Compétences Mécanicien/mécanicienne de matériel lourd près de Edmonton (AB)

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de mécanicien/mécanicienne de matériel lourd au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd (CNP 7312).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Rechercher la cause des pannes et vérifier le fonctionnement de la machinerie pour déceler les défauts et les défaillances
  • Déterminer la nature des défauts et des défaillances, en se servant d'équipement de contrôle informatisé et d'autre outillage d'essai, en vue de préciser l'ampleur des réparations à effectuer
  • Ajuster l'équipement et réparer ou remplacer les pièces défectueuses
  • Mettre à l'essai l'équipement réparé pour s'assurer qu'il fonctionne bien et que les réparations soient conformes aux exigences du fabricant
  • Nettoyer et lubrifier l'équipement et effectuer d'autres travaux d'entretien courant
  • Assurer l'entretien des accessoires et des outils de travail
  • Vérifier et réparer des systèmes de contrôles d'émission

Habiletés et connaissances

Consultez la liste des habiletés et connaissances habituellement requises pour exercer cette profession.

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire des courriels et des textos de clients, de collègues, de superviseurs et de fournisseurs. (1)
  • Lire les étiquettes sur les huiles, les pulvérisations pénétrantes, les solvants de nettoyage pour être certain de les utiliser correctement; par exemple, ne pas utiliser une substance qui dissolve les matières plastiques et conduise l'électricité. (1)
  • Lire des commandes de travail pour déterminer quelle réparation effectuer sur une machine particulière. (2)
  • Lire les notes de service et les circulaires pour se tenir au courant des changements dans les politiques ou les procédures opérationnelles de l'entreprise. (2)
  • Lire les blogs et les forums en ligne pour trouver de l'aide pour des problèmes inhabituels ou des pièces difficiles à trouver. (2)
  • Lire les informations sur la santé et la sécurité telles que les fiches signalétiques de produits (FS) pour connaître les premiers soins à donner et les méthodes sécuritaires de manutention du produit. (2)
  • Lire les consignes d'installation des pièces et des éléments. (2)
  • Lire la réglementation de santé et de sécurité; par exemple, les mises à jour de la règlementation exigeant un parcours d'évacuation de rechange des machines lourdes. (3)
  • Lire des circulaires d'entretien technique publiées par les fournisseurs et les fabricants, qui décrivent des problèmes particuliers et offrent des solutions de réparation, et être au courant des rappels. Cette information peut être intégrée avec les renseignements présentés dans les manuels de réparation. (3)
  • Lire les instructions et les procédures de réparation et de maintenance dans l'atelier, les manuels de l'opérateur et de réparation, sur papier et en ligne, spécifiques aux machines et équipements; par exemple, les manuels de dépannage communiquent des informations sur les méthodes de démontage et de montage d'assemblages complexes de câbles et des pièces d'équipement, les spécifications de torque et indiquent quels sont les outils spécifiques exigés. Les renseignements peuvent être intégrés à partir de différentes sections du manuel et de différentes sources; par exemple, à l'aide d'une circulaire technique de réparation et demandent des connaissances de base. (4)
Utilisation de documents
  • Lire les étiquettes, les autocollants et les icônes apposés sur les machines. Par exemple, voir les icônes sur les pièces de moteur pour les mises en garde contre les risques de brûlure, de pression et de choc électrique. (1)
  • Lire les compteurs et les affichages numériques pour repérer des données telles que des affichages de consommation d'énergie, des vitesses, des pressions, des réglages et des codes d'erreurs. (1)
  • Lire des écrans de GPS et des cartes routières afin de déterminer comment se rendre à un chantier pour une intervention de réparation et quelle sera la durée du déplacement. (2)
  • Lire des catalogues électroniques ou sur papier de pièces et de machines pour commander des pièces et comparer les prix. (2)
  • Remplir des listes de contrôle d'inspection de sécurité pour des ponts roulants, chariots élévateurs à fourche et autres machines, des formulaires d'analyse des dangers et des documents concernant la sécurité. (2)
