines à souder et à braser (CNP 7237).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Interpréter les instructions de soudage
  • Utiliser des appareils de soudage manuels ou semi-automatiques entièrement automatisés
  • Utiliser des appareils coupe-flamme manuels ou semi-automatiques
  • Utiliser des presseuses, des cisailles et d'autres machines à former les métaux et des machines à redresser et à cintrer les métaux
  • Ajuster des pièces de métal, les redresser au chalumeau et les braser
  • Utiliser des appareils de coupage oxyarc, procédé AOC
  • Déterminer l'habilité de soudure des matériaux
  • Utiliser des dispositifs de levage
  • Utiliser des machines à souder à commandes réglables, afin de fabriquer ou réparer des éléments de métal
  • Utiliser des machines à braser à commandes réglables pour lier avec de la soudure, ou pour remplir les trous
  • Mettre en marche, éteindre, régler et contrôler le matériel robotique de chaîne de production
  • Participer à l'entretien et à la réparation des machines à souder et à braser

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire de courts textes dans des formulaires comme des registres et des bons de commande. (1)
  • Lire de courtes instructions et des mises en garde écrites sur des panneaux, des étiquettes et des emballages. (1)
  • Lire des documents sur la sécurité au travail, p. ex., des Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) et des formulaires d'évaluation des dangers pour s'informer des instructions de manipulation sécuritaire et des dangers éventuels. (2)
  • Lire diverses notes de service pour connaître les changements relatifs aux politiques et aux craintes concernant la sécurité et les réunions à venir. (2)
  • Lire les permis de sécurité au travail et les procédures de verrouillage du matériel pour savoir comment effectuer des réparations et bloquer ou débloquer l'alimentation d'un appareil. (2)
  • Lire des normes de santé et de sécurité au travail, p. ex., lire les règles à respecter pour savoir s'adapter au travail dans des espaces fermés. (3)
  • Lire des instructions écrites concernant l'installation, le fonctionnement et l'entretien de matériel comme une soudeuse, une presse et une coupeuse. (3)
  • Lire des brochures et des magazines, et des articles de sites Internet afin de s'informer sur les nouveaux produits et, ainsi, de rester au courant des pratiques de l'industrie. (3)
  • Lire des règlements, des codes et des procédures de soudure détaillées, p. ex., lire les procédures élaborées par les organes de réglementation, comme le Bureau canadien de soudage, pour connaître les pratiques acceptables en soudure. (4)
Utilisation de documents
  • Utiliser des légendes, des symboles et des abréviations dans des dessins techniques pour déterminer les exigences d'une tâche. (1)
  • Observer des signes pour savoir s'il y a des craintes vis-à-vis de la sécurité, comme des bruits et des dangers électriques, p. ex., lire des panneaux pour savoir où se trouve le matériel bruyant. (1)
  • Déterminer la capacité du matériel de montage en se référant aux marques, comme les étampes et les étiquettes sur le matériel. (1)
  • Repérer la catégorie des métaux et de leurs alliages à l'aide de diagrammes de codes de couleur. (2)
  • Repérer des appareils comme des interrupteurs et des relais dans un schéma. (2)
  • Remplir divers formulaires, p. ex., préparer des factures pour y noter les tâches exécutées, les matériaux utilisés et le nombre d'heures effectuées. (2)
  • Repérer de l'information, comme la position des pièces, à l'aide de dessins d'assemblage, p. ex., consulter des dessins pour déterminer l'emplacement et l'assemblage des composantes du projet. (3)
  • Repérer des données, comme des classifications, des heures, des températures, des métaux et des tolérances, dans des tableaux de spécifications complexes. (3)
  • Repérer des données, comme des dimensions et des types, des grosseurs, des emplacements et des positions de départ de soudures à l'aide de dessins à l'échelle complexes. (4)
Rédaction
  • Rédiger des aide-mémoire et de courtes notes à l'intention de clients et de collègues, p. ex., rédiger de brèves notes destinées à informer les superviseurs des tâches à exécuter. (1)
  • Rédiger de brefs commentaires dans des formulaires et des registres, p. ex., rédiger des commentaires dans des formulaires de commande pour demander des renseignements sur la livraison. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des descriptions, p. ex., fournir une description détaillée des conditions dangereuses dans des formulaires d'évaluation des dangers. (2)
  • Rédiger de courts textes dans des formulaires pour décrire les événements qui ont mené à un incident ou à un accident de travail, p. ex., faire état des blessures et des événements par écrit dans les formulaires des commissions des accidents du travail. (2)
Calcul
  • Mesurer des distances, des températures et des angles en utilisant des outils de mesure de base comme un ruban à mesurer, des thermomètres et des rapporteurs d'angles numériques. (1)
  • Comparer les mesures d'angles, de dimensions, de jeux et de températures avec les spécifications. (1)
  • Créer, s'il y a lieu, des calendriers de projets. Par exemple, les soudeurs peuvent créer un calendrier dans lequel ils indiquent des étapes importantes comme le début et la fin d'un projet volumineux. (2)
  • Convertir des mesures de pression, de distance et de température, p. ex., convertir des pieds en mètres et des livres par pouce carré en barres. (2)
  • Calculer le volume, le diamètre et la circonférence de réservoirs en fabriquant les pièces qui les composent. (2)
  • Estimer la quantité de produits périssables, comme des tiges ou du fil à souder, requis pour effectuer les tâches d'après le volume de soudure à réaliser. (2)
  • Évaluer le poids de charges à monter en tenant compte de leur taille et de leur densité. (2)
  • Calculer, s'il y a lieu, des montants pour produire des estimations et des factures. Multiplier les heures effectuées par le taux de main-d'¿uvre et ajouter le montant correspondant aux pièces, aux matériaux et aux fournitures. Calculer les taxes applicables et soustraire les acomptes. (3)
  • Calculer les besoins de matériel en tenant compte des pertes et des mesures initiales et excédentaires. (3)
  • Prendre des mesures à l'aide d'outils de mesure spécialisés, p. ex., prendre des mesures de dimensions et d'élévations à l'aide d'étriers et de niveaux. (3)
  • Estimer, s'il y a lieu, le coût d'une tâche en tenant compte du volume de matériaux et de main-d'¿uvre nécessaires et de leur prix unitaire. La complexité de l'estimation est déterminée selon des facteurs comme la facilité d'accès aux endroits pour souder, les types de matériaux et les procédés de soudure utilisés. (3)
  • Disposer le matériel pour couper, plier et souder, p. ex., utiliser des méthodes de construction géométrique pour tracer des lignes sur des pièces métalliques en vue de les couper et de les plier en structures en trois dimensions. (4)
