Compétences Poseur/poseuse de radiateurs - entretien et réparation d'automobiles en Alberta

Voici les compétences généralement requises pour exercer le travail de poseur/poseuse de radiateurs - entretien et réparation d'automobiles au Canada. Les compétences fournies s’appliquent à l’ensemble des Autres préposés/préposées à la pose et à l'entretien des pièces mécaniques d'automobiles (CNP 7535).

Expertise

Les personnes qui exercent cette profession font habituellement appel aux compétences suivantes.

  • Ajouter ou remplacer le fluide hydraulique et l'huile de la boîte de vitesse
  • Aider des mécaniciens et remplir d'autres fonctions, conformément aux instructions reçus
  • Faire la vidange et lubrifier le train de roulement des pièces mobiles de voitures, de camions et d'équipement lourd
  • Remplacer les filtres à l'huile, à air et à essence des véhicules automobiles, des camions et de l'équipement lourd
  • Poser des silencieux, tuyaux d'échappement, amortisseurs ou radiateurs de rechange
  • Offrir des services d'entretien sur les lieux
  • Réparer des pneus et équilibrer des roues
  • Graisser les flèches, les poulies, les godets et autres composantes de l'équipement lourd

Compétences essentielles

Voyez comment les 9 compétences essentielles s’appliquent à cette profession.