  • Remplir des formulaires de sécurité sur les lieux de travail pour signaler les accidents évités de justesse, les dangers et les accidents. (2)
  • Faire des esquisses pour expliquer les pièces à un client ou pour montrer une erreur d'assemblage de pièces ou l'emplacement d'une défaillance du métal. (2)
  • Lire et remplir des commandes de travail et des rapports de réparation qui incluent une description du problème et le travail à effectuer, les pièces remplacées, le nombre d'heures et les recommandations pour d'autre travail pouvant être nécessaire. (2)
  • Utiliser des documents de référence tels que The Engineer's Black Book (Le Livre noir des ingénieurs) pour rechercher des renseignements tels que les équivalences métriques, les nombres de conversion, les coefficients de matériau, la conversion de torque et les formules dans des tableaux complexes. Par exemple, trouver ce qu'est un taraud si on fabrique ou on pousse une tige dans un manchon fileté. (3)
  • Interpréter les graphiques produits par des machines informatisées; par exemple, voir des graphiques produits par des outils de balayage pour trouver des pannes et établir les conditions opérationnelles des composants de véhicules. (3)
  • Lire et interpréter sur papier et en ligne des organigrammes de diagnostic, des dessins et des schémas complexes en 2 ou 3 dimensions sur plusieurs pages qui sont des représentations graphiques de systèmes électriques, électroniques, hydrauliques et pneumatiques et utiliser des codages couleur, des icônes et des abréviations. Il est essentiel d'avoir de l'expérience et des connaissances spécialisées pour comprendre et réunir toutes les informations pertinentes et nécessaires. (4)
Rédaction
  • Écrire des courriels et des textos aux collègues, aux superviseurs et aux clients pour les informer; par exemple, de l'état d'une réparation ou pour poser une question. (1)
  • Écrire des rappels et de courtes notes; par exemple pour informer les collègues de l'avancement d'une réparation ou d'un entretien téléphonique avec un client. (1)
  • Rédiger s'il y a lieu un journal pour suivre les travaux en cours qui comprend le numéro de la commande de travail, le modèle et de numéro de machine et des notes spécifiques au travail tels qu'une plainte d'un client. (1)
  • Rédiger des entrées dans des journaux de machines et des dossiers pour mettre à jour l'information sur les machines telles que le nombre d'heures de service, les réparations faites et à faire et suivre les problèmes récurrents et potentiels. (2)
  • Écrire des courriels au service de soutien technique des fabricants pour demander de l'aide pour une réparation, par exemple, ou demander d'examiner les codes d'erreurs de la machine afin de déterminer s'il existe un problème récurrent. (2)
  • Remplir des commandes de travail et des rapports de maintenance qui présentent une description de la réparation comportant des détails sur ce qui a été fait et pourquoi, indiquent les pièces réparées ou remplacées et les recommandations de travail ultérieur. Les recommandations décrivent les réparations nécessaires et les raisons de la préoccupation. Il faut tenir les clients au courant de l'état de leurs machines; par exemple, si celles-ci peuvent être utilisées de manière sécuritaire ou non. Par exemple, s'il y on constate une défaillance d'un composant, il pourrait y avoir des questions de responsabilités. (3)
  • Rédiger s'il y a lieu des rapports, par exemple, pour expliquer le travail qui sera remboursé conformément aux programmes de garantie des fabricants. (3)
Calcul Calendriers des budgets et des opérations comptables
  • Calculer le nombre d'heures de service pour déduire quand une machine doit faire l'objet de maintenance comme un changement d'huile. (1)
  • Calculer le temps passé à faire des réparations. (1)
  • Faire l'inventaire des pièces et des fournitures, y compris les huiles, les lubrifiants, les boulons, les filtres et les matériaux de meulage et de soudure. (1)
Mesures et calculs
  • Utiliser des rubans à mesurer et des bonbonnes calibrées pour faire beaucoup de mesures telles que la longueur de tuyaux, les dimensions des machines et les volumes de liquide.(1)
  • Calculer la consommation de carburant en litres ou en gallons par heure. (2)
  • Mesurer le torque en Newton-mètre ou en pied-livre et faites les conversions entre les systèmes de mesures. (2)
  • Mesurer et calculer la pression en pascals et en psi (livres par pouces carrés) et faites les conversions entre les systèmes de mesures. (2)
