Compétences Agent/agente d'analyse de la sécurité - service postal près de Calgary (AB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail d’agent/agente d'analyse de la sécurité - service postal au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Agents/agentes de sécurité et personnel assimilé des services de sécurité (CNP 6541).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Faire des rondes dans les secteurs dévolus
  • Ramasser et livrer l'argent et les objets de valeur
  • Prévenir et déceler le vol à l'étalage et le vol dans les établissements de vente au détail
  • Contrôler les passagers et les bagages
  • Manoeuvrer l'équipement se trouvant dans la salle de contrôle de sécurité
  • Enquêter sur les actes illégaux commis par les employés ou les clients des établissements et recommander des systèmes de sécurité
  • Effectuer des tests polygraphiques (tests d'intégrité)
  • Mener des enquêtes afin de trouver des personnes disparues
  • Vérifier les preuves d'âge des clients
  • Conduire et garder des camions blindés
  • Faire respecter les règlements pour maintenir l'ordre et résoudre les conflits et veiller aux activités de l'établissement

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des inscriptions dans les registres et de courtes notes, p. ex., des inscriptions au registre et de courtes notes de collègues pour connaître les événements qui ont eu lieu durant d'autres quarts de travail. (1)
  • Lire de courtes instructions dans des formulaires, p. ex., pour apprendre à remplir les formulaires de rapport d'incident. (1)
  • Lire de brefs rapports, p. ex., pour connaître les détails d'incidents de sécurité. (2)
  • Lire des feuillets d'information, p. ex., pour connaître les techniques de sécurité et de surveillance dans les passages souterrains et les tunnels. (2)
  • Lire des courriels et des notes de service, p. ex., des messages électroniques et des notes de service de superviseurs pour connaître les modifications apportées aux procédures opérationnelles et aux horaires. (2)
  • Lire des instructions et des procédures de pratiques exemplaires, p. ex., des procédures d'intervention d'urgence pour savoir comment réagir face à des situations d'urgences médicales, d'incendies, de déversements de matières dangereuses, d'alertes à la bombe, de prise d'otage, de tempêtes, de fuites de gaz et d'actes de terrorisme. (2)
  • Lire des alertes de sécurité et des bulletins, p. ex., des bulletins sur la sécurité détaillée publiés par les services de police pour connaître les menaces terroristes éventuelles et comment signaler des activités suspectes. (3)
  • Lire des guides d'utilisation de matériel et des manuels d'exploitation, p. ex., des manuels d'exploitation pour monter et utiliser le matériel de surveillance électronique. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des règlements, p. ex., des articles de la Loi sur les actes d'intrusion pour connaître quels lieux sont couverts par la loi. (4)
Utilisation de documents
  • Trouver des données dans des listes et des journaux de bord, p. ex., trouver le nom des visiteurs autorisés, les dates et les heures d'événements dans les comptes rendus quotidiens. (1)
  • Entrer des données dans les journaux de bord quotidiens, p. ex., noter des numéros d'identification du matériel, des heures, des lectures d'odomètre, des adresses et des lieux dans le journal de bord. (1)
  • Remplir divers types de formulaires, p. ex., entrer de l'information telle que des noms, des dates et des heures dans les formulaires de rapport d'incident. (2)
  • Interpréter, s'il y a lieu, des cartes et des plans d'étage, p. ex., lire des plans d'étage pour trouver des entrées, des sorties et des menaces à la sécurité. (2)
  • Étudier, s'il y a lieu, des images générées par les caméras de sécurité et les numériseurs, p. ex., étudier des images aux rayons X produits par des numériseurs pour trouver des objets interdits tels que des couteaux, des explosifs et des armes à feu. (2)
Rédaction
  • Rédiger, s'il y a lieu, des notes personnelles sur les tâches à accomplir. (1)
  • Rédiger de courtes notes à l'intention de collègues, p. ex., de courtes notes pour les informer des unités d'affichage vidéo défectueuses. (1)
  • Rédiger de brefs textes dans des journaux de bord, p. ex., décrire des incidents dignes de mention dans le journal à la fin du quart de travail. (2)
  • Entrer des commentaires dans différents formulaires, p. ex., rédiger des commentaires dans des formulaires d'incendie et de déclaration aux policiers. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports détaillés d'incident, p. ex., expliquer les détails d'incidents tels que des personnes en détresse, de la violence, des vols et des brèches de sécurité. (3)
Calcul
  • Payer, s'il y a lieu, la réception d'un colis contre remboursement (CR) et recevoir la monnaie. (1)
  • Consigner, s'il y a lieu, le total des coupures d'argent livrées aux banques et aux guichets automatiques par le camion blindé, en identifiant séparément les totaux en devises américaines ou en autres devises étrangères. (1)
  • Mesurer, s'il y a lieu, des distances sur les scènes d'accident et de crime. (1)
  • Estimer la taille et le poids de personnes. (1)
  • Calculer, s'il y a lieu, des statistiques sommaires, p. ex., le nombre de fausses alarmes reçues chaque mois. (2)
  • Évaluer l'ampleur des dommages sur les scènes d'accident et de crime. (2)
Communication verbale
  • Faire et écouter des annonces sur des radios avec émetteur-récepteur. (1)
  • Discuter avec les fournisseurs et le personnel de livraison, p. ex., discuter avec le personnel de livraison pour déterminer le contenu des colis. (1)
  • Discuter avec le public quand il s'agit de donner accès à un immeuble ou à une surface. (1)