Lecture
  • Lire de courtes notes de collègues, p. ex., des notes pour connaître les événements qui se sont produits au cours d'autres quarts de travail. (1)
  • Lire de brefs textes dans des formulaires, p. ex., des commentaires sur des feuilles d'inspection de véhicule pour savoir quels composants inspecter. (1)
  • Lire des bulletins et des notes de service, p. ex., des bulletins de service techniques pour apprendre à effectuer les réparations couvertes par la garantie. (2)
  • Lire des documents portant sur la sécurité, p. ex., des instructions sur des Fiches techniques de santé-sécurité (FTSS) pour apprendre à entreposer les solvants utilisés pour nettoyer les pièces. (2)
  • Lire des manuels d'entretien et de réparation de véhicules, p. ex., lire des instructions de réparation en ligne ou sur des cédéroms pour apprendre à entretenir des véhicules. (3)
  • Lire, s'il y a lieu, des magazines et des articles de sites Internet pour rester au courant des tendances de l'industrie et améliorer leurs connaissances de l'industrie des services automobiles. (3)
  • Lire des modes d'emploi d'outils et d'équipement informatisés, p. ex., lire des manuels d'utilisateur pour apprendre à utiliser des appareils de diagnostic portatifs. (3)
Utilisation de documents
  • Observer des icônes de danger et de sécurité, p. ex., examiner les icônes sur des produits tels que des solvants de dégraissage de moteur pour connaître leurs propriétés toxiques. (1)
  • Lire des étiquettes de produits pour repérer des numéros d'identification, des dimensions et des capacités. (1)
  • Rechercher des données dans divers tableaux, p. ex., trouver des données telles que des dimensions, des classifications, des numéros d'identification et des quantités dans des tableaux de spécifications. (2)
  • Interpréter, s'il y a lieu, des organigrammes, p. ex., interpréter un organigramme des étapes successives pour apprendre à réparer un système électrique défectueux. (2)
  • Remplir des formulaires de devis et d'inspection en y insérant des données telles que des numéros de pièces, des dates et des quantités et en cochant les articles appropriés. (2)
  • Interpréter, s'il y a lieu, des dessins techniques, p. ex., examiner les dessins d'assemblage d'un système d'échappement pour déterminer l'ordre adéquat des schémas de câblage et de diagrammes d'installation dans le but de repérer des fusibles, des circuits et d'autres composants électriques. (3)
Rédaction
  • Rédiger, s'il y a lieu, de courtes notes, p. ex., des notes à l'intention de collègues pour expliquer le travail qu'il reste à faire en ce qui a trait aux réparations de véhicules. (1)
  • Rédiger de brefs commentaires dans des formulaires tels que des bons de travail et des feuilles d'inspection, p. ex., noter les enjoliveurs de roue manquants et les égratignures de carrosserie dans les formulaires d'inspection. (1)
  • Rédiger, s'il y a lieu, des rapports pour décrire les événements ayant mené à un accident de travail, p. ex., faire état des blessures et des événements par écrit dans le rapport destiné aux commissions des accidents du travail. (2)
Calcul
  • Percevoir, s'il y a lieu, des paiements en espèces ou par carte de crédit ou de débit, et rendre la monnaie. (1)
  • Prendre diverses mesures au moyen d'instruments de base, p. ex., mesurer la longueur des tuyaux d'échappement, des courroies et des tuyaux flexibles au moyen de rubans à mesurer. (1)
  • Prendre diverses lectures, p. ex., mesurer les relevés de consommation d'énergie au moyen d'outils de lecture informatisés et les comprendre. (1)
  • Comparer des mesures à des spécifications, p. ex., comparer les mesures d'épaisseur de rotors à des spécifications pour déterminer leur convivialité. (1)
  • Estimer le temps requis pour effectuer des réparations. (1)
  • Calculer des montants, p. ex., utiliser des ratios pour calculer les mélanges de glycol et d'eau. (2)
  • Estimer la durée de vie restante de pièces telles que des pneus, des freins et des courroies. (2)
  • Estimer, s'il y a lieu, les coûts de réparations. (2)
  • Préparer, s'il y a lieu, des estimations de réparation et des factures. Calculer les frais de main-d'¿uvre en multipliant le nombre d'heures travaillées par le taux horaire de la main-d'¿uvre, ajouter les coûts des pièces et des matériaux et calculer les taxes applicables. (3)
  • Prendre, s'il y a lieu, des mesures précises au moyen d'outils spécialisés, p. ex., utiliser des étriers et des micromètres pour mesurer l'épaisseur des plaquettes de frein. (3)
  • Analyser, s'il y a lieu, des lectures de pression et d'énergie électrique pour évaluer le rendement d'un véhicule et réparer les pannes, p. ex., analyser une série de lectures électriques produites par des outils de lecture informatisés pour déterminer les causes des défauts du système de charge. (3)
Communication verbale
  • Écouter des annonces faites au moyen de systèmes de sonorisation. (1)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les commis aux pièces et les fournisseurs pour commander des pièces et établir les délais de livraison. (1)
  • Discuter avec les collègues pour coordonner l'utilisation de différents équipements tels que les ponts élévateurs et les machines à monter les pneus. (1)
  • Discuter avec les collègues pour apprendre à effectuer des réparations complexes. (2)
  • Discuter, s'il y a lieu, avec les clients des réparations et leur expliquer les exigences en matière d'entretien. (2)
  • Participer aux réunions du personnel pour discuter des nouveaux produits, de la sécurité au travail et de la manière d'améliorer les processus de travail. (2)
  • Échanger, s'il y a lieu, des renseignements techniques sur les réparations, p. ex., expliquer des procédures de réparation complexes aux travailleurs débutants et discuter avec les personnes de métier certifiées des résultats de réparations de véhicules. (3)
Capacité de raisonnement
  • Faire face à des retards en raison de pénuries de pièces et de matériaux. Commander les pièces nécessaires et aviser les clients du délai d'attente supplémentaire. (1)
  • Décider de la méthode la plus appropriée de réparer un pneu. (1)
  • Décider si les pièces peuvent être réutilisées ou si elles doivent être mises au rebut. (1)