  • Utiliser des outils spécialisés pour prendre des mesures précises. Par exemple, utiliser des micromètres ou des compas d'épaisseur pour mesurer les dimensions d'une pièce de machine au millième de pouce ou en millimètres pour déterminer l'usure lorsqu'on fabrique, répare ou remplace une pièce. (3)
  • Calculer la taille et le volume de cylindres et de réservoir mesure pour déterminer des capacités en litres ou en gallons. Faire des conversions s'il y a lieu entre le système métrique et les mesures impériales. (3)
  • Calculer les poids pour soulever et déplacer de manière sécuritaire des machines et des pièces à l'aide d'un pont roulant. (3)
Analyses de données numériques
  • Comparer l'affichage de jauges, y compris la température, la pression de l'huile, la pression hydraulique et les tachymètres et déterminer s'ils correspondent aux paramètres d'exploitation corrects. Par exemple, une pression d'huile très élevée peut indiquer que la machine perd de l'huile ou que la soupape de surpression reste ouverte. (1)
  • Comparer des mesures d'énergie, de dimensions, de vitesse, de cheval-puissance, de température et de torque des spécifications; par exemple, comparer des mesures de pièces usées aux spécifications d'origine pour déterminer si elles doivent être remplacées. (1)
  • Comparer les taux de consommation moyenne de carburant et d'huile pour suivre les conditions d'exploitation d'une machine. (2)
  • Analyser les affichages de pression, de puissance, de torque, de compression et d'énergie électrique pour évaluer le rendement d'une machine et dépanner une défaillance. Par exemple, analyser une série d'affichages d'énergie produits par un appareil de recherche de pannes du moteur informatisé pour déterminer la cause de pannes électriques. (3)
Calculs approximatifs
  • Estimer la vie utile restante de pièces telles que les moteurs, les pneus, les freins et les tuyaux. (2)
  • Estimer de coût d'une réparation qui comprend le coût des pièces, la durée de la réparation et de la main d'œuvre. (2)
Communication verbale
  • Obtenir des renseignements de la part du répartiteur concernant l'endroit du travail et le type de réparation. (2)
  • Communiquer des renseignements avec des collègues; par exemple, donner de l'aide ou demander de l'aide lorsqu'il y a un dépannage nécessitant une réparation difficile ou inhabituelle. (2)
  • Assister à des réunions de sécurité ou boîte à outils pour discuter des préoccupations de sécurité et apprendre, changer les procédures opérationnelles et les projets. (2)
  • Parler avec les opérateurs et discuter du rendement des machines afin de déterminer les problèmes des machines et contribuer au dépannage. (2)
  • S'entretenir avec les clients pour réunir et clarifier l'information concernant les réparations nécessaires, expliquer les procédés de maintenance des machines et discuter des résultats d'inspection et des réparations. (2)
  • Poser des questions et clarifier des informations lors de sessions de formation internes et des cours organisés par des fabricants. (2)
  • Servir de mentor à des apprentis en expliquant comment effectuer certaines opérations et en discutant les solutions de dépannage possibles. (2)
  • Discuter les commandes de travail et les tâches attribuées avec les superviseurs. Par exemple, demander s'il y a lieu de l'aide pour une réparation difficile ou pour répondre à une plainte de la part d'un client. (2)
  • Contacter les fournisseurs et les distributeurs de pièces pour commander des pièces et des matériaux ou pour poser des questions concernant des pièces pour de vieilles machines. (2)
  • Discuter de réparations difficiles, inhabituelles et répétitives avec le service de soutien technique des fabricants et demander de l'aide pour le dépannage. (3)
  • Répondre aux plaintes et aux frustrations de clients, notamment des plaintes concernant le coût des réparations, les préoccupations sur la durée des réparations et les questions sur la nécessité du travail de réparation. Pouvoir donner s'il y a lieu des renseignements détaillés sur le travail en cours et les raisons pour lesquelles ce travail doit être fait. (3)
Capacité de raisonnementRésolution de problèmes
  • Résoudre un problème évident, où une pièce à remplacer et facilement accessible est commandée à cette fin. (1)
  • Découvrir que le travail est retardé à cause de pièces qui ne sont pas disponibles ou sont livrées en retard. Effectuer d'autres travaux en attendant que la pièce arrive. (1)
