Compétences Surveillant/surveillante en installation de Systèmes d’isolation des façades avec enduit (SIFE) près de Vancouver (BC)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de surveillant/surveillante en installation de Systèmes d’isolation des façades avec enduit (SIFE) au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation (CNP 7205).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Superviser les projets et le travail des ouvriers
  • Planifier et coordonner le travail
  • Former ou assurer la formation
  • Gérer sa propre entreprise
  • Installer des machines et de l'équipement
  • Recommander des mesures en matière de dotation
  • Voir à ce que les règles de santé et de sécurité soient respectées
  • Lire les plans et devis
  • Demander ou commander du matériel, de l'équipement et des fournitures

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

LectureEntrepreneurs et contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
  • Lire des avertissements de danger et des instructions d'utilisation, de manipulation et d'entreposage sur les étiquettes, les emballages, et les fiches d'information de produits. Les entrepreneurs en contrôle des insectes et animaux nuisibles lisent, par exemple, les instructions sur les étiquettes de produits avant de manipuler des pesticides. (1)
  • Lire de courts commentaires et des instructions sur les contrats, les bons de travail et les dessins. Les contremaîtres en pose de couvre-planchers lisent, par exemple, des instructions sur les bons de travail afin de comprendre comment assembler le carrelage. Les contremaîtres de briqueteurs lisent les descriptions des architectes apparaissant sur des schémas à l'échelle de travaux de maçonnerie, pour savoir où poser la pierre et la brique. (2)
  • Lire des renseignements sur les nouveaux produits et le nouvel équipement dans des dépliants et des catalogues de marketing. Les entrepreneurs en pose de toitures lisent, par exemple, de l'information à caractère commercial des fournisseurs, afin d'en apprendre davantage sur les nouveaux bardeaux. (2)
  • Lire des articles dans les magazines et les bulletins de l'industrie pour en connaître davantage sur les nouveautés en ce qui a trait aux produits, à l'équipement, aux tendances dans l'industrie et aux techniques de construction. Les entrepreneurs en peinture et en pose de papiers peints lisent, s'il y a lieu, par exemple, des magazines de décoration, comme «Canadian House and Home». Les contremaîtres de vitriers lisent, s'il y a lieu, des bulletins publiés par l'Association canadienne des constructeurs d'habitations. (2)
  • Lire des guides d'utilisation d'équipement ainsi que des guides d'entretien et de réparation des fabricants pour installer des produits préfabriqués, tels que du carrelage et des parquets en bois dur, et pour assembler de l'équipement, comme des serres, des piscines et des bicyclettes. Lire fréquemment des textes qui expliquent et développent les détails techniques joints aux tableaux, graphiques, et diagrammes. (3)
  • Lire et interpréter, s'il y a lieu, les codes du bâtiment nationaux et provinciaux. Les entrepreneurs en pose de toitures utilisent, s'il y a lieu, par exemple, des connaissances spécialisées dans le domaine pour interpréter de l'information du Code national du bâtiment du Canada et l'appliquer aux projets de rénovations. (3)
Contremaîtres