Communication verbale
  • Communiquer avec le personnel de la salle des outils pour demander des outils, des fournitures et du matériel de protection individuelle. (1)
  • Discuter des spécifications, des échéanciers, des procédures, des attentes et d'autres questions de travail avec des collègues, p. ex., discuter avec les superviseurs pour connaître les détails techniques de projets de fabrication. (2)
  • Discuter avec d'autres ouvriers qualifiés, p. ex., des tuyauteurs et des mécaniciens en machinerie pour coordonner leurs tâches et leurs horaires. (2)
  • Échanger de l'information lors de réunions, p. ex., discuter de problèmes de sécurité et de procédures lors de réunions en compagnie de collègues. (2)
  • Expliquer, s'il y a lieu, l'utilisation de matériel, comme des perceuses à colonne, des planches de frein, des grues et des perforatrices aux nouveaux employés et aux apprentis. (3)
  • Expliquer, s'il y a lieu, les procédures de soudure aux clients et répondre à leurs questions, p. ex., parler de projets de soudure complexes et répondre aux plaintes relatives aux travaux en retard et au dépassement des coûts. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face à des dessins techniques remplis d'erreurs et de spécifications manquantes. Faire état des erreurs et des spécifications manquantes aux superviseurs et exécuter d'autres tâches jusqu'à ce qu'ils reçoivent l'information nécessaire et à ce que les erreurs soient corrigées. (1)
  • Faire face à des retards en raison de défectuosité des équipements ou de pénuries de matériaux. Informer les superviseurs des défauts d'équipement et des pénuries de matériaux. Effectuer d'autres travaux jusqu'à ce que les réparations soient terminées et les matériaux nécessaires arrivés. (1)
  • Décider de l'emplacement idéal pour installer le matériel de montage en préparant une charge à transporter. (1)
  • Faire face à des conditions de travail difficiles en raison de facteurs comme la météo. Modifier l'horaire de leurs activités ou créer des solutions en consultant les clients et les superviseurs. (2)
  • Décider, à la réception des tâches qui leur sont assignées, s'ils ont suffisamment d'information pour entreprendre les tâches immédiatement ou s'ils doivent d'abord recueillir de plus amples renseignements. (2)
  • Décider de l'utilisation la plus efficace des matériaux pendant la construction pour limiter les pertes au minimum. (2)
  • Évaluer la faisabilité des projets de soudure proposés. Tenir compte des spécifications des projets et de leur capacité d'exécuter le travail. (2)
  • Évaluer la sécurité des milieux de travail et des procédures de travail, p. ex., tenir compte des risques liés à l'action de soulever des structures de métaux lourds à l'aide de monte-charges. (2)
  • Évaluer, s'il y a lieu, le rendement des apprentis. Tenir compte de la capacité des apprentis à effectuer les tâches et à compléter les projets de soudure. (2)
  • Évaluer le rendement de l'équipement, p. ex., évaluer le rendement des soudeuses, des cisailles et des presses. (2)
  • Organiser leur travail et aménager leur espace de travail correctement. Ils doivent réunir les matériaux et l'équipement dont ils ont besoin et s'installer en suivant les étapes établies. Généralement, les soudeurs sont assignés à des tâches par leur superviseur, qui les informe de la priorité des tâches. Les superviseurs révisent souvent ces priorités. Par exemple, il arrive fréquemment que les soudeurs doivent abandonner un projet pour en entreprendre un autre. Bien qu'environ 80 % du travail des soudeurs se fasse de façon autonome, ils doivent coordonner leur travail avec d'autres personnes, comme des apprentis soudeurs, des tuyauteurs et d'autres ouvriers qualifiés. Dans une usine ou un atelier, les soudeurs doivent partager du matériel, comme des grues, des scies et des broyeurs, avec leurs collègues. Si un appareil n'est pas disponible lorsqu'ils en ont besoin, les soudeurs doivent effectuer d'autres tâches. (2)
  • Rechercher de l'information sur l'état des projets en passant en revue les travaux terminés, en lisant les registres et en s'adressant à leurs collègues. (2)
  • Repérer les spécifications d'un projet en consultant des codes, des bons de travail, des dessins techniques, et en s'adressant à des clients et à des superviseurs. (2)
  • Repérer de l'information sur les dangers du site de travail en lisant les formulaires d'évaluation des dangers et des fiches techniques de santé-sécurité (FTSS), en inspectant les sites de travail et en s'adressant aux agents responsables de la sécurité, à des collègues et à des superviseurs. (2)
  • Faire face à des changements d'horaires de travail, de calendriers et de budgets lorsque des concepts de projets sont incorrects et lorsque des spécifications sont modifiées une fois qu'un projet a été commencé. (3)
  • Choisir des méthodes et des matériaux pour les projets de soudure. Choisir les processus en milieu de travail qui répondent aux exigences de sécurité, de qualité et de production. Choisir les matériaux et les composantes qui répondent aux spécifications. (3)
  • Évaluer la qualité des projets de soudure complétés. Tenir compte de facteurs comme l'uniformité des soudures et la conformité des dimensions en fonction des spécifications du projet. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, des tableurs pour assurer le suivi des stocks. (1)
  • Entrer, s'il y a lieu, des données et utiliser des machines de découpe au plasma, des soudeuses orbitales et d'autre matériel commandé par ordinateur. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des calculatrices ou des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du coût ou de la quantité de matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, les fonctionnalités de base des logiciels de traitement de texte, comme Microsoft Word, pour préparer des propositions de prix, des bons de travail et des lettres commerciales. (2)
  • Entrer, s'il y a lieu, des données dans des tableurs pour compter les montants des factures et établir des estimations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) pour accéder à des dessins techniques, les modifier et les imprimer. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données spécialisées, p. ex., les soudeurs qui travaillent dans une grande entreprise peuvent utiliser la base de données de leur organisation pour entrer la durée, connaître l'inventaire et trouver les spécifications et les détails concernant les pièces utilisées lors de projets antérieurs. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par les établissements de formation, les syndicats, les fournisseurs et les employeurs. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des navigateurs Internet et des moteurs de recherche pour rechercher des renseignements comme des spécifications sur le matériel et les fournitures. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