  • Identifier la panne et diagnostiquer des problèmes courants de machines en se basant sur l'information des clients, des manuels, des outils de diagnostic et sur l'expérience. (2)
  • Être incapable de respecter une échéance en raison d'un gros volume de travail et de projets qui exigent plus de temps que prévu. Demander au chef de service d'établir des priorités parmi les réparations, faire appel aux collègues et faire les heures supplémentaires nécessaires pour exécuter le travail de haute priorité. (2)
  • Découvrir que certaines pièces, spécifications ou manuels ne sont pas facilement disponibles pour de vieilles machines. Rechercher en ligne de l'information et des pièces ou fabriquer s'il y a lieu la pièce nécessaire. (3)
  • Faire face s'il y a lieu à des problèmes intermittents, difficiles ou inhabituels. Vérifier auprès des collègues, consulter des manuels et des circulaires de service technique, utiliser des outils de diagnostic pour accéder aux codes de défaillance, utiliser des forums en ligne et contacter le service de soutien technique des fabricants et de fournisseurs. Prêter aussi attention aux bruits, aux vibrations et aux odeurs. Par exemple, pour résoudre un problème intermittent, essayer en priorité une réparation plus simple et moins chère comme remplacer un commutateur plutôt que le relais électrique entier. (3)
  • Remédier au problème d'un système hydraulique causé par un circuit électrique, lorsque les renseignements adéquats ne sont pas disponibles facilement et que l'élimination du problème exige plusieurs étapes. (4)
Prise de décisions
  • Décider la commande de travaux de réparation et de maintenance; par exemple, en donnant priorité à de petites tâches simples qui peuvent être exécutées rapidement. (1)
  • Décider quand prévoir les réparations et les maintenances pour de multiples pièces de machinerie en fonction de la disponibilité et d'autres critères de priorité. (2)
  • Décider quand remplacer des pièces en fonction de l'usure et du coût de remplacement. (2)
  • Décider du plan d'action le plus efficace pour effectuer un travail donné; par exemple, décider de commander des activités de dépannage pour diagnostiquer efficacement la défaillance. (3)
Pensée critique
  • Juger la précision d'un affichage de mesure prise au moyen d'un outil de balayage. Comparer les affichages à d'autres indicateurs de rendement tels que les vibrations et les bruits. (1)
  • Juger la condition de pièces, de matériaux et de machines. Par exemple, inspecter les engrenages, les barbotins pour tout signe de fêlure, dent manquante et ajustement lâche, et les pneus et les courroies pour signes de fissure et de câble exposé. (2)
  • Évaluer le rendement des apprentis au moyens de critères tels que la capacité des apprentis à diagnostiquer les problèmes de machine et à les dépanner, à trouver l'information nécessaire pour résoudre un problème et l'aptitude à apprendre de nouvelles compétences. (2)
  • Évaluer la qualité des réparations. Examiner les résultats d'un essai de conduite et les données de la machine telles que les analyseurs de gaz ou des dynamomètres. (3)
  • Faire une évaluation des machines d'occasion à acheter en fonction des antécédents de la machine, de son apparence générale, du nombre d'heures-machine, des fiches de maintenance et de réparation et de l'expérience professionnelle du mécanicien. (3)
Planification et organisation du travail
  • Établir des priorités s'il y a lieu pour maximiser l'efficacité, assurer les travaux réguliers et ceux de petite envergure afin de libérer plus de temps pour les réparations complexes. Attribuer des travaux en fonction de ses spécialisations. La plupart des mécaniciens de machinerie lourde effectuent un seul travail à la fois à moins que le travail soit retardé jusqu'à l'arrivée d'une pièce ou qu'un collègue ait besoin d'aide. Il y a parfois des perturbations au calendrier de travail pour les clients qui ont absolument besoin de la machine pour terminer un projet. Les perturbations peuvent imposer de replanification des autres travaux et réassigner les travailleurs en fonction de l'importance du travail. Les mécaniciens de machinerie lourde peuvent avoir à coordonner le travail avec d'autres mécaniciens pour partager les outils et l'espace. (2)
  • Attribuer des tâches aux apprentis et aux mécaniciens ayant moins d'ancienneté et d'expérience.
Utilisation particulière de la mémoire
  • Se rappeler des problèmes précédents et les comparer au problème présent pour déterminer s'il convient de faire une réparation similaire.