  • Lire des notes de service, des bulletins et des manuels de politiques pour connaître les nouvelles procédures, et s'assurer que les employés respectent les lignes directrices de leur entreprise en matière d'activités, de santé et de sécurité. Les surveillants de l'entretien de bâtiments lisent, par exemple, des notes de service sur les alarmes d'incendie pour informer les résidents. (2)
  • Interpréter, s'il y a lieu, de longues clauses contractuelles dans les ententes collectives des syndicats afin de s'assurer qu'ils respectent les bons protocoles lorsqu'ils interagissent avec les employés. Lire sur certains sujets, comme le taux salarial, les heures de travail, les formalités associées aux heures supplémentaires, les procédures en cas de grief et les procédures de sécurité. (3)
Utilisation de documents
  • Vérifier les étiquettes sur les fournitures et les pièces d'équipement afin de trouver les numéros de produit, les symboles de danger, la composition du matériel, la capacité et les spécifications d'utilisation. Les contremaîtres de décorateurs vérifient, par exemple, les étiquettes des produits de peinture pour déterminer les codes de couleur. (1)
  • Vérifier des listes et des tableaux pour déterminer la capacité, la température, la quantité et d'autres données techniques. Les contremaîtres de vitriers utilisent, par exemple, des graphiques pour trouver les exigences relatives à la résistance au vent pour différentes tailles et épaisseurs de fenêtres. Les contremaîtres de cimentiers-finisseurs vérifient des tableaux pour déterminer les spécifications relatives aux liants de béton. (2)
  • Remplir des formulaires de déclaration, comme des bons de travail, des feuilles de temps, des horaires de travail, des bons de commande, des feuilles de route et des budget des dépenses. Consigner les coordonnées de personnes-ressources, les quantités de matériel, les tailles, les mesures, les emplacements, les numéros de modèles, les tâches accomplies et les prix. Les contremaîtres de poseurs de revêtements de sol inscrivent, par exemple, les mesures de la superficie pour effectuer l'estimation des coûts. Les entrepreneurs en installation de piscines remplissent des listes de vérification des procédures pour l'installation de nouvelles piscines. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des photographies de matériel de construction, d'équipement et de schémas, à des fins d'illustration. Les entrepreneurs en peinture utilisent, à l'occasion, par exemple, des photographies de magazines de décoration pour montrer les combinaisons de couleurs. (2)
  • Interpréter des diagrammes d'assemblage d'équipement lors de l'assemblage de l'équipement et des réparations. Les surveillants d'ateliers de réparation d'appareils photographiques étudient, par exemple, des schémas d'assemblage d'équipement de photographie pour trouver l'emplacement des pièces. Les contremaîtres de monteurs de serres chaudes étudient des dessins d'assemblage pour comprendre comment monter de nouvelles serres. (3)
  • Interpréter, s'il y a lieu, des schémas de plomberie et de systèmes électriques. Les surveillants de l'entretien de bâtiments étudient, par exemple, les schémas de fils pour trouver les appareils électriques et les connexions. Les carreleurs examinent des schémas afin de brancher les fils de chauffage du plancher. Les entrepreneurs en installation de piscines consultent les schémas de plomberie pour installer les tuyaux de nouveaux spas. (3)