  • Discuter avec les collègues afin d'échanger des renseignements, p. ex., discuter avec des collègues pour coordonner des activités et connaître les incidents qui ont eu lieu. (2)
  • Discuter de la sécurité d'un immeuble avec des clients et des propriétaires d'immeuble, p. ex., discuter de préoccupations relatives à la sécurité et des caractéristiques et des limites du système de surveillance électronique avec les propriétaires d'immeuble. (2)
  • Fournir des descriptions détaillées d'événements et de personnes, p. ex., fournir aux policiers un rapport détaillé d'événements ayant eu lieu pendant un vol. (3)
  • Désamorcer les situations conflictuelles avec des personnes mécontentes et peu coopératives, p. ex., utiliser un langage approprié, des gestes et un ton de voix pour désamorcer les situations pouvant devenir violentes. (3)
Capacité de raisonnement
  • Choisir, s'il y a lieu, des routes, des zones et des lieux à patrouiller. (1)
  • Trouver les numéros de téléphone de personnes de métier et d'entrepreneurs en cherchant dans des annuaires téléphoniques et en effectuant des recherches sur Internet. (1)
  • Faire face à des pannes de matériel telles que des systèmes de surveillance électronique défectueux. Tenter de trouver les causes des pannes et de réparer le matériel. En cas de non-réussite, communiquer avec le superviseur et les techniciens en réparation et attendre les instructions à suivre. (2)
  • Faire face à des personnes mécontentes et peu coopératives. Tenter d'assurer la sécurité pour eux-mêmes et les témoins. Avoir recours à l'assistance de collègues et aux policiers s'il y a lieu. (2)
  • Déterminer la séquence de tâches ainsi que leur ordre de priorité, p. ex., décider de l'ordre dans lequel mener les ratissages de sécurité en utilisant la meilleure information disponible. (2)
  • Évaluer les conditions de fonctionnement du matériel, p. ex., l'utilité du matériel de surveillance en tenant compte de facteurs tels que la qualité et l'utilité des images et des enregistrements. (2)
  • S'occuper des opérations courantes et faire des rondes pour répondre à des situations d'urgence, p. ex., la présence d'intrus ou une importante panne d'équipement. La planification est habituellement à court terme. La plupart des situations, même les urgences, obéissent à des procédures bien établies. (2)
  • Consulter des plans d'étage et mener de ratissage de sécurité pour connaître les emplacements des issues et des portes coupe-feu. (2)
  • Rechercher les procédures de réparation et de sécurité en consultant divers manuels et en discutant avec les fournisseurs et les collègues. (2)
  • Faire face à des situations d'urgence, p. ex., des personnes ayant besoin de soins médicaux d'urgence. Apporter les premiers soins et communiquer avec les intervenants d'urgence le plus rapidement possible. Continuer de donner les premiers soins jusqu'à l'arrivée des intervenants d'urgence. (3)
  • Choisir les mesures de sécurité et d'intervention en cas d'urgence, p. ex., déterminer comment faire face de façon sécuritaire et efficace à des situations d'activités suspectes, d'intrusions et de vols. (3)
  • Évaluer les menaces à la sécurité. Tenir compte du comportement des gens et des risques touchant la propriété et les témoins. Repérer l'emplacement des issues de secours et prendre note des ampoules brulées, des issues bloquées et d'autres dangers éventuels. (3)
  • Évaluer la gravité des urgences. Évaluer la condition physique et psychologique des gens pour déterminer le plan d'action approprié. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser des calculatrices et des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs, tels qu'additionner la valeur des dépôts bancaires. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, du matériel de surveillance électronique pour surveiller des codes, des systèmes d'alarme, des immeubles et des activités de personnes. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des appareils à rayon X pour trouver des objets interdits tels que des couteaux, des explosifs et des armes à feu dans des colis et cachés sous les vêtements. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des logiciels de traitement de texte pour préparer des rapports. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour extraire de l'information concernant un client telle que des noms, des adresses et des numéros de téléphone. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données spécialisées sur la sécurité pour extraire des rapports d'incident antérieurs et en ajouter de nouveaux. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, un logiciel de communication pour échanger des courriels avec des clients, des propriétaires de bâtiment et des collègues. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder à des alertes de sécurité et des bulletins publiés par des services de police et d'autres organisations de sécurité. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des applications Internet spécialisées pour rédiger et soumettre des rapports d'incident électroniques. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par des formateurs, des fournisseurs, des collègues, des employeurs et des associations. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, du matériel de surveillance électronique pour faire des copies en format VHS, cédérom et DVD de bandes de surveillance filmées sur les caméras de sécurité. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les gardiens de sécurité et le personnel assimilé travaillent de façon indépendante ou seuls, parfois la nuit et parfois dans un endroit isolé, tel qu'un site de construction. Ils travaillent parfois avec un partenaire, par exemple, pour faire la livraison d'argent à une banque. Ils peuvent faire partie d'une équipe qui comprend des collègues et des superviseurs.

Date de modification :