  • Se rappeler des détails/séquences de plusieurs travaux en cours.
  • Se rappeler de la séquence de tâches de remise en état d'une machine sur laquelle ils ont commencé à travailler plusieurs semaines auparavant, en reprenant le travail là où ils l'avaient laissé pour le poursuivre.
  • Reconnaître des clients par leur nom et se rappeler leurs machines.
Recherche de renseignements
  • Examiner les écrans d'ordinateurs de bord pour localiser un problème. (2)
  • Utiliser les codes de défectuosité pour déterminer la nature du problème. (3)
  • Poser des questions aux collègues, aux chefs d'atelier et aux directeurs de service qui ont l'habitude de travailler sur une pièce de machine similaire. Les manuels ne seront peut-être pas disponibles pour une vieille pièce de machine; cette consultation représente souvent une première étape dans la recherche d'information. (3)
  • Contacter le service de soutien technique du fabricant par courriel ou par téléphone pour obtenir de l'aide afin de diagnostiquer un problème et des renseignements sur la réparation nécessaire. Il faudra peut-être plusieurs essais pour résoudre le problème et découvrir la solution. (3)
  • Repérer, intégrer et utiliser l'information de plusieurs sources, notamment des manuels de réparation sur papier et en ligne, des sites Web, des forums, des circulaires du service technique et d'autres sources. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser des calculatrices, des applications mobiles et d'autres dispositifs électroniques pour exécuter des tâches liées au calcul telles que calculer les exigences en matériaux. (1)
  • Utiliser un logiciel de texto pour confirmer les rendez-vous et les heures d'arrivée avec les clients. (1)
  • Utiliser des catalogues et des bases de données en ligne pour commander des pièces. (1)
  • Écrire ou faire une ébauche d'un courriel pour un rapport de garantie. (1)
  • Envoyer ou recevoir par courrier électronique des renseignements sur des réparations. (1)
  • Évaluer des manuels d'ateliers, de services et de réparation sur CD-ROMS et DVD et dans des sites Web. (2)
  • Lire des articles en ligne pour garder ses connaissances au courant des tendances et des pratiques de l'industrie. (2)
  • Avoir accès par Internet à des cours et des séminaires offerts par les fabricants, des fournisseurs, les employeurs, les écoles de métiers et les instituts techniques. (2)
  • Utiliser des caractéristiques de recherche et la mise en signet d'information dans les manuels en ligne et les sites Web. (2)
  • Utiliser s'il y a lieu des programmes de traitement de texte pour rédiger des lettres aux fabricants et aux clients qui présentent les résultats d'inspections mécaniques. (2)
  • Utiliser des bases de données pour extraire des renseignements sur les réparations, des antécédents de révision du véhicule et des dessins techniques. (2)
  • Utiliser s'il y a lieu des bases de données spécialisées dans l'industrie pour avoir accès aux attributions de travail, aux informations d'entrée des nouveaux travaux, pour extraire et retrouver les renseignements concernant les révisions et pour remplir les commandes de travail. (2)
  • Utiliser des blogs et des forums pour communiquer des idées de dépannage et des méthodes de réparation. (2)
  • Utiliser des machines de diagnostic telles que des outils de balayage, des analyseurs de gaz et des ordinateurs portables pour déterminer les données opérationnelles telles que les chevaux-puissance, le torque, les affichages de pression et le rapport de mélange air-carburant. (2)
  • Utiliser des outils de balayage et des appareils à main pour accéder aux codes et aux autres données provenant des sondes à bord des véhicules. (2)
Renseignements supplémentairesAutres compétences essentielles :

Travail d'équipe

Les mécaniciens de machinerie lourde travaillent principalement seuls, mais peuvent aider un autre mécanicien qui exécute une réparation lourde et complexe. Ils coordonnent l'utilisation d'outils et de l'équipement de l'atelier avec les autres mécaniciens. Ils utilisent les collègues, les directeurs de service et les superviseurs comme personne-ressources en vue de la résolution de problème, du diagnostic et de la mise au point d'un plan d'action. (2)

Formation continue

Les mécaniciens de machinerie lourde doivent mettre leurs compétences et leurs connaissances à niveau régulièrement pour se tenir au courant des évolutions de la technologie et l'équipement. (2)

Date de modification :