  • Trouver des dimensions et des distances sur des dessins à l'échelle, tels que des plans de construction, des dessins architecturaux et des plans d'aménagement paysager. Les briqueteurs examinent, par exemple, des dessins architecturaux de constructions à l'extérieur afin de déterminer les dimensions du garage et de poser la brique. Les contremaîtres de vitriers examinent des plans de construction pour trouver les baies de fenêtres et leurs dimensions. (3)
RédactionEntrepreneurs et contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
  • Rédiger de courtes notes, des notes de service et des entrées dans des registres afin de permettre le suivi des détails d'un projet et de fournir des instructions aux employés et aux sous-traitants. Noter les demandes, les changements, les défectuosités et les autres points qui nécessitent un suivi. Les surveillants de l'entretien de bâtiments rédigent, par exemple, des notes de service pour informer les locataires du remplacement programmé des détecteurs de fumée et des alarmes d'incendie. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des lettres aux clients et aux professionnels, comme les entrepreneurs et les architectes. Les contremaîtres de vitriers rédigent, par exemple, des lettres aux architectes décrivant des problèmes relatifs aux plans de fenêtres et recommandant des solutions. Les entrepreneurs en pose de toitures rédigent des lettres aux clients pour clarifier les contrats et les échéanciers de travail. (2)
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courtes instructions destinées aux clients et aux employés. Les surveillants d'installateurs de spas rédigent, à l'occasion, par exemple, des instructions pour le nettoyage et l'entretien des spas. Les carreleurs écrivent, s'il y a lieu, des instructions pour le nettoyage des planchers d'ardoise. (2)
  • Préparer, s'il y a lieu, l'évaluation annuelle des employés, qui comprend de l'information sur le rendement au travail, les objectifs en matière de perfectionnement des compétences et la formation suggérée. (3)
Entrepreneurs
  • Préparer de courtes soumissions pour les projets de construction, d'entretien et de réparation. Décrire la portée du travail, suggérer des produits et services, et faire état de leurs compétences. Les entrepreneurs en pose de toitures sollicitent, par exemple, du travail en rédigeant des propositions aux clients. (3)
  • Rédiger, s'il y a lieu, du texte pour le matériel promotionnel et la publicité. Les entrepreneurs en pose de parements extérieurs rédigent, à l'occasion, par exemple, une description des services offerts et de leurs compétences pour les circulaires envoyées par la poste. (3)
Contremaîtres
  • Élaborer, s'il y a lieu, les politiques en matière d'opérations et de sécurité, ainsi que des procédures pour les fonctions administratives, les activités techniques et l'éthique professionnelle. Les contremaîtres de spécialistes de l'isolation de chaudières et de tuyaux rédigent, s'il y a lieu, par exemple, des consignes de sécurité pour la manipulation de tuyaux de vapeur apparents. (3)
CalculCalculs monétaires
  • Acheter des pièces, des matériaux et des fournitures en payant comptant ou en utilisant la ligne de crédit de l'entreprise. Recueillir les paiements des clients, et rendre la monnaie. (1)
  • Calculer le coût des matériaux et des pièces à un taux d'escompte. Les monteurs de serres calculent, s'il y a lieu, le prix d'une serre à un rabais de gros de 30 p. cent. (2)
  • Calculer le montant des factures. Les entrepreneurs en décoration et en peinture calculent, par exemple, le coût par mètre ou pied carré, rajoutent le coût des matériaux et des fournitures, et calculent les taxes applicables. (3)