  • Juger de l'exactitude des lectures prises au moyen d'outils tels que des manomètres. Comparer les lectures à d'autres indicateurs pour en déterminer l'exactitude. (1)
  • Rechercher des renseignements sur des autocollants, des étiquettes, des schémas d'assemblage, des manuels de réparation et des sites Internet afin de déterminer la façon d'utiliser, d'appliquer et d'installer correctement les pièces et les fournitures. (1)
  • Découvrir qu'il est impossible de réparer le véhicule puisque les spécifications et les directives ne sont pas disponibles. Consulter les gérants des services, les clients, les collègues et les fournisseurs afin d'obtenir leurs avis. (2)
  • Découvrir, s'il y a lieu, au cours d'une vérification d'entretien courante, que des réparations supplémentaires sont nécessaires, telles que le remplacement des tambours de frein usés. Faire face à des changements d'horaire de travail dus à des tâches imprévues, et au besoin, reporter à un autre jour certaines tâches. (2)
  • Découvrir que le travail est retardé en raison de défauts d'équipement. Informer les gérants des services des bris et effectuer d'autres tâches jusqu'à ce que les réparations nécessaires soient effectuées. (2)
  • Décider quels outils utiliser pour réduire le risque d'endommager une pièce. (2)
  • Décider qu'il ne faut pas donner suite à la demande présentée dans un bon de travail, p. ex., noter qu'un client a demandé un équilibrage de pneus pour corriger un problème de dandinement des roues, mais découvrir que la bande de roulement du pneu avant est probablement la cause du problème. (2)
  • Décider si une pièce est suffisamment sécuritaire pour réussir une inspection de sécurité. (2)
  • Juger de l'état de pièces, p. ex., évaluer l'état de pneus et de suspensions en cherchant des signes d'usure excessive et de dommage. (2)
  • Évaluer la gravité des défauts et des défectuosités sur un véhicule. Tenir compte des renseignements recueillis auprès des clients, de critères tels que les spécifications et des résultats d'inspections physiques. (2)
  • Évaluer la qualité des réparations. Tenir compte des résultats d'essais routiers et de la rétroaction fournie par les superviseurs tels que les mécaniciens de véhicules automobiles certifiés. (2)
  • Recevoir les commandes de travail de leurs gestionnaires. Leur rythme de travail est déterminé par le nombre de clients et par la complexité des réparations requises. Les travaux de réparation et d'inspection se déroulent plus ou moins de la même façon chaque jour, selon des procédures établies. La journée de travail peut être modifiée par des urgences ou des demandes d'aide de collègues, mais les interruptions sont généralement de courte durée. Comme les préposés travaillent parfois à plusieurs mises au point et inspections en même temps, ils doivent veiller à ne pas se tromper de bon de travail. (2)
  • Consulter les données fournies par les outils de lecture informatisés, les capteurs intégrés aux véhicules et les outils de diagnostic portatifs pour obtenir des informations sur l'état de fonctionnement des véhicules. (2)
  • Rechercher, s'il y a lieu, des renseignements sur les défauts mécanique en passant en revue les bons de travail, en effectuant des essais routiers et des inspections physiques, en utilisant des analyseurs-contrôleurs et en discutant avec les clients et les collègues. (3)
Technologie numérique
  • Utiliser, s'il y a lieu, des assistants numériques personnels (ANP) pour effectuer des tâches impliquant des calculs tels que le calcul du matériel nécessaire. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, du matériel de point de vente pour traiter les achats de réparations et de services des clients. (1)
  • Utiliser, s'il y a lieu, des bases de données pour connaître l'attribution des tâches, entrer des renseignements sur les nouvelles tâches et remplir des bons de travail. (2)
  • Utiliser des navigateurs et des moteurs de recherche pour accéder à des articles portant sur les métiers en vue de rester au courant des tendances et des pratiques de l'industrie. (2)
  • Utiliser Internet pour accéder aux cours de formation et aux séminaires offerts par les fournisseurs, les employeurs et les conseils sectoriels, p. ex., acquérir des connaissances sur les services d'entretien préventif en accédant à des vidéos, à des guides d'apprentissage et à des examens offerts en ligne par le Conseil du Service d'entretien et de réparation automobiles du Canada (CARS). (2)
  • Utiliser des analyseurs-contrôleurs de diagnostic et d'autres appareils portatifs pour accéder aux données des capteurs intégrés aux véhicules. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, du matériel de diagnostic comme des dynamomètres et des analyseurs de gaz pour établir des données sur le fonctionnement de moteurs qui se rattachent, entre autres, à la puissance en chevaux-vapeur, à la puissance réelle, aux lectures de pression et aux rapports air-carburant. (2)
  • Utiliser, s'il y a lieu, de l'équipement informatisé tel que des appareils de mesure de l'alignement des roues pour effectuer des réparations. (2)
Renseignements supplémentairesTravail d'équipe

Les préposés à la pose et à l'entretien des pièces mécaniques d'automobiles travaillent généralement de manière autonome. Ils coordonnent, à l'occasion, leur travail avec celui d'autres installateurs et mécaniciens d'entretien. Ils peuvent travailler seuls durant les quarts de nuit ou dans de petits garages. S'ils ne travaillent généralement pas officiellement avec des partenaires, ils demandent à leurs collègues de les aider pour les travaux difficiles. Ils font partie d'une équipe qui englobe des collègues, des mécaniciens et des gérants.

Formation continue

Les préposés à la pose et à l'entretien des pièces mécaniques d'automobiles complètent leur apprentissage en cours d'emploi par des cours de perfectionnement sur des sujets tels que les systèmes de diagnostic, l'alignement des roues avant et arrière, les systèmes d'échappement et les suspensions. Ils reçoivent une formation relative aux nouveaux systèmes informatiques à mesure que ces systèmes sont installés. Ils peuvent assister à des séminaires commandités par des fabricants de nouveaux produits et suivent des cours sur les relations avec la clientèle fournis par leur employeur.

Date de modification :