La majorité des tâches des soudeurs s'effectuent de façon autonome, mais les soudeurs doivent travailler avec d'autres personnes, comme des tuyauteurs, d'autres soudeurs et des superviseurs pour planifier leur travail, confirmer des mesures et des calculs, aider leurs collègues à l'exécution de tâches et au partage de matériel. Les compagnons peuvent encadrer les apprentis et recevoir de l'aide de leur part. Ils peuvent aussi être jumelés à des travailleurs d'autres métiers, comme des tuyauteurs, pour coordonner leurs tâches dans des projets et ainsi faire en sorte que les étapes soient suivies dans l'ordre.

Formation continue

Les soudeurs sont tenus par divers codes, p. ex., Canadian Standards Association (CSA) et American Society of Mechanical Engineers (ASME), de se soumettre à des examens pratiques après une certaine période. Ils peuvent, s'il y a lieu, étudier et se pratiquer pour se préparer aux examens, et les employeurs leur allouent généralement du temps pour se préparer durant les heures de travail. Il est possible de se procurer divers programmes, livres et manuels de formation auprès d'instituts techniques et d'autorités comme le Bureau canadien de soudage. Les soudeurs peuvent aussi participer à des séances organisées par des fournisseurs sur les nouveaux produits, comme des meules, des tiges à souder et des gaz. Les employeurs donnent aussi une formation propre à leur entreprise, à leur type de travail et à leur emplacement. Par exemple, ils peuvent offrir une formation sur les politiques de l'entreprise, l'entrée dans des espaces fermés, la sécurité en hélicoptère et les gaz H2S. Puisqu'il y a souvent des innovations dans le domaine des produits périssables comme les gaz et les tiges, le matériel et les applications et processus de soudure, les soudeurs doivent mettre à jour leurs connaissances et leurs compétences en permanence. Certains soudeurs se soumettent à des programmes d'apprentissage dans leur temps libre, comme en faisant des recherches techniques sur Internet.

Date de modification :