Calendriers des budgets et des opérations comptables

Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
  • Comparer les prix des matériaux pour déterminer les prix les plus bas. Les entrepreneurs en pose de parements extérieurs comparent, par exemple, les prix de différents parements en vinyle et en aluminium offerts par divers fournisseurs afin de déterminer le choix le plus économique. (2)
  • Élaborer et modifier les horaires de travail afin d'assurer l'achèvement des projets dans les délais prescrits, en tenant compte de l'ampleur et de la complexité de chaque tâche, de la disponibilité des travailleurs et des attentes des clients. Remettre au point les calendriers pour tenir compte des retards causés par les mauvaises conditions climatiques et la pénurie de main-d'oeuvre. (2)
Entrepreneurs
  • Calculer le montant des prix relevés et des soumissions. Prévoir les coûts de la main-d'ouvre, des biens d'équipement, d'entretien, des matériaux, des pièces et des fournitures, et intégrer le pourcentage de marge bénéficiaire. Ils doivent être précis, car les budgets, les soumissions et les prix relevés ont souvent force exécutoire. (3)
  • Créer des budgets d'exploitation et, à l'occasion, préparer les bilans. Prévoir les coûts de la main-d'ouvre, des matériaux et des fournitures, des assurances, des biens d'équipement et des locations. Intégrer le pourcentage de marge bénéficiaire et surveiller les budgets afin de déterminer les dépassements de coûts et les surplus. Préparer, s'il y a lieu, des états financiers pour surveiller les revenus et les dépenses, et planifier les dépenses en capital pour le nouveau matériel. (3)
Mesures et calculs
  • Utiliser différents outils à mesurer et appareils de contrôle afin de déterminer les tailles, les capacités et d'autres caractéristiques physiques. Les entrepreneurs en vitrage utilisent, par exemple, un ruban pour mesurer les dimensions des baies de fenêtres. Les contremaîtres de cimentiers-finisseurs mesurent le niveau d'humidité du béton à l'aide d'un hygromètre. Les surveillants d'ateliers de réparation de bicyclettes se servent d'un manomètre pour gonfler les pneus à la pression recommandée. Les contremaîtres de poseurs de chauffe-eau vérifient la température de l'eau à l'aide d'un thermomètre. (1)
  • Déterminer les lignes d'axe, puis prendre des mesures pour s'assurer que le matériel est centré et placé au bon endroit. Les briqueteurs sous-traitants déterminent, par exemple, les lignes d'axe pour aligner les briques. Les superviseurs de poseurs de bardeaux sur toitures calculent les mesures de base pour attacher les bardeaux. Les superviseurs en finition de terrazzo déterminent les lignes de fondation pour les formes, et mesurent les dimensions pour placer les diviseurs en métal dans le béton. (2)
  • Déterminer la quantité de matériaux requis pour la construction, l'installation et la réparation. Examiner les mesures et calculer les quantités selon la taille et l'emballage des matériaux. Les contremaîtres de carreleurs déterminent, par exemple, le nombre de boîtes de carreaux à commander en calculant la superficie totale du plancher à couvrir, en déterminant le nombre de carreaux requis, et en divisant ce nombre par le nombre de carreaux par boîte. Les entrepreneurs en finition de ciment calculent la quantité de barres d'armature requises en additionnant les longueurs des barres individuelles. (2)
  • Calculer le radius, la circonférence, la superficie, l'angle et l'élévation afin de construire et de mettre en place des structures architecturales. Les contremaîtres de poseurs de vitraux calculent, s'il y a lieu, par exemple, le radius d'une vitre courbée. Les entrepreneurs en pose de revêtements de sol calculent, s'il y a lieu, la superficie d'une forme irrégulière en divisant cette superficie en petites sections, et en additionnant les superficies de chaque petite section. (3)
Analyses des données numériques
  • Comparer les angles, les élévations et d'autres caractéristiques physiques aux spécifications. Les contremaîtres de poseurs de vitre comparent, par exemple, les dimensions des baies de fenêtres sur les plans de construction aux mesures réelles afin de déterminer les écarts et confirmer que ces dimensions respectent les exigences du code du bâtiment. (1)
  • Comparer les quantités et les dimensions des fournitures expédiées à celles indiquées sur le bon de commande afin de déterminer les matériaux manquants et les surplus. (1)
  • Calculer la moyenne des ventes. Les contremaîtres d'installateurs de piscines caluculent, à l'occasion, par exemple, le nombre moyen de piscines et de spas vendus par année. (2)
  • Recueillir et analyser les données de production, comme le taux d'achèvement et le taux de perte des matériaux. Les contremaîtres de carreleurs calculent, par exemple, la rapidité avec laquelle le travail est accompli afin de pouvoir planifier les travaux et faire des soumissions pour les prochains travaux. Les entrepreneurs en pose de panneaux muraux secs calculent le nombre de panneaux muraux secs à utiliser pour les superficies irrégulières afin de réduire les pertes et de minimiser les coûts. (3)

Calcul approximatif

Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
  • Évaluer le temps nécessaire pour que les travailleurs puissent terminer le travail. Tenir compte de l'ampleur et de la complexité du travail, de l'expérience des travailleurs, et des tarifs pour des projets semblables effectués auparavant. Prendre en compte les retards éventuels causés par les conditions climatiques, la maladie, les pannes d'équipement et les retards imprévisibles dans la construction causés par d'autres personnes de métier. (2)
  • Entrepreneurs
  • Évaluer le coût des travaux d'installation et de réparation. Examiner la portée du travail et tenir compte des coûts de la main-d¿¿uvre, des matériaux, de l'administration, de la location de l'équipement et de la marge commerciale. (3)
  • Communication verbaleEntrepreneurs et contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
    • Dialoguer avec les fournisseurs pour la commande des matériaux, conclure des marchés pour les commandes par lot et organiser la livraison. Effectuer un suivi pour résoudre les problèmes relatifs aux commandes expédiées ou aux retards. Les entrepreneurs en pose de toitures discutent, par exemple, avec les fournisseurs pour assurer la livraison des bardeaux. (2)
    • Communiquer avec les clients, les entrepreneurs généraux, les architectes, les propriétaires et d'autres personnes de métier afin de discuter de sujets tels que les spécifications du travail, les attentes, les échéanciers et les mises à jour du projet. Les contremaîtres de plâtriers rencontrent, par exemple, les propriétaires d'une entreprise pour les tenir au courant de l'état d'avancement des travaux et pour réexaminer les détails des travaux futurs. Les entrepreneurs en vitrage discutent avec des architectes de la séparation des fenêtres et des exigences relatives au code du bâtiment. (2)
    • Dialoguer avec les employés et les sous-traitants pour négocier les conditions d'emploi, et expliquer les détails et les spécifications des travaux. (2)
    • Confronter les travailleurs qui ont un rendement inférieur en ce qui concerne la qualité du travail, la ponctualité ou les relations avec les autres. Clarifier les attentes et fournir des commentaires utiles sur les stratégies et les solutions afin d'améliorer le rendement. (3)
    • Répondre aux plaintes des clients, des entrepreneurs généraux et des autres personnes du métier. Écouter les plaintes, expliquer pourquoi un problème se produit, et exposer en détail les mesures correctives qui ont été adoptées. Discuter, par exemple, avec les clients mécontents des raisons pour lesquelles une échéance est reportée et déterminer de nouvelles dates d'échéance. (3)
    • Diriger de courtes réunions sur la sécurité avec les employés et les équipes de travail afin de discuter des procédures en matière de santé et de sécurité et de sujets administratifs. Donner aussi, s'il y a lieu, des formations techniques sur des nouveaux produits aux employés. (3)
    Entrepreneurs
    • Présenter des soumissions aux clients potentiels. Persuader les clients d'utiliser leurs services en faisant la promotion de leurs compétences, en parlant des produits, et en justifiant les estimations de coûts. (3)
    Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
    • Trouver les écarts entre les commandes et les matériaux qui ont été livrés. Communiquer avec les représentants du fournisseur pour signaler les erreurs, confirmer la commande et négocier la livraison rapide afin de minimiser les retards. (2)
    • Se trouver devant un problème de pénurie de main-d'ouvre lorsque les travailleurs sont absents ou lorsque la demande dépasse le nombre de personnes de métier capables d'accomplir le travail. Négocier des changements à l'échéancier avec les clients, et expliquer les causes d'un retard. Travailler, s'il y a lieu, avec les employés et les sous-traitants pour terminer les travaux. (2)
    • Être aux prises, à l'occasion, avec des retards causés par des mauvaises conditions climatiques et d'autres retards causés par des personnes de métier. Les entrepreneurs en pose de toitures sont dans l'impossibilité, par exemple, de travailler lorsqu'il pleut abondamment. Les poseurs de panneaux muraux secs sont dans l'impossibilité, par exemple, de travailler avant que les électriciens aient terminé la pose du câblage. Ils réorganisent le travail et établir de nouveaux échéanciers avec les clients. (2)
    • Découvrir que certains travailleurs n'effectuent pas un travail de qualité et affichent un mauvais rendement, comme l'absentéisme chronique, le manque de motivation ou le refus de suivre les protocoles de sécurité. Rencontrer ces travailleurs pour leur faire des commentaires et clarifier les attentes au travail. Les contremaîtres consignent les problèmes et, s'ils ne sont pas réglés, prennent des mesures disciplinaires. Les entrepreneurs se servent de ces expériences pour prendre des décisions en ce qui a trait à l'embauche de travailleurs pour des travaux futurs. (3)
    • Rencontrer des clients qui se plaignent des coûts, de la qualité du travail et du comportement des travailleurs. Écouter les plaintes, examiner les soumissions ou les bons de travail, et négocier des solutions pour satisfaire les clients. Accepter, s'il y a lieu, de refaire eux-mêmes certains éléments du travail. Avoir l'habitude d'offrir des commentaires utiles aux travailleurs sur leurs compétences techniques et leur comportement en milieu de travail. (3)

    Prise de décision

    Entrepreneurs et contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation
    • Choisir les fournisseurs et les matériaux. Tenir compte des coûts, de la qualité des produits et de la disponibilité. (2)
    • Choisir les candidats ou les personnes de métier sous-traitantes à embaucher. Évaluer les compétences techniques, l'expérience, la présentation en entrevue, les références et la disponibilité des candidats. (2)
    • Choisir les tâches à attribuer à certains travailleurs. Tenir compte des qualifications, des compétences, de la rapidité et de la fiabilité des travailleurs selon les exigences des projets et de la mesure dans laquelle ils peuvent les réaliser. Les briqueteurs choisissent, par exemple, les sous-traitants les plus rapides et efficaces pour les commandes urgentes. Les surveillants d'ateliers de réparation d'appareils photographiques demandent aux employés les plus anciens de réparer des appareils photographiques rares et inhabituels. (2)
    Entrepreneurs
    • Décider de présenter une soumission pour de nouveaux projets. Tenir compte de la portée du travail, de la disponibilité de la main-d'ouvre qualifiée, des profits attendus et du rendement du capital investi pour ce qui est des références ou des prochains travaux. Les entrepreneurs en érection de clôtures font, s'il y a lieu, par exemple, des soumissions pour des contrats d'érection de clôtures sur des terrains commerciaux, après avoir déterminé que le nombre de travailleurs disponibles est suffisant pour accomplir le travail à temps. (2)
    Pensée critique
    • Évaluer les risques pour la santé et la sécurité que posent les dangers sur les chantiers. Par exemple, les entrepreneurs en pose de toitures évaluent la sécurité des toits en les inspectant visuellement afin de repérer des dommages, des endroits glissants et des lignes électriques qui pendent à basse hauteur. Les contremaîtres d¿exterminateurs de vermine examinent les composés chimiques présents sur le chantier afin de cerner les risques d¿incendie et de sécurité. Ils inspectent les vêtements des travailleurs afin de s¿assurer qu¿ils portent une tenue de protection adéquate. (2)
    • Évaluer les besoins des clients lorsqu¿il s¿agit d¿établir la pertinence des lieux, des plans d¿implantation et du matériel aux fins de projets de construction et d¿installation. Ils examinent les plans de devis et comparent les mesures aux immeubles et aux structures au sol existantes afin de formuler des recommandations. Par exemple, les superviseurs de décorateurs évaluent l¿utilisation des pièces afin de recommander des plans d¿implantation de la conception. Les contremaîtres de monteurs de serres chaudes déterminent le meilleur emplacement pour une exposition au soleil. Ils inspectent l¿équipement et les structures de l¿immeuble afin de repérer des dommages et des signes d¿usure excessive. Ils tiennent compte de l¿âge des produits, des restrictions prévues aux garanties et des coûts de réparation afin d¿établir s¿il est préférable de remplacer les produits. Par exemple, les entrepreneurs en pose de toitures évaluent l¿état des toits et des gouttières avant de préparer des estimations de coût pour la pose de nouvelles couvertures. (3)
    • Évaluer le rendement au travail des employés et des gens de métiers sous-traitants. Ils évaluent les compétences techniques des travailleurs en inspectant la qualité de leur travail et en surveillant leur productivité. Les entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses évaluent les compétences des travailleurs en relations interpersonnelles en observant leurs comportements avec les autres, en se fiant à la rétroaction des collègues et en sollicitant des renseignements auprès des clients. Les entrepreneurs peuvent aussi observer le comportement des contremaîtres dans le cadre d¿autres travaux, examiner le travail effectué précédemment et inspecter leurs outils et leur équipement afin de déterminer la pertinence d¿un travail à forfait. Ils utilisent ces renseignements afin d¿organiser des équipes de travail, d¿affecter des tâches et de donner une rétroaction constructive aux employés. Les entrepreneurs utilisent ces renseignements pour prendre des décisions éclairées concernant la réembauche d¿équipes pour des projets. (3)
    • Évaluer la qualité des installations ou des réparations effectuées en évaluant l¿esthétique des produits finaux, l¿exactitude des mesures et la fonctionnalité après les travaux de construction ou de réparation. Ils comparent les mesures aux spécifications du travail et évaluent l¿aspect soigné des travaux de construction ou de réparation. Par exemple, les entrepreneurs en plâtrage et en pose de panneaux muraux secs inspectent les cloisons afin de repérer des traces de ruban ou des brèches. Les contremaîtres de carreleurs et de briqueteurs évaluent l¿uniformité des lignes des joints et l¿espacement des matériaux. Les superviseurs de poseurs de revêtements de sol inspectent les joints de tapis afin de repérer des brèches. Les superviseurs de maçons-cimentiers, de finisseurs de bétons et d¿entrepreneurs en finition de terrazzo évaluent les niveaux, l¿alignement et la texture des structures en ciment. Les entrepreneurs en peinture évaluent l¿aspect soigné des travaux de peinture et l¿uniformité des couleurs. Les superviseurs de calorifugeurs d¿appareils frigorifiques et de climatisation mesurent les températures. Les superviseurs d¿ateliers de réparation d¿instruments de musique évaluent le son et le ton des instruments qui sont réparés. (3)
    Planification et organisation du travail Planification et organisation de leur travail

    Les entrepreneurs et les contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation organisent leurs activités quotidiennes pour respecter les engagements pris à l'égard des clients. La planification et l'établissement d'un horaire s'avèrent cruciaux pour respecter les échéances, car ces personnes travaillent souvent sur plusieurs projets à la fois dont la portée et les étapes d'achèvement varient. Les entrepreneurs sont entièrement responsables de la planification et de l'organisation de tous les aspects du travail. Les activités prévues sont souvent interrompues par la pénurie de main-d'ouvre, le manque de matériaux, les mauvaises conditions climatiques ou les retards causés par d'autres entrepreneurs. Les contremaîtres exercent peu d'influence dans la planification des tâches, car ce sont souvent les directeurs et les propriétaires d'entreprises qui établissent l'horaire de travail et les tâches régulières.

    Planification et organisation du travail des autres

    Les entrepreneurs et les contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation coordonnent et prévoient les activités des employés et des sous-traitants afin de respecter les échéances prévues. Généralement, les entrepreneurs embauchent des personnes de métier pour participer à des projets de grande envergure. La taille des équipes de travail varie selon la portée du travail et les échéanciers. Les contremaîtres peuvent participer à la planification organisationnelle afin de déterminer les marchés éventuels et les domaines de croissance de l'entreprise.

    Utilisation particulière de la mémoire
    • Se souvenir des instructions verbales et des changements apportés aux plans de travail le temps de noter l'information sur les bons de travail ou les schémas.
    • Se souvenir des dimensions des dessins à l'échelle. Contremaîtres d'installateurs de piscines Se souvenir, par exemple, des dimensions des piscines et des structures adjacentes pour marquer l'emplacement aux installateurs. Entrepreneurs en pose de panneaux muraux secs Se souvenir de l'espace entre les prises électriques afin de percer des trous dans les panneaux muraux secs.
    • Se souvenir des noms de marque et des spécifications du matériel afin d'informer les clients.
    • Se souvenir des noms d'employés, de sous-traitants et de clients afin d'établir des relations de travail positives.
    • Se souvenir, s'il y a lieu, des solutions déjà trouvées à des problèmes mécaniques et de construction afin de les appliquer à de nouvelles situations. Surveillants d'ateliers de réparation d'appareils photographiques Se souvenir, par exemple, de la façon de régler les problèmes d'obturateur de certains modèles d'appareils photographiques afin de pouvoir informer les employés.
    Recherche de renseignements
    • Trouver de l'information sur les travaux à accomplir dans les bons de travail, les dossiers des clients, les agendas et les estimations. (1)
    • Obtenir de l'information et des données techniques sur l'installation, la réparation et l'entretien de l'équipement et des matériaux de construction. Consulter des fournisseurs et des collègues, et lire des dépliants de marketing et des descriptions de produits dans les sites Web de fabricants. Obtenir de l'information dans les feuilles de spécifications des produits, les manuels d'équipement, les guides d'installations et les livres de codes du bâtiment. (2)
    • Trouver de l'information sur les employés et les sous-traitants éventuels en examinant leur curriculum vitæ, en posant des questions lors d'une entrevue et en discutant avec des collègues et des références. Les entrepreneurs visitent, s'il y a lieu, selon l'industrie, des anciens chantiers pour évaluer des échantillons de travail de sous-traitants potentiels. Les entrepreneurs en pose de parements extérieurs vont voir, s'il y a lieu, par exemple, une maison récemment terminée par un sous-traitant afin d'évaluer la qualité de l'exécution. (2)
    Technologie numérique
    • Utiliser le traitement de texte. Les contremaîtres utilisent, par exemple, les fonctions de base des applications de traitement de texte pour rédiger des notes de service à l'intention de la direction et des avis aux clients. Les entrepreneurs utilisent des logiciels de traitement de texte pour rédiger et faire la mise en page de courtes propositions. Ils utilisent des modèles pour minimiser l'utilisation des fonctions d'édition et de mise en page de texte. (2)
    • Utiliser, à l'occasion, des bases de données. Les contremaîtres utilisent, à l'occasion, par exemple, des bases de données pour entrer et obtenir de l'information, comme le nom des clients et leur adresse, les détails d'une commande et le niveau des stocks. (2)
    • Utiliser des feuilles de calcul. Utiliser, par exemple, des feuilles de calcul pour établir les horaires et créer des listes de matériel. Les entrepreneurs intègrent, à l'occasion, des formules de calcul de base pour créer des budgets et suivre de près les marges de profit. (2)
    • Utiliser, à l'occasion, des logiciels de tenue de livres, de facturation et de comptabilité. Les entrepreneurs utilisent, par exemple, des programmes de tenue de livres comme Quickbooks pour faire le suivi des revenus et des dépenses et pour produire des états financiers. (2)
    • Utiliser les logiciels de courrier électronique et de communication. Utiliser, par exemple, le courrier électronique pour communiquer avec les entrepreneurs généraux, les propriétaires et les fournisseurs. Envoyer et recevoir du courrier électronique comportant des pièces jointes, telles que des listes de fournitures, des estimations et des calendriers. (2)
    • Utiliser Internet. Trouver, par exemple, de l'information sur de nouveaux produits, outils et du nouvel équipement de construction, mettre un signet aux sites Web des fabricants, et télécharger du matériel, comme les feuilles de spécifications et les dépliants de vente. (2)
    Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

    Travail d'équipe

    Les entrepreneurs et les contremaîtres des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation doivent suivre des cours de formation continue pour perfectionner leurs connaissances relatives aux nouveaux produits de construction, aux matériaux, aux fournitures, aux exigences du code du bâtiment et aux règlements de sécurité. Ils en apprennent davantage sur les produits en lisant des feuilles d'information, des dépliants de vente et des magazines de l'industrie. Ils doivent aussi participer à des séminaires organisés par des fournisseurs sur les nouveaux produits ou le nouvel équipement ainsi que visiter les salles d'exposition.

    La plupart des entrepreneurs et des contremaîtres ont l'occasion de se joindre à des associations professionnelles qui proposent des formations en sécurité, des cours techniques ou des formations professionnelles. Par exemple, certains contremaîtres et entrepreneurs doivent mettre à niveau leur formation en premiers soins, en travail en espace clos, en travail avec des dispositifs antichute et mettre à niveau d'autres formations en matière de santé et de sécurité au travail. L'Association canadienne des entrepreneurs en couverture offre des formations sur l'utilisation des vapeurs d'eau et l'installation des toitures inversées. Habituellement, les employeurs paient les coûts de formation des contremaîtres. Les entrepreneurs sont responsables de leur formation et des coûts de celle-ci. Ils perfectionnent leurs compétences en gestion principalement en travaillant sur le terrain et en acquérant de l'expérience. (3)

    Travail d'équipe

    Les entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses des autres métiers de la construction et des services de réparation et d'installation coordonnent les tâches avec les travailleurs qu¿ils supervisent, les sous-traitants les apprentis et les fournisseurs. Ils peuvent diriger plusieurs équipes de travail simultanément pendant des périodes occupées et aussi travailler de manière indépendante afin d¿établir des calendriers des travaux et d¿organiser les matériaux. Les contremaîtres travaillent habituellement en étroite collaboration avec les estimateurs, les propriétaires, le personnel de vente et le personnel administratif afin de préparer des soumissions et de donner des bons services à la clientèle. Les entrepreneurs travaillent souvent seuls afin d¿organiser tous les aspects de leurs activités, y compris les ventes, le service et l¿administration. (3)

    Date de modification :